ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#1 16-04-2008 00:16:54

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

.

Les dommages d’impact

Plusieurs témoins ont rapporté que l’avion avait touché le sol avant de s’écraser dans le Pentagone. Mais dès que les images de la pelouse en façade sont sorties, on a aussitôt conclu que ces témoins avaient menti. Car visiblement, l’avion n’a pas touché au sol avant le crash étant donné l’absence de toute trace dans cette pelouse. Tout comme l’absence de débris sur cette même pelouse, mais cela sera bien expliqué dans le chapitre 3. 

Déjà, les résultats sont faussés dès que l’on interprète arbitrairement ce qui a été rapporté par ces témoins. Pas de traces au sol = pas d’avion sur la pelouse. Ce qui est vrai ET faux a la fois… C'est  que les VRAIES questions n’ont pas été posées :

a)    Quelle partie de l’avion est sensée avoir touché le sol ? Le nez, le fuselage, une aile ?? Déjà on a une toute autre approche…

b)    Quel genre de contact ? L’avion a pénétré le sol, bondi sur celui-ci ou simplement effleuré ??

c)    Touché OÙ ?? 100 m devant la façade, ou bien a 2 ou 3 m ?? Loin d’être la même chose…


Alors au lieu de s’empresser d’invalider un récit faut d’abord chercher à comprendre ce qu’il raconte. Et ensuite on doit chercher à voir si c’est cohérent avec le reste des indices. Et non avec une « impression » générale.

Il faut également tenir compte de la réalité d’un témoignage. Il s’agit d’un récit de ce que la personne a vécu. Et non une description précise de la réalité. Un récit basé sur la mémoire des évènements vécu et raconté à travers les yeux de celui (celle) qui le raconte. Tout est relatif et sujet a la perception de cette personne. Voir un avion est un fait. Voir un gros avion est une perception. A partir de quel modèle un avion devient-il « un gros avion » ?

Dans le cas qui nous intéresse ; un avion frôlant le sol à moins d’un mètre à 850 km/h peut sembler toucher ce dernier. Un avion impactant un objet au sol peut aussi être décrit comme un avion ayant touché le sol. Tout est relatif.

De même pour comprendre certains témoignages parlant d’une explosion avant le crash. Si l’avion à percuter quelque chose AVANT de s’écraser, il est très plausible que ce dernier ait donné l’impression de toucher le sol avant l’impact. Cette fois au lieu d’étudier les témoignages vs les dommages, faisons l’inverse.

Ce schéma a l’échelle illustre très bien la position de l’avion juste avant d’impacter le mur ouest du Pentagone ainsi que l’environnement extérieur. Crucial pour la cohérence des éléments observés. A noter que l’angle d’impact est précisément en ligne avec l’angle nécessaire pour concorder avec les dommages aux lampadaires ainsi que les dommages aux colonnes internes.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SVEEexFC44ILyH-rNHnn6etquNVEVJTC5CQdofQar4xJ9E4SoXQB-9BwNEd_c2-OX3Rm9m6h1THqw/PreImpact.gif


Premier contact : Le générateur

Arrivant a très grande vitesse et au ras du sol, le présumé avion n’aurait pas impacté le bâtiment en premier lieu. En effet, l’étude des observations environnementales en disent plutôt long sur l’avant-crash. Le moteur gauche aurait été le premier à toucher quelque chose ( mis a part les lampadaires ) Il aurait percuté un générateur / remorque au diesel stationné devant l’immeuble. Il est possible de voir sur les photos, le trou dans la clôture, et même ce qui semble être une marque laissé par le « fairing » du dessous de l’aile. Ici un plan rapproché nous donne un aperçu de la violence du choc. Initialement, ce dernier était juste devant ce qui reste de la passerelle ( juger par la base ) a proximité de la clôture.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SW7Szr7FUNtyfmdDNq4HkLYzWb8fcU9v1HjHJAHcfFJ2xb2ebo1pwUSVIum7kMASOmVOitRRjYhbw/ClotureHole.jpg

La distance qui sépare les poteaux resté debout est d’environ 3.6 m, de quoi accommoder amplement le passage du moteur droit. On remarque aussi la passerelle à droite , elle est restée en place malgré qu’elle soit partiellement détruite et toujours en feu. Cette photo a été prise tôt, bien avant que la façade ne s’effondre. Le point d’impact sur le générateur se trouve a l’extrême gauche, le devant de se dernier a été pratiquement arraché par la force d’impact. Le générateur brûla relativement longtemps, grâce en autre a son importante réserve de diesel et le fait que les efforts pour éteindre l’incendie furent concentrés sur le bâtiment comme tel. Pour arriver à ce résultat , il est clair qu’il s’agit d’un impact et non d’une explosion. Surtout en tenant compte du « trou » dans la clôture alors que le reste tient toujours debout.

