ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 16-09-2012 19:25:22

Mr Moutmout
Membre du forum
Date d'inscription: 22-08-2011
Messages: 377

Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

http://forum.reopen911.info/p298583-24- … ml#p298583

Dernière modification par Mr Moutmout (04-12-2013 21:03:02)

Hors ligne

 

#2 16-09-2012 20:28:19

Auriquet
Invité

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

La vidéo est intéressante pour mieux aborder les débats, même si je pense qu'on en est tous arrivés aux mêmes conclusions après 11 ans de discussions (ou moins, pour les retardataires). En revanche, je doute que montrer ça a un sceptique soit très efficace. Ça me rappelle cette fois où j'avais commencé une discussion par "Maman, je vais t'expliquer pourquoi tu es une grosse conne".

Au fait, Moutmout, tu traînais pas sur les forums de France 2 période "L'objet du scandale", toi ?

Dernière modification par Auriquet (16-09-2012 20:32:24)

 

#3 16-09-2012 20:46:22

Larez
Responsable du forum
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 10-05-2009
Messages: 6647

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

J'ai modifié le titre pour qu'il rentre avec le nombre de caractères autorisés.

Hors ligne

 

#4 17-09-2012 08:48:51

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

A ce sujet j'aime beaucoup cet article que l'on peut lire sur ce site dans "les dossiers du 11 septembre", il m'a ouvert  les yeux quand moi même j'avais encore des doutes!
Comme quoi... wink

http://www.reopen911.info/uploads/docum … titude.pdf


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#5 17-09-2012 19:21:56

Supedro
Invité

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Oui CCJ 147, moi aussi j'avais bien aimé cet article, il ne m'a pas ouvert les yeux, mais il m'a permis de comprendre certains blocages. wink

 

#6 29-11-2012 09:14:15

jack9091
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 29-11-2012
Messages: 1

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

il m'a ouvert  les yeux quand moi même j'avais encore des doutes!??


You can easily check out our high quality 70-467 exam
which for the Test-king.com You can also get success in real hodges exam with the quality www.quincy.edu

Hors ligne

 

#7 29-11-2012 10:01:53

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

jack9091 a écrit:

il m'a ouvert  les yeux quand moi même j'avais encore des doutes!??

Oui comme vous j'ai été un TROLL !
Enfin non pas tout à fait...j'avais des doutes mais je les occultais pour ne pas avoir à affronter la réalité et rester doucement dans le monde des "bizounours".


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#8 29-11-2012 18:08:32

Versus911
Date d'inscription: 15-10-2009
Messages: 21

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

CCJ 147 a écrit:

Oui comme vous j'ai été un TROLL !
Enfin non pas tout à fait...j'avais des doutes mais je les occultais pour ne pas avoir à affronter la réalité et rester doucement dans le monde des "bizounours".

Ce n'est pas sûr que tu aies gagné au change en rentrant dans le monde des "paranos".
Si je comprends bien, tu n'occultes plus tes doutes maintenant ?
As-tu pensé à chercher des explications plausibles pour les lever ou es-tu resté au niveau de tes doutes, parce que ça te permet d'être en phase avec tes conclusions pré-établies?

Hors ligne

 

#9 29-11-2012 20:39:48

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Encore un qui n'a pas compris que les paranos sont ceux qui sont emplis de certitude et que la démarche de questionnement argumenté et la volonté d'approfondissement qui caractérisent le terreau commun du mouvement pour la vérité est à l'opposé de cette certitude... Oh, pas d'inquiétude, il l'a fort bien compris :-)

Dernière modification par charmord (29-11-2012 20:40:14)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#10 30-11-2012 01:19:14

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

As-tu pensé à chercher des explications plausibles pour les lever

Oh bon sang de bois merci, c'est ça que j'avais oublié. Heureusement que vous êtes là pour me le rappeller.

Dès fois j'oublierais ma tête !


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#11 30-11-2012 01:52:27

CCJ 147
Membre du forum
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 04-04-2007
Messages: 584

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Versus911 a écrit:

CCJ 147 a écrit:

Oui comme vous j'ai été un TROLL !
Enfin non pas tout à fait...j'avais des doutes mais je les occultais pour ne pas avoir à affronter la réalité et rester doucement dans le monde des "bizounours".

Ce n'est pas sûr que tu aies gagné au change en rentrant dans le monde des "paranos".
Si je comprends bien, tu n'occultes plus tes doutes maintenant ?
As-tu pensé à chercher des explications plausibles pour les lever ou es-tu resté au niveau de tes doutes, parce que ça te permet d'être en phase avec tes conclusions pré-établies?

big_smile De quelles "conclusions pré-établies" parlez-vous? En ai-je émise une seule?

Comment lever ses doutes quand on a des conclusions pré-établies? Accepter les explications plausibles de la VO sans broncher !!!! hmm 

Vous concernant, VERSUS911et JACK9091, je n'ai plus cette fois que des certitudes!

Dernière modification par CCJ 147 (30-11-2012 06:50:12)


"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre"

"Le Don de la Vérité Surpasse Tous les Dons" ou "Le Drone de la Vérité Surpasse tous les Drones"

Hors ligne

 

#12 09-12-2012 23:18:03

el spirito
Membre du forum
Date d'inscription: 25-11-2007
Messages: 304

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Ce qui est surprenant avec le 9/11,c'est que 100 témoins direct comme Willy rodriguez n'arrivent pas à convaincre la masse amorphe!
pourquoi?..Parce qu'en 2001,le portable/photo et video n'existait pas!....Les décideurs ont pris en compte les possibilités de témoignages à charge et ,comme sur un echiquier,leur ont opposés d'autres à décharge!
Quelques accidents mystérieux peuvent aussi clore un débat pour les trop curieux comme Rojemko.......Pas de videos sur le pentagone même pas un Abraham Zapruder avec une camera JVC...!!!!

Mais le but suprème de cette grosse manip...quelle soit découverte ou non...n'est elle pas l'introduction du patriot (sic) act?
Une loi comme il n'en existait même pas sous Staline...le goulag était remplis de gens ayant subit un procès avec un acte d'accusation...aussi débile soit-il!!!!...là,rien n'est besoin d'en avoir en main pour etre enfermer à vie!!!
Avec,n'oublions pas,bien sûr,le plus grand hold-up financier de l'Histoire...ça peut faire taire des consciences et les saints ne courent pas les rues!

Les preuves matérielles étant les plus importantes choses dans un procès aux USA,ils ont tout faits pour qu'il ne reste que des miettes à conjectures irrecevables devant un tribunal...!!!!

Mais bon...la politique étant ce qu'elle est...qui sait si quelque part un film existe et ne sert des interets que si on ne s'en sert pas?!!!!....Faut pas négliger les satelites militaires russes!!


Le WTC est une perle à rebours!