Il est facile de prétendre, du revers de la main qu’il s’agit d’une mise en scène… Tant qu’on ne s’attarde pas sur le problème. Car avec du recul on se rend vite compte que la thèse de l’explosif ne tient pas la route. Elle est même carrément impossible. Regardez-bien cette photo, ( et toute les autres du générateur en question ) vous verrez qu’il ne peut s’agir que d’un très violent impact. A ce stade je n’implique même pas un moteur de 757. Peu importe l’objet, les dommages sont conséquent d’un impact frontal.

Des explosifs dans l’édifice auraient REPOUSSÉ le générateur et non l’inverse. De plus le mur de l’édifice abritant les explosifs aurait été détruit ou très sévèrement endommagés afin de causer de tels dommages au générateur. Ce n’est pas le cas. Ce mur est intact. Si l’on suggère des explosifs DANS la remorque, ceux-ci auraient « éventrés » la remorque et non la comprimer comme c’est le cas ici. De plus il faut tenir compte de la clôture qui n’est détruite que sur 3.6 m., VERS la remorque et le reste est intact. Encore une fois, impossible à exécuter avec des explosifs. Peu importe où l’on tente de placer d’hypothétique explosifs, on se retrouve avec une incompatibilité des dégâts observés.

Ne reste plus qu’un « montage » de type décor de cinéma. Un générateur pré-endommagé mis en place avec le reste de la scène avant de photographier le tout. Ce qui ne tient pas la route non plus. Car les évènements se sont TOUS passés dans les secondes voisinant le présumé crash. Il y avait des centaines de témoins, en plein jour. Une remorque de cette taille on ne peut pas la substituer sans être vus. La seule explication qui tient la route est celle d’un violent impact frontal VERS le Pentagone.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXHjlV4cx9VefmYwLFV26oODDCDtkfq5MwO5MClRjQkSAcHRkXP6tBSEAKnhCyQUROtxgLWhaMnlw/GenerateurAngle.jpg

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SX6GyyVJRb0VzF_SrRZPObzgvDGkmSoLy5ZAKgQ5D45n3Jy2PTxVmAi5PDKTrLJoW-hD768IH0V0A/GenerateurAlike.jpg

Voici un exemple de générateur semblable à celui utilisé au Pentagone. ( Celui-ci est plus petit en fait ) On parle de 18 000 kg , à part la réserve de diésel.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SX_c0va8W8UiVqXEIfvMvFL00h9bWaALRdncFFRGD3U6J5Wj6ZbeUU8qoXN4gNVwYjK7QKT3-4omQ/GougeAerial.jpg

Le générateur plus tard , tous feux éteints. On peut voir dans le cercle rouge sur le toit, une profonde cicatrice présumément faite par le « fairing » sous l’aile. ( Ne pas oublier que le générateur a pivoté lors de l’impact par rapport a sa position initiale.)

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXgAadNAWa5xDFjYRyX3oRg858KmUkyfafMUkHmrnoU62AGtRLWMAWbChXq5Yv-gzmGha3tJzCtew/GougeCU.jpg

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SX__ZH4NSVWUVFv71yhRqL8Wsm1mmeZZogCBinoDoTveqf-AgE6eqx2yjnmfVtIED-JscyXbhlQQQ/FairingPath.jpg

La silhouette du 757 n’est pas de moi, mais elle donne une « très bonne idée » de la présumé position de ce dernier lors de l’impact sur le générateur. Avec l’emplacement du « fairing » qui concorde très bien avec la cicatrice sur le toit. ( Avec le générateur dans sa position initiale ) L’emplacement et les dégâts observés concordent parfaitement avec la thèse du 757 impactant le générateur avec le moteur droit.