Hors ligne

 

#13 10-12-2012 09:57:05

Armageddon
Membre du forum
Date d'inscription: 02-08-2007
Messages: 3870

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

el spirito a écrit:

Quelques accidents mystérieux peuvent aussi clore un débat pour les trop curieux comme Rojemko.......Pas de videos sur le pentagone même pas un Abraham Zapruder avec une camera JVC...!!!!

Ah ?

Moi j'ai vu et revu les deux vidéos des portillons d'entrée des parking du Pentagone...
Deux vidéos tout ce qu'il y a d'officiel.. mais... Aucun avion n'y apparait.

Évoquez le sujet et vous serez sur de faire sortir du bois les snipers de ce forum dont les troll seront couverts par un quarteron  de moralisateurs/euses qui vous expliqueront que ces débats interminables discréditent le mouvement...
et basta...

(ha ! mais suis-je bête... puisque en "vérité" avion s'est bien crashé sur le Pentagone, (qui oserait dire le contraire !! mettre) => c'est donc que ces vidéos officielles du crash sans avion n'existent pas non plus... forcément...

Dernière modification par Armageddon (13-12-2012 18:59:33)


"Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audient"

Hors ligne

 

#14 10-12-2012 16:56:30

Versus911
Date d'inscription: 15-10-2009
Messages: 21

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

el spirito a écrit:

Ce qui est surprenant avec le 9/11,c'est que 100 témoins direct comme Willy rodriguez n'arrivent pas à convaincre la masse amorphe!
pourquoi?..Parce qu'en 2001,le portable/photo et video n'existait pas!....Les décideurs ont pris en compte les possibilités de témoignages à charge et ,comme sur un echiquier,leur ont opposés d'autres à décharge!
Quelques accidents mystérieux peuvent aussi clore un débat pour les trop curieux comme Rojemko.......Pas de videos sur le pentagone même pas un Abraham Zapruder avec une camera JVC...!!!!

Mais le but suprème de cette grosse manip...quelle soit découverte ou non...n'est elle pas l'introduction du patriot (sic) act?

Une loi comme il n'en existait même pas sous Staline...le goulag était remplis de gens ayant subit un procès avec un acte d'accusation...aussi débile soit-il!!!!...là,rien n'est besoin d'en avoir en main pour etre enfermer à vie!!!
Avec,n'oublions pas,bien sûr,le plus grand hold-up financier de l'Histoire...ça peut faire taire des consciences et les saints ne courent pas les rues!

Les preuves matérielles étant les plus importantes choses dans un procès aux USA,ils ont tout faits pour qu'il ne reste que des miettes à conjectures irrecevables devant un tribunal...!!!!

Mais bon...la politique étant ce qu'elle est...qui sait si quelque part un film existe et ne sert des interets que si on ne s'en sert pas?!!!!....Faut pas négliger les satelites militaires russes!!

Tu disais quoi déjà Charmord, à propos de "la démarche de questionnement argumenté et la volonté d'approfondissement qui caractérisent le terreau commun du mouvement pour la vérité ..."  sic 

Ah oui tu disais ça :

charmord a écrit:

Encore un qui n'a pas compris que les paranos sont ceux qui sont emplis de certitude et que la démarche de questionnement argumenté et la volonté d'approfondissement qui caractérisent le terreau commun du mouvement pour la vérité est à l'opposé de cette certitude... Oh, pas d'inquiétude, il l'a fort bien compris :-)

C'est dommage que "la démarche de questionnement argumenté et la volonté d'approfondissement" à propos de la VO, -que j'appellerais plutot "méthode hypercritique" -, vous ne la pratiquez pas sur vos "indices concordants" -mort de rire-, sur vos soi-disant "preuves" -re mort de rire-, sur vos théses alternatives...   
Vous ne le faites pas, car toutes vos élucubrations s'effondreraient...  Et tu le sais fort bien, Charmord..., pas vrai ? :-)

Hors ligne

 

#15 10-12-2012 18:20:26

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6573

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Prétendre résumer de manière respectueuse les nombreuses questions que se posent des millions de personnes en 3 simples et misérables petites lignes, c'est une "critique" pour le moins hyper atrophiée.

Dernière modification par kézako (10-12-2012 18:20:45)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#16 10-12-2012 20:49:42

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

C'est juste que Monsieur Versus ne paraît pas comprendre le français. Mais deux lignes c'était déjà trop pour ce compagnon de Bradbury, souffrant de gerphilys...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#17 11-12-2012 12:55:26

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Ce serait plus intéressant surtout si Versus partait du sujet, qui donne une théorie explicative de sa propre attitude, et qu'il explique pourquoi selon lui c'est erroné le concernant. Plus intéressant et à vrai dire, plus dans le sujet : à la prochaine passe d'arme exclusivement ad hominem je risque de modérer (dans un sens ou dans l'autre : il s'agit simplement de garder un fil qui parle de son sujet initial. Je rappelle qu'il y a un forum "pro vo" si on veut s'écharper sur les sujets de son choix)


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#18 11-12-2012 18:00:16

pierresaintgermain
Membre du forum
Date d'inscription: 07-01-2010
Messages: 430
Site web

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Pourquoi certains refusent de voir la réalité : voici un document passionnant de 60 minutes qui répondra à cette question,apres le visionnage vous aurez tout compris : les religions,les sectes,l'homéopathie,le pouvoir,etc...   ...
Installez vous dans votre fauteuil et admirez les illusionnistes : ils sont partout.

http://www.youtube.com/watch?v=agoshqLW59Y

Hors ligne

 

#19 11-12-2012 18:29:54

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

pierresaintgermain a écrit:

ils sont partout.

Paranoïaque ! Conspirationniste ! tongue


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#20 13-12-2012 16:29:31

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1246

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Redford a écrit:

pierresaintgermain a écrit:

ils sont partout.

Paranoïaque ! Conspirationniste ! tongue

Bien dit !
    pierresaintgermain illustre parfaitement les enseignements de Pierre Lagrange. Ce dernier a bien mis en évidence la propension des soit-disant rationalistes à fabuler autant que ceux qu'ils combattent. Il a écrit ce qui est le livre de référence à mes yeux sur l'opposition entre ce qu'il est devenu convenu d'appeller conspirationnisme (en fait l'irrationnallisme, le désir de croire allié à la propension d'analyser par dissonnance cognitive dans le cadre d'un paradigme), et la pensée dite rationnelle, intitulé OVNIs, ce qu'ILS ne veulent pas que vous sachiez. Il montre comment les premiers, qui se considèrent comme les gardiens de la Raison et de la Science, par opposition aux "conspirationnistes irrationnels amateurs de croyances", reposent leur discours sur le mythe du Grand Fossé qui séparerait les primitifs et les modernes. Mais en réalité, ils se montrent aussi enclins aux raisonnements fautifs, à la dissonance cognitive, à la paranoïa, et à voir des conspirations partout que ceux qu'ils pourfendent.

Hors ligne

 

#21 13-12-2012 22:37:07

Versus911
Date d'inscription: 15-10-2009
Messages: 21

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Pourquoi ne répondez-vous pas à la question-titre de ce topic, en vous l'adressant à vous-mêmes ?
Rappel : "pourquoi certains refusent de voir la réalité ?"

Pourquoi serait-ce les autres et pas vous qui seraient dans l'erreur ?  ça mérite réflexion, non ?
ça me rappelle toujours l'histoire de l'automobiliste qui prend l'autoroute à contre-sens et qui est convaincu que ce sont les centaines d'automobilistes qui arrivent en face, qui se sont trompés de sens !!!! wink

Hors ligne

 

#22 14-12-2012 01:06:31

Redford
Membre du forum
Date d'inscription: 11-09-2007
Messages: 5701

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Parce que le sujet du fil, ce n'est pas qu'une question, mais une vidéo, qui donne un "camp" à la question posée.

Après, les questions que vous soulevez sont également pertinente. Personnellement, je pensais initialement comme vous sur le sujet. Passer du coté ou je suis m'a pris trois ans et beaucoup de questionnements. Ce faisant j'ai démontré sinon ma capacité à voir la réalité, du moins à voir autre chose que ce que je voyais initialement. L'une des faiblesses inhérente à votre position, c'est qu'elle est quasi exclusivement tenue par des gens qui n'ont pas démontré une telle capacité. C'est dans la nature des choses : il est plus facile de suspecter votre posture de fossilisation des convictions que la notre.

Ce qui ne veut pas dire que vous ayez tort et nous raison, mais vous comprenez peut être que la question est plus brulante à charge de votre camp que d'une autre. Et si vous ne comprenez pas, dites vous que c'est un forum de gens qui considèrent la VO prouvées fausses et qu'il est légitime pour eux de se demander pourquoi ils constatent parfois en particulier chez les autres une fermeture aux faits et à la raison. Ce n'est bien sûr pas votre version de l'histoire mais ça ne devrait pas vous empêcher de comprendre qu'un tel documentaire traite des questions qui intéressent les gens à qui se dédie ce forum en premier lieu.


"Croire l’histoire officielle consiste à croire des meurtriers sur parole"  Simone Weil

Hors ligne

 

#23 04-05-2013 16:11:06

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Parce que cela bouleverse un pan de leur croyance et même de leur vie, surement.

L'homéostasie est rassurante, mais assassine.


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#24 04-05-2013 18:51:44

pierre60
Membre du forum
Lieu: Saigon
Date d'inscription: 11-07-2007
Messages: 1681

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

“La réalité, c'est ce qui continue d'exister lorsqu'on cesse d'y croire. ”
“Reality is that which, when you stop believing in it, doesn't go away.”
I Hope I Shall Arrive Soon
Philip K. Dick


testimonium unum, testimonium nullum

Hors ligne

 

#25 01-12-2013 13:04:39

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Nouvelle étude: les "conspirationnistes" sont sains; les suiveurs des gouvernements sont fous, hostiles

http://globalepresse.com/2013/07/12/nou … -hostiles/

http://www.presstv.ir/detail/2013/07/12 … ovt-dupes/

Par Kevin Barrett et HSN, le 12 juillet 2013

De récentes études de la part de psychologues et sociologues aux USA et au Royaume-Uni suggèrent qu’à l’inverse des stéréotypes des médias mainstream, ceux qui sont étiquetés "conspirationnistes" apparaissent plus sains que ceux qui acceptent les versions officielles des événements.

L’étude la plus récente a été publiée le 8 juillet par les psychologues Michael J. Wood et Karen M. Douglas de l’Université de Kent (Royaume-Uni). Intitulée "What about Building 7? A social psychological study of online discussion of 9/11 conspiracy theories" (Et pour le Bâtiment 7? Une étude socio-psychologique de discussions en ligne sur les théories de la conspiration autour des attentats du 11 septembre 2001, ndt), l’étude faisait la comparaison entre les commentaires "conspirationnistes" (pro-théorie de la conspiration) et "conventionnalistes" (anti-conspiration) sur des sites web d’information.

Les auteurs ont été surpris de découvrir qu’il est maintenant plus conventionnel de laisser des commentaires soi-disant conspirationnistes que conventionnalistes: "Sur les 2174 commentaires recueillis, 1459 furent définis comme conspirationnistes et 715 comme conventionnalistes." En d’autres termes, parmi les gens qui commentent les articles d’information, ceux qui ne croient pas aux explications gouvernementales d’événements tels que le 11 septembre ou l’assassinat de JFK dépassent en nombre ceux qui y croient par un facteur de plus de deux contre un. Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-théorie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorité isolée.

Peut-être parce que leurs opinions soi-disant mainstream ne représentent plus la majorité, les commentateurs anti-conspiration ont souvent témoigné de la colère et de l’hostilité: "L’étude… a démontré que les gens qui favorisaient la version officielle du 11 septembre étaient en général plus hostiles quand ils essayaient de convaincre leurs opposants."

De plus, il s’est avéré que les gens anti-conspiration étaient non seulement plus hostiles, mais fanatiquement attachés à leurs propres théories de la conspiration. Selon eux, leur propre théorie pour le 11 septembre – une théorie de la conspiration affirmant que 19 Arabes, aucun d’entre eux ne sachant piloter un avion efficacement, ont perpétré le crime du siècle sous la direction d’un mec sous dialyse dans une caverne en Afghanistan – était indiscutablement vraie. Les soi-disants conspirationnistes, par contre, ne prétendaient pas avoir de théorie expliquant complètement les événements du 11 septembre: "Pour ceux qui pensent que le 11 septembre était une conspiration du gouvernement, l’attention ne se porte pas sur la promotion d’une théorie en particulier, mais sur le démontage de la version officielle."

Bref, cette nouvelle étude par Wood et Douglas suggère que le stéréotype négatif du conspirationniste – un fanatique hostile scotché à la vérité de sa propre théorie personnelle marginale – décrit avec précision les gens qui défendent la version officielle du 11 septembre, pas ceux qui la contestent.

De plus, l’étude a démontré que les soi-disants conspirationnistes discutent du contexte historique (tel que voir l’assassinat de JFK comme précurseur du 11 septembre) plus que les conventionnalistes. Elle a également découvert que les soi-disants conspirationnistes n’aiment pas se faire appeler ainsi, ou "théoriciens de la conspiration".