Encore ici , il est impératif de se demander comment cela peut concorder et/ou être expliquer par AUTRE CHOSE que par le présumé 757. Si on rejette l’idée du 757, on doit pouvoir expliquer ces dommages de manière cohérente. D’autant plus que l’on doit rendre cohérent l’ENSEMBLE des éléments et des dégâts. Une préfabrication de la cicatrice aurait été possible mais très risqué et complètement farfelue comme détail dans un scénario.( Tout comme les dommages au mât et a l’arbre. ) Jamais personne n’aurait revendiqué l’absence de trace d’impact d’un « fairing » sur le toit. Dans l’hypothèse d’un missile unique ça ne colle pas du tout avec les 3 points d’impacts distincts ( concordant avec les dimensions d’un 757 ( moteur + fuselage + moteur ). Si on tente d’expliquer le trou d’entrée avec ce dernier , on n’arrive toutefois pas à expliquer le générateur, la cicatrice, la clôture, et la centaine de témoins. Plusieurs missiles pourraient a la limite expliquer les trous dans l’immeuble mais n’est pas conciliant avec les témoins, les débris, tant interne qu’externe, la silhouette générale de l’impact ( on y vient ) et les lampadaires.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SVnddm-H2Xp6_7-Q-EWF5zp-h23O19XdYux__9bUYK0Dfz2RkF5n_sAy4gTTE7ZAABASJQO6rQk9Q/GenerateurSideview.jpg

Ici on peut constater l’ampleur des dégâts causé au générateur de 18 000 kg ( plus le diesel ) lors de l’impact présumé avec le moteur droit. On remarque également les nombreux débris de petites tailles sur la pelouse. Il y a même des branches d’arbre provenant probablement de ceux devant le Pentagone.

Hors ligne

 

#2 16-04-2008 00:22:00

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

.
Deuxième impact : Le moteur gauche

On ne peut pas savoir avec précision l’effet de l’impact du moteur droit sur le générateur, mais il est quasi certain que cela a influencé la réaction de l’avion après coup. Déviation, détachement de l’aile, secousse au niveau du fuselage, décrochage du moteur ?! En étudiant les autres dégâts, on devrait être en mesure de mieux comprendre les conséquences du premier impact.

Certains témoins ont dit que l’aile gauche ( ou droite selon si on l’identifie de devant ou par derrière ) avait soit longé, gratté, ou impacté le sol avant de s’écraser. Tous s’entendent pour dire que l’avion allait TRÈS vite. ( présumément a près de 850 km/h ) peu importe la vitesse réelle ; cela demeure suffisamment vite pour justifier la différence entre ce que les témoins rapportent et ce qui leur a semblé être. L’œil et la mémoire d’un témoin ne sont pas ceux d’un appareil photo. Avec cela en tête, on peut constater avec les dégâts observés ( depuis diverses locations ) que cela n’a rien d’utopique comme témoignages. Voyez par vous-même :

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SW8Kfbb4NeK0jH45ian0CZN0S_6c2E1Z894j2WnVumDq5pjBfZM5Y-cwuwzP2d0hlHmlFDd9XGd2g/Wilson02.jpg

Si on en juge par la trajectoire du moteur gauche en tenant compte de la hauteur de la présumé empreinte de l’aile, ce dernier aurait évité les rouleaux de câbles, creuser dans le sol et/ou du moins toucher au muret de ciment qui délimite la zone ayant des accès souterrain. ( visible sur les photos ) Et bien, justement il y au une marque d’impact au niveau de ce muret

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXlWZ0d-4v3HjmbPVaHpejtFUxhtPF0fhmD3Xd1ZhtS1LLLodQxr7OZprxPzgQF_gfCfxw0SIjX9w/MuretCU.jpg

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SUrPhViW8q01o2AfVl34o_YIdeN-tP8d0nICWbXrw2L6m-XHAIHP5Fx9ttbzAmQ0tT6lJw7DWp_0A/MuretFEMAView.jpg

Difficile à localiser, j’en conviens, toutefois il est clair en analysant toute les photos qui permettent de voir cette zone, qu’il y a effectivement un dommage circulaire dans ce muret de béton. On pourrait être tenté de spéculer sur sa présence en prétextant qu’il est au niveau du sol. Tout un coup de bol, faut avouer ! Mais physiquement pas impossible. Je défie qui le veut bien à mesurer les distances selon l’angle, séparant les 2 moteurs. Puis de mesurer la hauteur des rouleaux de câbles a droite du moteur gauche. Je l’ai fait et refait. Tout concorde avec les dimensions d’un 757. Qui plus est, la trajectoire est directement enlignée avec les dommages aux lampadaires depuis le mât et la cime jusqu’au trou de sortie.