Ces deux découvertes sont amplifiées par le nouveau livre "Conspiracy Theory in America" (La Théorie de la Conspiration aux USA, ndt) écrit par le politologue Lance DeHaven-Smith, publié plus tôt cette année par University of Texas Press. Le Professeur DeHaven-Smith explique pourquoi les gens n’aiment pas se faire traiter de "conspirationnistes": le terme fut inventé et fait circuler par la CIA pour critiquer et railler les gens qui demandaient des comptes sur l’assassinat de J.F. Kennedy! "La campagne de la CIA pour rendre populaire le terme "théorie de la conspiration" et l’adhésion à de telles théories la cible de railleries et d’hostilité doit, hélas, recevoir le crédit d’avoir été l’une des initiatives de propagande les plus réussies de tous les temps."

En d’autres mots, les gens qui se servent des termes "théorie de la conspiration" et "conspirationniste" comme insulte le font comme résultante d’une conspiration réelle, largement documentée et incontestée par la CIA pour étouffer l’enquête sur l’assassinat de JFK. Cette campagne, au fait, était totalement illégale, et les agents de la CIA impliqués sont des criminels; la CIA n’a pas le droit de mener des opérations domestiques, mais enfreint régulièrement la loi pour ce faire dans des opérations domestiques allant de la propagande aux assassinats.

DeHaven-Smith explique aussi pourquoi ceux qui doutent des explications officielles de "crimes importants" sont enthousiastes pour discuter du contexte historique. Il souligne qu’un grand nombre d’affirmations de conspirations se sont avérées être fondées, et qu’il semble y avoir des liens forts entre beaucoup de "crimes de l’état contre la démocratie" encore irrésolus. Un exemple évident est le lien entre les assassinats de John F. Kennedy et son frère Robert F. Kennedy, qui ont toutes deux pavé le chemin de présidences qui ont continué la guerre du Vietnam. Selon DeHaven-Smith, nous devrions toujours discuter des "assassinats Kennedy" au pluriel, parce que les deux meurtres semblent être des aspects du même crime plus large.

La psychologue Laurie Manwell de l’Université de Guelph est d’accord pour dire que l’étiquette "théorie de la conspiration" conçue par la CIA dérange les fonctions cognitives. Elle souligne, dans un article publié dans American Behavioral Scientist (2010) que les gens qui sont anti-conspiration ne peuvent pas penser clairement à propos de tels crimes apparents contre la démocratie que le 11 septembre à cause de leur incapacité à gérer des informations en conflit avec une croyance pré-établie.

Dans le même numéro de ABS, le Professeur de l’Université de Buffalo Steven Hoffman ajoute que les gens anti-conspiration sont typiquement la proie d’une "forte tendance à la confirmation" – c’est-à-dire, ils recherchent des informations qui confirment leurs croyances pré-établies, tout en se servant de mécanismes irrationnels (tel le label "théorie de la conspiration") pour éviter des informations conflictuelles.

L’irrationalité extrême de ceux qui s’attaquent aux "théories de la conspiration" a été aptement exposée par les Professeurs en communication Gina Husting et Martin Orr de Boise State University. Dans un article de 2007, lu par la communauté scientifique et intitulé "Dangerous Machinery: ‘Conspiracy Theorist’ as a Transpersonal Strategy of Exclusion" (Machinerie Dangereuse: ‘Conspirationniste’ comme Stratégie Transpersonnelle d’Exclusion, ndt), ils ont écrit:

    "Si je vous appelle conspirationniste, cela importe peu que vous ayez réellement affirmé qu’une conspiration existe ou que vous ayez simplement soulevé un sujet que je préfèrerais éviter… En vous étiquetant ainsi, je vous exclus stratégiquement de la sphère où la parole, le débat et les conflits publics prennent place."

Mais maintenant, grâce à l’Internet, les gens qui doutent des histoires officielles ne sont plus exclus de la conversation publique; la campagne de la CIA vieille de 44 ans pour étouffer le débat en utilisant la raillerie "conspirationniste" est usée jusqu’à la corde. Dans les études académiques, comme dans les commentaires des articles d’informations, les voix pro-théorie de la conspiration sont désormais plus nombreuses – et plus rationnelles – que celles qui sont anti-conspiration.

Pas étonnant que les gens anti-conspiration ressemblent de plus en plus à des cinglés hostiles et paranoïaques.


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#26 01-12-2013 15:59:36

Sky
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2008
Messages: 1689

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

cristof a écrit:

Nouvelle étude: les "conspirationnistes" sont sains; les suiveurs des gouvernements sont fous, hostiles

http://globalepresse.com/2013/07/12/nou … -hostiles/

Etude bidon

Commentaire trop court et inutile de remettre l'étude considérée comme bidon en copié collé


La plus grand lacune de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle

Hors ligne

 

#27 01-12-2013 16:29:49

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Well but why " Etude bidon " ?


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#28 01-12-2013 18:17:17

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Quelques éléments de réponse ici : http://forum.reopen911.info/p292995-14- … ml#p292995


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#29 01-12-2013 18:49:57

cristof
Membre Actif Asso
Lieu: Poitou-Charentes
Date d'inscription: 13-02-2007
Messages: 1457

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Merci Zorg, j'avais raté la lecture des posts à ce sujet, mais le problème est que l’explication dans ton lien n'est pas visible à tous.

Donc pour résumer, cette étude est biaisé par des échantillons non représentatif de l'ensemble de la population active du net.
Elle a été mal interprété par les journalistes qui ont publié l'article d'origine sur cette recherche.


Membre du GT Edition Vidéos   
Pour soumettre une vidéo à traduire pour publication sur Reopen911, rendez-vous sur ce fil http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13262
Pour soumettre une vidéo en français ou déjà traduite, utilisez notre formulaire en ligne http://www.reopen911.info/videos/soumet … video.html

Hors ligne

 

#30 01-12-2013 19:32:31

inam56
Membre du forum
Lieu: Kreiz Breizh
Date d'inscription: 07-11-2013
Messages: 2156

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

cristof a écrit:

Merci Zorg, j'avais raté la lecture des posts à ce sujet, mais le problème est que l’explication dans ton lien n'est pas visible à tous.

[Voir MP]

Même si les échantillons de cette étude ne sont pas représentatifs, il est nécessaire que l'analyse socio-psychologique des deux parties (conspirationnistes et conventionnalistes) soit faite.


Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall Mc Luhan.

Hors ligne

 

#31 01-12-2013 22:16:34

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Je recopie ci-dessous quelques posts au sujet de cette étude sur les "conspirationnistes" :

Zorg a écrit:

Perso, je trouve cet article très moyen.

Les auteurs ont été surpris de découvrir qu’il est maintenant plus conventionnel de laisser des commentaires soi-disant conspirationnistes que conventionnalistes: "Sur les 2174 commentaires recueillis, 1459 furent définis comme conspirationnistes et 715 comme conventionnalistes." En d’autres termes, parmi les gens qui commentent les articles d’information, ceux qui ne croient pas aux explications gouvernementales d’événements tels que le 11 septembre ou l’assassinat de JFK dépassent en nombre ceux qui y croient par un facteur de plus de deux contre un. Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-théorie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorité isolée.

Le fait d'être majoritaire n'implique pas qu'on ait raison !
De plus, comme l'explique Bronner, ceux qui prennent le temps de poster sur le 11-septembre (ou sur Kennedy) sont ceux que le sujet intéresse, il est donc logique de trouver sur le net plus de commentaires anti VO que pro VO. Si vous pensez que la remise en question de la thèse officielle est inepte, vous estimez alors que s'y investir est une perte de temps et donc vous ne vous fatiguerez pas à écrire des posts sur ce sujet.

Peut-être parce que leurs opinions soi-disant mainstream ne représentent plus la majorité, les commentateurs anti-conspiration ont souvent témoigné de la colère et de l’hostilité: "L’étude… a démontré que les gens qui favorisaient la version officielle du 11 septembre étaient en général plus hostiles quand ils essayaient de convaincre leurs opposants."

On est bien placés pour savoir que les debunkers sont nettement plus agressifs en moyenne que les sceptiques mais ce n'est pas parce qu'ils seraient minoritaires. A mon avis, c'est parce qu'ils connaissent moins bien le sujet  et faute d'arguments à opposer il ne leur reste plus que l'invective, l'ironie etc

Le Professeur DeHaven-Smith explique pourquoi les gens n’aiment pas se faire traiter de "conspirationnistes": le terme fut inventé et fait circuler par la CIA pour critiquer et railler les gens qui demandaient des comptes sur l’assassinat de J.F. Kennedy! "La campagne de la CIA pour rendre populaire le terme "théorie de la conspiration" et l’adhésion à de telles théories la cible de railleries et d’hostilité doit, hélas, recevoir le crédit d’avoir été l’une des initiatives de propagande les plus réussies de tous les temps."

ça, c'est très intéressant. Il me semble qu'on en avait parlé sur le forum...
Quelqu'un a des infos là-dessus ?

Taïké Eilée en parle justement dans son dernier article :
http://www.reopen911.info/News/2013/11/ … oient-pas/


Je place à présent les autres posts publiés au sujet de cette étude :

Redford a écrit:

Zorg a écrit:

Le fait d'être majoritaire n'implique pas qu'on ait raison !

Certes, mais comme donner raison à quiconque n'est absolument pas l'objet de l'article, ni ce qui est dit, ce n'est pas bien grave tongue
Ce qui intéresse ces auteurs est de définir la norme dans le groupe étudié, ce qui est une information essentielle dans une perspective de sciences sociales visant à étudier, comprendre et prédire le comportement d'un groupe. La vérité n'a aucune importance quand au comportement d'un groupe, uniquement ce que ce groupe prend pour la vérité, et de quelle façon.
Edit: en fait même pas, voir plus bas, ou lire directemet leur papier, le mieux!

De plus, comme l'explique Bronner, ceux qui prennent le temps de poster sur le 11-septembre (ou sur Kennedy) sont ceux que le sujet intéresse, il est donc logique de trouver sur le net plus de commentaires anti VO que pro VO. Si vous pensez que la remise en question de la thèse officielle est inepte, vous estimez alors que s'y investir est une perte de temps et donc vous ne vous fatiguerez pas à écrire des posts sur ce sujet.

C'est effectivement une base de toute étude de science sociale que de faire un bon échantillonnage - et c'est particulièrement difficile à faire. Il est évident que les auteurs ont fait une minimum d'effort là dessus, reste à savoir combien. Voici l'étude. Pour savoir ce qu'ils ont fait, la section méthodologie:

The raw data consisted of the comment sections of various online news articles. Samples were taken from news articles posted between July 1st and December 31st, 2011, on four mainstream news websites: ABC (American Broadcasting Company) News, CNN, the Independent, and the Daily Mail. This date range was chosen because of the large number of 9/11-related articles around the time of the tenth anniversary of the attacks, and these four news sites were selected on the reasoning that an ideal sample would not be restricted to a single country, journalistic style, or ideological position, as well as for more practical reasons such as search capabilities, comment archiving, and unpaid access.

Relevant articles were selected by searching for a series of terms within the specified date range: “9/11,” “11/9,” “September 11th,” “11th September,” “world trade center,” “world trade centre,” “wtc,” “al-qaeda,” “shanksville,” and “building 7.” Where possible (i.e., the Mail and Independent) the websites' own advanced search functions were used; on the remaining sites, we conducted the required searches using Google News.

Effectivement, ça pose des problèmes d'échantillonnage. Même si celui ci porte sur des "grands médias" on peut considérer qu'un "conspiracy theorist" postera possiblement dans des proportions différentes (plus... ou moins) d'un "conventionnalist" et qu'il faudrait préalablement faire une étude sur cette seule hypothèse. Malheureusement si celà a été fait ce n'est pas cité.
Autre très gros défaut de la méthode, elle ne tient aucun compte des biais de modérations ni ne mentionne si les commentaires sont hors anonymat, par exemple liés à des comptes facebook.

Ceci dit il faut noter que 1) ce défaut d'échantillonnage peut jouer aussi bien en défaveur des conspiracy theorist (l'article démontre bien qu'il est mal perçu d'être un conspi, ce qui implique immédiatement que certains d'entre eux ne se dévoileront pas sous facebook par exemple) et 2) ce biais n'a pas d'importance pour la plupart (edit: l'intégralité) des résultats qui portent sur la nature des propositions de chaque camp plutôt que sur leur rapport de force. Enfin 3) il est clair que ces résultats restent encourageant pour nous puisqu'ils montrent que récemment encore la critique de la VO est très vivace aux USA, ce que je n'aurais pas cru à priori (vue l'ambiance ici).

Mais je vous rejoins sur le fait que l'affirmation selon laquelle le comportement de référence serait celui des conspi est mal étayée dans cet article. Pris d'un doute, je verifie : elle n'est pas dans l'article, mais dans le communiqué de PressTV. C'est assez habituel pour cette agence: partir de faits et aller... assez loin!


On est bien placés pour savoir que les debunkers sont nettement plus agressifs en moyenne que les sceptiques mais ce n'est pas parce qu'ils seraient minoritaires. A mon avis, c'est parce qu'ils connaissent moins bien le sujet  et faute d'arguments à opposer il ne leur reste plus que l'invective, l'ironie etc

On peut effectivement reprocher à l'article d'enfoncer des portes ouvertes: en général on voit bien que les debunkers actifs sont bien moins nombreux que les conspi actifs dans les fils. Mais personnellement je trouve agréable de voir confirmer scientifiquement (la méthode d'évaluaiton du contenu me semble assez solide) cette impression que les debunkers sont plus agressifs. Après tout nous tous ici ne sommes pas les mieux placés pour en parler.