P.S. : Les 2 premières photos sont trompeuses en ce qui attrait leur environnement. La topographie du terrain , l’angle de la prise de vue et l’effet de proximité viennent « fausser » notre perception de localisation. Pour mieux saisir sa position réelle , rien de tel que le plan de vue aérien. Le premier graphique à l’échelle est un excellent point de référence. La 3e photo est intéressante pour l’enlignement. Car le type à gauche regarde dans la direction qu’aurait prise le moteur. En arrière-plan on voit l’endroit présumé de l’impact de ce dernier et l’endroit où se trouvait un débris de moteur.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SX8Ss4JQr7f0wXzJa5wZFvuWdW0TUOAvIJY9W2Otj7M-zxDaOXgkwChUObBV3b7IQsXd1Ub9ktTwA/Wilson03.jpg

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXqz3uF5hDQlDW08nen9B1reMk_k5C_Dsy_mmyA8Sql8o4NMiqIDzjPlXn76RI672h4vsc5pzZAwQ/MuretAerial.jpg

Déjà plus clair sur cette photo, prise le lendemain. On voit dans le cercle rouge, l’impact sur le muret et à droite le trou de l’impact du générateur. Un impact déjà présent avant le 11 septembre ? Pas impossible ( il faudrait des clichés avant le 11 septembre 2001 ) ; mais ce dernier a la forme circulaire qu’aurait causé l’enveloppe d’un moteur de 757 et il est parfaitement enligné avec la trajectoire de ce dernier, parfaitement a la bonne distance avec le 2e moteur et parfaitement cohérent avec les témoignages et les dégâts observables sur le Pentagone, selon sa présumé trajectoire. On n’est plus dans le domaine des coïncidences…

P.S. : Derrière le type au t-shirt bleu on peut voir que cette trappe d’accès a ses portes entre-ouvertes. Je ne sais pas si cela a un quelconque rapport avec la trajectoire du moteur ou à des débris dû a l’impact , mais on voit bien l’ouverture de cette trappe sur toutes les photos de la façade. Même celles de Steve Riskus, prises quelques instants à peine après le crash. Léger impact sur le coin externe, débris du moteur , onde de choc, la raison est inconnue.

P.P.S. : La clôture de bois entourant la trappe a gauche du muret n’était pas là avant le crash, évidement

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXI715FNr4fHZgGxjZmmzpZT5mTnAioH0EVc8YV7gC0POaRJdDDNqnoMTv2DU652FDYqUA0ZodsDg/TrappesEarly.jpg

Portes ouvertes et impact du muret encerclés

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SWFEPZoPBt06S371DxTQdfR5hJa7CWSCVSWcu1LYj5qAIvza547DUchv3Gh7ZAGrsAsQEGYQ8G6Ig/Trappes%2BMuretCU.jpg

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SVjzEr9822gTXZn4xXeftFLVesT4IL1CTIFnTVD7nO_STXZpxIY5sY_q74KApbc1_ucHUzI5m4vkQ/TrappesCUb.jpg

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXeRBC4Pb6cG6RGxZHbMkAZ0QwgDYUZJwywrro1NbbAIyhvTWU2N5mKj6Hb8wc4LOliPtD_2v_neQ/TrappesCUc.jpg

Hors ligne

 

#3 16-04-2008 00:33:24

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

.
Troisième impact : le fuselage

Enfin , l’avion qui percute le Pentagone…. Non , pas encore ! La présence d’étrange débris devant la zone d’impact a forcé des chercheurs ( comme Russell ) à chercher une explication a leur présence. Cette partie du Pentagone, comme on le sait déjà, était en rénovation. C’est ce qui explique la présence du générateur et d’autres pièces d’équipements relative au chantier.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SV-DuoeIMBYYrK125Na4ELHYPTeM2Rx-OoWcvEAdQpYRSMimPn0LkKOkxovZFNoi3aQs2ZXQhmCUQ/ImpactZone.jpg

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SVGer-ElwRZzhxEYGmKvrtztbBNIeikGBAK_kjEthSleUKLi-v1j4meRl1IA4ybkOrBaWdW4enkHw/TrailersAerial.jpg