Si on fait abstraction de la présentation "olé" de Press TV, l'article original publié vaut vraiment la peine d'être lu, et, c'est vrai, newsé. Il est assez solide. En outre ce n'est pas le premier article sur la question que font ces auteurs, et les autres ont l'air intéressant aussi. Ce ne sont pas des articles supportant nos vues, mais ils ne supportent pas non plus celles du mainstream, et c'est parfait comme ça.

Zorg a écrit:

Redford a écrit:

Zorg a écrit:

Le fait d'être majoritaire n'implique pas qu'on ait raison !

Certes, mais comme donner raison à quiconque n'est absolument pas l'objet de l'article, ni ce qui est dit, ce n'est pas bien grave tongue

Attention, je pense qu'il y a quiproquo : il me semble que tu parles de l'article des psychologues Michael J. Wood et Karen M. Douglas, alors que je parlais de l'article de Kevin Barrett publié sur press.tv qui visiblement n'a rien compris à l'étude des psychologues.
Je réagissais notamment à ce propos stupide de Barret :

Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-théorie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorité isolée.

Mike Wood, un des auteurs de l'étude, a d'ailleurs publié une réponse à Barret dans laquelle il dit que ce dernier a mal compris l'étude :

Our recently published Frontiers study on online communication, “What about Building 7?” A social psychological study of online discussion of 9/11 conspiracy theories, has been the subject of some chatter on the Internet – but not quite in the way I had hoped. A story by Kevin Barrett on PressTV.ir has interpreted the study as showing that conspiracists are “more sane” than conventionalists, and, given that this is an appealing headline for long-suffering conspiracists, has been copy-pasted around the Internet in a highly uncritical fashion. I’m often guilty of this too – reading the headline and moving on – because who has the time to read every original source of every news story? In this case, of course, the paper says nothing of the sort and the article’s conclusions are based on misrepresentations of several critical findings.

How on earth did Barrett get the idea that the study makes some judgement that conspiracists are more well-adjusted than conventionalists?  (...)

http://conspiracypsych.com/2013/07/13/s … glas-2013/


Redford a écrit:

Zorg a écrit:

De plus, comme l'explique Bronner, ceux qui prennent le temps de poster sur le 11-septembre (ou sur Kennedy) sont ceux que le sujet intéresse, il est donc logique de trouver sur le net plus de commentaires anti VO que pro VO. Si vous pensez que la remise en question de la thèse officielle est inepte, vous estimez alors que s'y investir est une perte de temps et donc vous ne vous fatiguerez pas à écrire des posts sur ce sujet.

C'est effectivement une base de toute étude de science sociale que de faire un bon échantillonnage - et c'est particulièrement difficile à faire. Il est évident que les auteurs ont fait une minimum d'effort là dessus, reste à savoir combien.

Je ne parlais pas de problème d’échantillonnage  mais du fait que ceux qui postent sur le 11-Septembre sont ceux que le sujet intéresse, ce qui explique qu'on trouve sur le net plus de posts anti VO que pro VO : cette majorité de posts anti-VO ne signifie pas que les internautes sont en majorité anti-VO car une grande partie des gens trouvant inepte la remise en question de la TO estimera inutile de perdre du temps à écrire là-dessus.

C'est un peu (en allant à l'extrême) comme si on comparait le nombre de posts pro- terre plate et pro-terre ronde et que, constatant que sur les forums abordant le sujet, on découvrait qu'il y a une majorité de pro-terre plate : ceci ne signifierait évidemment pas que la majorité des internautes pensent que la terre est plate.

Pour en revenir à l'échantillonnage, je ne pense pas que la méthode pose ici problème car quand bien même l'étude aurait analysé l'ensemble des posts mentionnant le 11-Septembre, on aurait logiquement retrouvé grosse-modo les mêmes résultats (seuls les plus motivés postent souvent).

Redford a écrit:

On peut effectivement reprocher à l'article d'enfoncer des portes ouvertes: en général on voit bien que les debunkers actifs sont bien moins nombreux que les conspi actifs dans les fils. Mais personnellement je trouve agréable de voir confirmer scientifiquement (la méthode d'évaluaiton du contenu me semble assez solide) cette impression que les debunkers sont plus agressifs. Après tout nous tous ici ne sommes pas les mieux placés pour en parler.

Dans la "démocratie des crédules" Bronner fait le même constat, ce qu'il explique, me semble t-il, par le manque d'arguments des pro TO.
wink

Quant à eux, les auteurs de l'étude estiment :

Finally, conventionalist arguments tended to have a more hostile tone. These tendencies in persuasive communication can be understood as a reflection of an underlying conspiracist worldview in which the details of individual conspiracy theories are less important than a generalized rejection of official explanations.

Un anglophone averti peut-il traduire ce passage (je ne voudrais pas mal interpréter ce passage qui est important).

Oui, l'étude des psychologues est intéressante et mérite éventuellement une news (mais en s'abstenant de relayer la bouse de press.tv sauf si bien entendu c'est pour dénoncer cet article biaisé de Barret).

Encore un qui doit estimer que la fin justifie les moyens...

Edit du 23 07 20013 :


E§R (le site de Soral) a repris cet article biaisé de Kevin Barrett sans informer ses lecteurs des biais qu'il présente :
http://www.egaliteetreconciliation.fr/l … 19211.html

Pas un des 29 posts ne critiquent l'article de Barrett.
Celui-ci est assez cocasse :
"avec E&R j’ai appris à faire travailler mon esprit de discernement...ça m’évite de prendre des vessies pour des lenternes... !!!"

Et bienvenue à toi Inam56

smile


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#32 01-12-2013 22:27:31

GTO
Lieu: Paris
Date d'inscription: 09-09-2008
Messages: 4775

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Tes auto modération sont des provocs, elles ne sont destinées à rien pour le débat et à tout pour le polluer.
la reprise d'un message en copié collé suivi d'un vide ne font pas un message mais l'équivalent d'un écho sans intéret.
Comme la modération t'a déjà repris sur ces procédés assez chafouins, et vu le nombre de modérations que tu génères, tu te rapproches des vacances forcées à grandes enjambées.

Dernière modification par GTO (01-12-2013 22:28:46)


"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." de Arthur Schopenhauer

Membre du Club des 5 big_smile

Hors ligne

 

#33 10-12-2013 15:22:06

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1246

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Un autre article d'obédience officialiste, au sujet de JFK, mais parfaitement à sa place ici car typique du verbiage suffisant et prétentieux des scientifiques officialistes :
http://www.newscientist.com/article/dn2 … qca_vTuISV

    En bref c'est pas bien d'être complotiste et de ne pas croire aux explications officielles, car ça veut dire qu'on est aliéné de la société et des gens-qui-nous-veulent-que-du-bien. Les conspirationnistes ne tiennent pas compte de la réalité parce qu'ils sélectionnent ce qui les arrange etc... Donc le type d'article qui s'applique en général mieux à ses auteurs qu'à ceux qu'ils pourfendent.
    Il serait bien plus pertinent d'écrire un article intitulé « Inside the minds of the JFK lone nut theorists ». Afin d'étudier comment certaines personnes en viennent à croire à des théories absurdes juste afin de perpétuer leur croyance rassurante en la fiabilité de leur système politique favori. Et au diable les faits ; puisqu'il est bien connu que les vrais croyants ne s'embarassent pas d'eux, ne les laissant jamais s'interposer entre eux et leurs croyances.

    Et un passage particulièrement savoureux ici :

Viren Swami of the University of Westminster, working with two colleagues, found that beliefs in a 9/11 conspiracy were associated with "political cynicism". He and his collaborators concluded that "conspiracist ideas are predicted by an alienation from mainstream politics and a questioning of received truths". But the cynicism scale used in the experiment, drawn from a 1975 survey instrument, featured propositions such as "Most politicians are really willing to be truthful to the voters", and "Almost all politicians will sell out their ideals or break their promises if it will increase their power". It didn't measure general wariness. It measured negative beliefs about the establishment. ...

En résumé, une étude de 1975 mettait en évidence que plus on estime que les politiciens sont personnes à tromper les électeurs et à briser leurs promesses, plus on est susceptible de se défier de leurs explications sur tel ou tel événement, et donc à avoir un « état d'esprit complotiste ».
    Cette étude qu'ils croyaient sans doute brillante a juste énoncé un truisme. Si on croît que les politiciens sont malhonnêtes et indignes de confiance, on est moins enclin à les croire ! Une sacrée découverte ! Et est-ce que Saletan croît vraiment que les politiciens ne sont pas prêts à vendre leurs idéaux ou à briser leurs promesses faite aux électeurs si cela les aide à accrôitre leur pouvoir ? S'il avait suivi l'actualité de ces dernières décennies, il saurait que la réponse est positive pour beaucoup d'entre eux sinon la majorité, et en tous cas pour les plus proéminents d'entre eux. Mais bon, certaines personnes filtrent dans leur esprit les informations et ne voient que ce qui les arrange...

Dernière modification par Analis (10-12-2013 15:22:58)

Hors ligne

 

#34 26-06-2014 12:46:15

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Psychologie : pourquoi certains refusent de voir la réalité

Je signale ici cet article intéressant de Alain Garrigou qui aborde le sujet de la dissonance cognitive chez les politiques :


Les Blogs du Diplo - 25 06 2014 :

Dangereux dirigeants

mercredi 25 juin 2014, par Alain Garrigou

Comment peut-on nier l’évidence ? En étudiant les mécanismes de dissonance cognitive, Leon Festinger a élucidé ce mystère [1]. En s’attachant aux communautés millénaristes annonciatrices de la fin du monde, lesquelles refusaient d’admettre s’être trompées lorsqu’elle n’advenait pas, sinon sur un calcul, il pointait des individus auxquels on attribue au moins un soupçon de folie [2]. Son analyse des dénis de réalité conservait un parfum d’irrationalité finalement rassurant. Il faut cependant convenir que la défense opposée par l’homme de foi à la réalité qui le dément s’applique très généralement à l’homme politique : « Supposons qu’un individu croit de tout cœur à quelque chose. Supposons aussi qu’il est engagé et a commis au nom de cette conviction des actes irréversibles. Supposons enfin qu’on lui fournisse la preuve incontestable et sans équivoque du caractère erroné de sa croyance. Que se passe-t-il bien souvent ? Non seulement l’individu ne sera pas ébranlé mais il en sortira plus convaincu que jamais de la “vérité” de sa foi. Peut-être ira-t-il jusqu’à montrer une ardeur nouvelle à convaincre et à convertir des profanes [3]. »

La dissonance cognitive est un pathos beaucoup plus grave au centre de la politique où elle menace le monde. Prenons les récents événements irakiens : les djihadistes de l’EIIL mènent une offensive en direction de Bagdad en s’emparant au passage des armes laissées par les Etats-Unis. On se souvient que l’intervention de 2003 était justifiée par un mensonge, celui des armes de destruction massive inexistantes. Sûr de son succès, le principal initiateur de l’aventure, Dick Cheney, avait eu cette formule, à placer parmi les plus belles inepties de l’histoire : « Les Irakiens nous accueillerons en libérateurs ». Accompagnés par le Royaume-Uni de Tony Blair, les Etats-Unis avaient donc le projet d’instaurer la démocratie et la paix par les armes. Il est vite apparu qu’en détruisant le régime de Saddam Hussein, ils préparaient une guerre civile meurtrière, sanctionnée par des centaines de milliers de morts irakiens et quelques milliers de soldats américains, et contribuaient à placer au pouvoir les chiites soutenus par leur pire ennemi, l’Iran. Un fiasco comme il en existe peu, d’autant plus grave qu’il était annoncé. Ne manquaient plus que les djihadistes. Comment réagirent les responsables de l’intervention de 2003 ? Croit-on qu’ils se turent ? Bien au contraire, cela leur donnait raison.

Pour Dick Cheney, l’offensive djihadiste serait la faute de l’administration Obama qui a refusé d’intervenir en Syrie, laissé le pays s’enfoncer dans la guerre civile et servir de base au djihadisme. Une administration qu’il accuse aujourd’hui de se préoccuper de réchauffement climatique, à coup sûr un sujet négligeable pour l’ancien PDG de l’entreprise pétrolière Halliburton. A cet égard, on ne saurait lui reprocher l’incohérence : l’initiateur de la guerre pour le pétrole ne saurait accepter qu’on se soucie d’environnement. Si l’intervention en Syrie a été abandonnée au dernier moment, c’est notamment à cause de sa justification — l’usage d’armes chimiques par le régime syrien contre sa population —, qui rappelait trop la tricherie tragique de George W. Bush. Le Parlement britannique se chargea d’ailleurs de le rappeler au premier ministre David Cameron, qui renonça. Au concert des justifications folles, citons encore la voix de son prédécesseur Tony Blair, « caniche » de Bush en 2003, qui déclarait récemment que si l’intervention en Irak n’avait pas eu lieu, le Proche Orient serait aujourd’hui en guerre (Le Monde, 19 juin 2014).