Grâce à des photos aériennes peu avant le 11 Septembre , on se rend compte qu’il y avait des remorques ( Trailers ) de chantiers devant l’immeuble. ( Souvent utilisé comme « bureau » mobile pour les contremaitres. ) Deux d’entres elles se trouvaient directement dans la trajectoire de l’avion. Logiquement, on devrait retrouver des « carcasses » de celles-ci dans les décombres, près de leur emplacement original. C’est justement ce que les photos démontrent

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXjiyhCk0Nt_b_HVP2VJ0e9p5NP_gEY9f_RFgMtip-BRUcDH-8HNluh9olasT8BXCMYWd9N9Ajv_w/TrailerCU2.jpg

Les tiges rouge foncé à gauche sont des pattes d’échafaudage. A leur droite on retrouve la plateforme d’embarquement de l’une des remorques. ( Comme pour le générateur ) A l’extrême droite de l’image on voit une partie des portes de la trappe entre-ouverte.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SU5Zako9UwkaFW31ORpL2U7MyKv27PME8gaNPaBqVBU3gTgQD3fr_KqISZiA1HnCwLgetEVRabZyA/TrailerCU3.jpg

Excellente prise de vue de l’impact de la 2e remorque. On distingue le plancher , les murs en tôle ondulé et même un essieu avec une roue. Devant celle-ci , beaucoup de débris épars. Les plans plus éloignés montrent beaucoup de ces très petit débris a gauche de la zone d’impact. ( Ce qui est normal, vu l’angle d’impact de l’avion )

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SUzN6wVI9Fukar__9yfrPJXS7d517Lex35sEcSy321SKwmNZ4Uc6gkL8SahAPa77sz59XAlEeNGog/TrailerContext.jpg

On distingue bien la carcasse de la remorque devant la jeep devenue blanche

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SULARDZHkdLxmz7TrofeQ-pqCGTQ144c5KGFbScs2Ug5gQuZYE0c277iRefx08GgzWVYLba27aaiA/MuretBadAngle.jpg

Sur celle-ci l’angle de la photo nous induit en erreur pour ce qui est du trajet , mais on distingue quand même très bien la carcasse d’une remorque en arrière-plan. On voit également l’impact sur le muret. Ce qui semble le chapeauter est en fait les portes de la trappe au sol que l’on aperçoit sur les autres photos. Le bon angle de trajectoire du moteur passe en réalité entre la porte « est » de la trappe et la bobine de câble

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SUc-DlBLzcQqUZD22xNbnXjZr5pODi2mWNOBc6zNKZK9NtMRXGP9Hn7RYF15l-TucZmZKiTMW07sA/TrailerDebris.jpg

Un mélange de débris des remorques et de l’avion. Difficile de dire quel morceau est à qui ! wink Du moins, le « diamond plate » est une plaque de métal diamanté très commune. ( On en retrouve dans les remorques et souvent sur les camions d’incendie ) Encore ici, on imagine la quantité de « confettis » de débris sur cette partie de la pelouse.

Maintenant qu’on sait d’où proviennent ces débris, il est très difficile, voir quasi impossible, de concevoir ce résultat autrement qu’avec un important impact frontal. Des explosifs internes auraient naturellement « éventrés » ces remorques au lieu de les « compacter » comme c’est le cas ici. Si les explosifs venaient du Pentagone,  celles-ci seraient « éloignées » de l’immeuble et non « écraser » contre sa façade. Un missile ? Un seul missile n’aurait pas pu causer ces dommages avec l’onde de choc , non plus en impactant directement. Les dommages seraient bien différents. De plus pour être, ne serait-ce qu’un peu plus cohérent, avec l’hypothèse du missile il en faudrait plusieurs pour causer TOUT les éléments présents jusqu'ici. Et n’expliquerait pas les dommages observés comme le muret et les remorques, ni le mat, la cime et les lampadaires. De plus ces pseudo missiles doivent être lancés de quelque part. Et finalement, ces missiles auraient très certainement été vus par plus de 200 présumés témoins d’un avion. Cette hypothèse n’est cohérente avec aucun autre point, même avec beaucoup d’imagination…

Enfin le Pentagone est perforé…

Maintenant c’est le tour du bâtiment de subir la force d’impact du présumé Boeing. Il serait erroné de parlé de la pénétration du « nez » de l’avion puisque ce dernier a probablement été enfoncé avant même de toucher l’immeuble. Après l’impact contre la remorque on devrait plutôt parlé du fuselage de l’avion. C’est ce « tube » monté sur une plateforme qui est vraiment entré entre les colonnes 13-14 et 15. Une fois le mur de façade passé , ce fuselage a percuté plus d’une vingtaine d’autre colonnes en béton armé ( sans parlé du reste ). Ce détail est crucial car on se retrouve avec un avion en lambeaux et NON une carcasse d’avion à l’intérieur du batîment.

Il est important de comprendre que le nez de l’avion est en fait un cone presque vide surplombant le fuselage pour des questions d’aérodynamique. L’erreur commune est d’appeler « nez » , tout ce qui se trouve derrière celui-ci. Le cockpit, le train d’attérissage avant et beaucoup d’équipement. On devrait plutôt parlé de la partie avant du fuselage. Cette distinction deviendra importante un peu plus tard dans cette présentation.

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SW457V4WwUuU0UZJYbb5EakGYDXLBRHbgUcXmo_LxZIsGz24biSbPTKzURRxAiECstO90psJSKK8Q/PlaneShape.jpg

Une fois la première moitié du fuselage pénétré dans l’immeuble, les ailes, mais surtout les 2 énormes moteurs, ont continué leur trajectoire jusqu’au bâtiment. Et c’est là que ça se complique pour plusieurs…A peu près tout l’monde a été « induit » en erreur par un Meyssan courageux mais trop pressé qui croyait, a tort, que le trou n’était pas suffisant pour y faire passé le Boeing.

Cette hypothèse a été TRÈS rapidement démonté, car il ne suffisait de mesurer pour se rendre compte de l’erreur de Meyssan. Je reviendrai sur cette question dans le 3e chapitre, avec les « autres » erreurs qui ont induites les gens en erreur, nous laissant croire qu’il était impossible qu’un 757 se soit écrasé contre le Pentagone.

Mais pour l’instant, continuons sur les dommages physiques.

Une autre erreur très commune est l’analyse « statique ». J’entend par là, l’analyse d’un phénomène hyper complexe ; en l’occurrence le crash présumé d’un avion de ligne de près de 100 tonnes lançé a une vitesse estimé de 850 km/h en angle dans un batiment de béton renforcit. Avec en boni, une série d’obstacles avant impact. Rien de simple. D’où l’importance capitale de ne pas bêtement comparer une silouhette de 757 en 2D , placé a angle droit en surperposition avec une image en angle du Pentagone.

Et pourquoi c’est si important ?

1)    Un avion qui se crash en ligne droite NE COUVRE PAS AUTANT de surface qu’un avion en angle. Plus l’angle est prononcé , plus la surface couverte sera grande.

2)    Les points de référence de ce dernier ( bouts d’ailes, queue , moteurs ) seront TOUS décalés relativement a cet angle. I.E. Ils ne feront pas impact au même endroits.

3)    Comme c’est un impact d’un corps en mouvement ( l’avion ) diverses forces seront appliqués, influençant TOUTES la dynamique de l’impact. Donc l’impact des moteurs a une conséquence influant sur le reste de l’avion. Idem pour le fuselage et pour chaque partie de l’avion subisant un choc. C’est alors tout le reste qui en subit les conséquences. Et cela au fur et mesure que l’avion avance. A chaque cm , la dynamique change.

4)    Puisque cette dynamique change aussi rapidement et de manière aussi cahotique, il devient quasiment impossible de faire « cadrer » une silhouette de 757 sur une image du Pentagone. Prenez l’exemple d’un camion remorque qui impacterait une forêt de colonnes a 170 km/h dans un angle de 45*… Après avoir frappé un piéton et un panneau en bordure de route juste avant l’impact. Bien malin celui qui pourrait « dessiner » la forme de l’impact a partir d’un schéma de remorque… Imaginer maintenant un avion de 38m d’envergure par 47 de long percutant cette fois a 5x la vitesse du camion
.

Dans le même ordre d’idée ; juste en ce qui concerne le fuselage, a chaque colonne que rencontre ce dernier , l’intégrité de l’ensemble est affecté. A chaque colonne, l’onde de choc parcours ce qui reste derrière, influençant la dynamique de l’impact. Je ne m’avancerais pas dans des calculs trop complexes pour les communs du mortel que nous sommes. Mais cela est suffisant pour comprendre que l’avion subit des multitudes de forces et de changement a chaque impacts. On se doit de garder ce principe en tête avant de se lancer dans toute forme d’analyse du crash.

Pour les besoins de cette analyse de « l’empreinte » du 757 dans le Pentagone, je vais me servir d’une photo utilisé sur le web par le fils de Meyssan. Photo qui est sensé prouver l’impossibilité d’un crash de 757 contre le Pentagone. Alors, on ne pourra pas m’accuser de manipuler l’information a mon avantage ni de me baser sur du matériel pro-VO. Difficile d’être plus transparent…

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SV659yenkQX9OHu0cIjKjROSa_xtZc9_niNIN8V-vRruXauGDuRM9ERh9hYR3iQlzSIirZywcCcZw/Meyssan.jpg

Cette image est intéressante car elle met en perspective une maquette en 3D devant le Pentagone que l’on présume a l’échelle. Je n’ai pas effectué de vérification moi-même mais comme elle est une prétendue preuve contre la thèse de l’avion présenté par le fils de Meyssan, on peut s’attendre soit a une reproduction fidèle ou au pire des cas, une version « légèrement plus grande » que réel afin d’appuyer davantage leur position. Je n’accuse nullement ce dernier d’avoir triché, au contraire je crois que la taille est honnête. Je souligne simplement que cet avion n’est très certainement pas plus petit que nature vu sa provenance. ( Ça serait comme se tirer dans le pied pour Meyssan )

Premier constat ; le trou d’entré est LARGEMENT suffisant pour être cohérent avec un 757. Erreur que Meyssan aurait dû corriger dans sa position. C’était son devoir de le faire mais il ne l’a pas fait. Deuxièment, l’angle d’entrée est plus facile a comprendre. Et elle est primordiale a la compréhension globale.

Va pour le passage du fuselage. Le trou concorde avec celui d’un 757. De plus on remarque que le centre de celui-ci est pile sur une colonne, et que ce dernier en rencontrera une quantité impressionnante au fur et a mesure de sa pénétration. Plus d’une vingtaine en fait. Après ça, il ne faudrait pas être surpris de constater que le fuselage fût littérallement « haché » en lambeaux le long du trajet. On est loin des espaces vides des tours a bureaux du WTC ! Sans oublier que le diamètre du fuselage est supérieur a la hauteur libre et que l’impact s’est produit a la hauteur de la dalle de plancher du 2e étage ( 1er en France ). Ce qui a soit « comprimé » le dessus de celui-ci vers l’intérieur ou encore a été arraché. Peu importe, le résultat a complètement très certainement détruit le fuselage en plusieurs morceaux. Voici a quoi ressemblait la zone traversé par le fuselage de l’avion. :

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SXZgR6gyzjjXd3_80-hkUmKhKMos4LRPLI1lW48OUkxd-dSL6mxr64kvrML4ws6s64QdHnNUjHHiw/Colonnes.jpg

Et voici a quoi ressemble l’intérieur du fuselage d’un 757 :

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SWFkyvCbOYwnhINDPcskoevHn8Li_6EaB-VIPWYHZvWLD_CHg6Ry7SGMlOeXMQBjSWgRB-XWzOy9g/Fuselage.jpg

Les parois externes sont composée de feuilles d’aluminium rivetés de moins de 2mm d’épais seulement. Même les longerons et les poutres sont composés de feuilles pliés et rivetés. Feuilles d’aluminium et rivets ; tout est dans l’art de la forme… On remarque également la couleur verte de la couche de fond très répandue en aéronautique. Cette couche de fond ( Zinc Primer ) se retrouve également sur un très large inventaire de pièces d’avions. ( La couleur n’est pas exclusivement de ce vert )

La 3e partie portera sur l’impact des moteurs et des ailes.

Hors ligne

 

#4 16-04-2008 10:15:10

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 711

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Citation « Sayan »

« Premier constat ; le trou d’entré est LARGEMENT suffisant pour être cohérent avec un 757. Erreur que Meyssan aurait dû corriger dans sa position. C’était son devoir de le faire mais il ne l’a pas fait. »

Il ne faut pas faire dire à Meyssan ce qu’il n’a pas dit , voir :

http://www.pentagate.info/spip.php?article3


Citation de ses propos :

« L’appareil qui est passé par cet orifice mesure donc moins de cinq ou six mètres de diamètre. Cela pourrait correspondre à l’habitacle d’un Boeing 757-200 qui en fait 3,5. Mais cet avion possède aussi des ailes qui lui donnent une envergure de trente-huit mètres. Sur ces ailes sont fixés des réacteurs qui constituent deux des éléments les plus solides de l’appareil. Enfin, il est muni d’une grande queue. Lorsque le train d’atterrissage n’est pas sorti, le Boeing mesure un peu plus de douze mètres de haut. Sur cette image, on observe que le mur qui se trouve juste au-dessus du trou est intact. Il n’a donc pas été percuté par la queue d’un Boeing 757-200. »

Sur l’effet de l’impact d’un Boeing 757 sur le pentagone on peut lire aussi, dans le « Pentagate », les propos de Pierre-Henri Bunel :

http://www.voltairenet.org/article139125.html

Citation partielle des propos de celui-ci :

« Une vue générale de la façade est des plus intéressantes. Toujours en provenance des organismes officiels américains, elle est présentée en haut de la page V du cahier photo (reproduite ci-dessus).
Alors que les pompiers ont fini de travailler sur l’extérieur du bâtiment, on distingue plusieurs éléments instructifs. D’abord, les suies qui couvrent la façade sont un mélange de celles qu’auraient déposées les fumées d’un incendie classique. D’autres sont caractéristiques de celles que dépose l’onde de choc d’un explosif à haute performance, mais en aucun cas de la couche grasse et épaisse que dépose un feu de kérosène. Les vitres ont été brisées par une détonation et non pas fondues par un incendie d’hydrocarbures qui aurait duré plusieurs jours. Le plus remarquable, c’est que peu d’entre elles sont brisées, et que les fenêtres atteintes sont situées essentiellement près du point d’explosion et au niveau des bas étages. Près du point zéro, donc. Il est très vraisemblable que l’onde de choc s’est propagée le long des couloirs, et on le suit très bien sur la photo d’ensemble de la page XI du cahier. Cela corrobore le témoignage de David Theall [3]. Cet officier de liaison du Pentagone décrit l’arrivée soudaine d’un bruit violent accompagné de débris qui a ravagé le couloir où donnait son bureau.

Au début du déplacement, l’onde de choc a brisé les vitres et, une fois canalisée par les murs des couloirs, elle a pris une orientation qui n’a plus eu autant d’effet sur les fenêtres. Il faut préciser qu’il s’agit de fenêtres à double vitrage dont la vitre extérieure est particulièrement solide. C’est ce qu’a déclaré le représentant de la société qui les a placées [4] et c’est aussi ce que l’on m’avait expliqué bien avant cet attentat lors d’une visite officielle au Pentagone en tant qu’interprète.

Sur une photo cadrée de plus près et plus détaillée, en bas de la page V, on a une vue de la zone d’impact après déblaiement. Elle permet de distinguer nettement les piliers verticaux de béton de l’ossature du bâtiment et les couloirs qui parcourent les étages. On comprend alors mieux comment l’onde de choc a longé les fenêtres dont nous avons parlé plus haut.

Le cliché montre que les piliers verticaux, dont certains sont entourés de coffrages de bois, ont à l’évidence été fragilisés au rez-de-chaussée, c’est-à-dire à l’endroit où s’est produite la détonation. Mais ils n’ont pas été broyés et brisés comme cela aurait été le cas s’ils avaient été frappés par le bord d’attaque des ailes d’un avion de cent tonnes. Ils auraient été atteints par la partie du bord d’attaque située à peu près à l’endroit où sont fixées les nacelles des moteurs, c’est-à-dire à la zone la plus solide. Manifestement aucune aile n’a frappé ces piliers verticaux de l’ossature en béton.

Si un avion avait frappé le Pentagone, comme on veut nous le faire croire dans la version officielle, les ailes auraient touché les piliers verticaux approximativement au niveau du plancher sur lequel les hommes se tiennent debout.

http://www.voltairenet.org/IMG/jpg/Pentagate_page5.jpg

Manifestement, la zone fragilisée des piliers se situe au-dessous, là où l’on peut voir les coffrages de bois et les étais en acier couleur de minium. Donc le véhicule porteur de la charge qui a fragilisé les piliers a frappé plus bas que ne l’aurait fait un énorme avion de ligne. Et je renvoie à la première photographie étudiée sur laquelle nous pouvons voir la trace de fumée d’un propulseur très bas au-dessus du sol. »

Hors ligne

 

#5 16-04-2008 12:52:59

questionneur
Membre Actif
Date d'inscription: 04-04-2006