Quel mal affecte donc l’esprit de ces dirigeants qui ne sauraient jamais convenir qu’ils se sont trompés ? Les néocons américains ont sans doute quelque affinité intellectuelle avec les millénaristes, dont ils partagent les traits psychiques sectaires. En France, ils sont plus difficile à approcher tant ils sont rares.
Toutefois, en ayant croisé des spécimens dans mon entourage universitaire, j’ai été confronté aux paralogismes de la mauvaise foi. Comme le notait immédiatement Leon Festinger, « l’homme de foi est inébranlable. Dites-lui votre désaccord, il vous tourne le dos. Montrez-lui des faits et des chiffres, il vous interroge sur leur provenance. Faites appel à la logique, il ne voit pas en quoi cela le concerne. Nous savons tous d’expérience ce qu’il y a de dérisoire à essayer de changer une conviction forte... ».

Lire Peter Harling, « Dix ans après, que devient l’Irak ? », Le Monde diplomatique, mars 2013.

Alors que je donnais rendez-vous à ce partisan de l’intervention en Irak de 2003 dans dix ans afin d’en évaluer le succès, il me répondit que la meilleure armée du monde chargée d’apporter la démocratie aux Irakiens ne pouvait que réussir. En eût-il été autrement, il ne serait pas à cours de ressources rhétoriques, m’assurait-il, ayant dirigé une organisation étudiante dans sa jeunesse [4].

Sans doute la responsabilité de milliers de morts pèse-t-elle sur la conscience de dirigeants politiques pris en flagrant délit de mensonge. Tellement insupportable qu’il leur est impossible de l’admettre. La dissonance cognitive apparaît comme un mécanisme élémentaire de faiblesse. Non point une faiblesse ordinaire de citoyens sans pouvoir, mais celle de chefs politiques qui, incapables de bien juger, deviennent incapables de se déjuger et dès lors, dangereux.

La dissonance cognitive opère aussi au-delà des questions tragiques où les humains font face à de colossales responsabilités. Il suffit d’écouter des dirigeants de l’opposition non seulement critiquer le gouvernement — c’est leur devoir — mais expliquer doctement ce qu’ils feraient à sa place. Et préparer leur retour. Le plus souvent évoqué, celui de Nicolas Sarkozy, laisse dubitatif. N’était-il pas au pouvoir il y a seulement deux ans ? Avec un bilan très négatif si l’on se fie aux statistiques économiques et aux affaires, et un programme non tenu puisqu’il est à nouveau proposé. En somme, l’ancien président prétend aujourd’hui gouverner pour faire ce qu’il n’a pas fait au cours de son mandat. On serait tenté de mettre l’amnésie sur le compte de traits de caractères personnels. Mais son ancien « collaborateur » François Fillon semble atteint du même mal quand, devant la Thatcher Conference, think tank ultralibéral, il promet de mener une politique... ultralibérale. Cinq ans à Matignon ne lui ont pas suffi. Il faut donc des boucs émissaires : « Les médias sont très majoritairement à gauche. Et nos universités sont des foyers de marxisme » (Huffington Post, 19 juin 2014).

Parfait exemple de professionnel de la politique, François Fillon n’a jamais exercé d’autre métier puisqu’il fut assistant parlementaire dans la Sarthe dès sa sortie de l’université. Comme Nicolas Sarkozy, il aura trouvé dans la politique l’occasion de se venger des professeurs qui lui ont mis des mauvaises notes au cours de ses ternes études — sur Marx qu’il ne connaissait pas, ou tout autre sujet dont on imagine que la trépidante vie politique ne donne pas le temps d’approfondir. Au même moment, Nicolas Sarkozy montrait de l’audace (il est vrai que la conférence rémunérée était organisée par le cabinet Deloitte) en assurant : « la meilleure façon de combattre les extrémistes c’est de les laisser aller au pouvoir pour que les gens comprennent que, en plus de leur fanatisme, ils sont nuls. » (Nice Matin, 18 juin 2014). Sans doute l’orateur n’a-t-il jamais su qu’en 1933, ce même argument avait été utilisé par Franz von Papen pour convaincre le président maréchal Hindenburg de nommer chancelier Adolf Hitler.

Il n’est pas nécessaire de donner tant d’exemples de la mauvaise sélection du personnel politique que déplorait Max Weber dans un autre pays et dans un autre temps [5]. La médiocrité intellectuelle et morale d’une partie importante (la partie supérieure, semble-t-il), du personnel politique français, est dangereuse puisqu’elle conduit à ne pas comprendre ses échecs, à aligner les clichés et les incohérences. Bref, à persévérer.

Lire « Les prophètes ne se trompent jamais », Le Monde diplomatique, avril 2009.

Que dire encore de l’obstination de la politique néolibérale en France ? Il a suffi d’habiller de quelques équations mathématiques l’autorégulation par le marché pour faire oublier qu’il s’agissait là d’une autre forme de foi dans la providence qui résiste obstinément à la raison. La lecture de la presse depuis deux décennies suffit à convaincre que rien n’a changé dans les grandes orientations politiques. Il est toujours question de critères de convergence et de déficit inférieur à 3 % pour satisfaire les accords de Maastricht, de la nécessité de privatiser pour réaliser l’Europe de la concurrence, de réduction des dépenses de l’Etat pour équilibrer le budget, de baisse des impôts pour encourager l’entreprise. Si les mêmes buts continuent d’être affichés, c’est bien que quelque chose ne fonctionne pas depuis vingt ans. Au lieu de cela, on nous explique qu’il n’y a pas d’autre politique possible ! Que diront-ils nos dirigeants politiques si, par malheur (!), ils échouent ? A qui la faute ? Pas à eux, n’en doutons pas. Il y aura toujours des boucs émissaires : une conjoncture défavorable, le peuple rétif, l’université marxiste, la presse à gauche ou le manque de chance. Cela n’empêchera pas les responsables de chercher un placard doré à Bruxelles ou ailleurs, selon un paradoxe ancien dont se moquait Marc Bloch dans les circonstances tragiques de 1940, lorsqu’il remarquait que les chefs militaires vaincus recevaient le pouvoir « des mains du pays qu’ils n’ont pas su faire triompher [6] ». S’agissant des deux principaux personnages dont il parlait, Hindenburg et Pétain, le danger n’était pas surestimé.
Notes

[1] Leon Festinger, Cognitive Dissonance, 1959.

[2] Leon Festinger, Hans Rieken, Stanley Schachter, L’échec d’une prophétie, PUF, 1993.

[3] Ibid., p. 1

[4] Faute de néocons et selon une conception dévoyée du pluralisme, la presse française lui donne parfois la parole pour justifier les massacres faits au nom du mensonge.

[5] Max Weber, Œuvres politiques (1895-1919), Paris, Albin Michel, 2004. Cf. Alain Garrigou, « La médiocrité du personnel politique occidental », in L’Etat du monde (sous la direction de B. Badie et D. Vidal), Paris, La Découverte, 2011.

[6] Marc Bloch, L’étrange défaite, Paris, Gallimard, 1990, p. 56.

http://blog.mondediplo.net/2014-06-24-D … dirigeants


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr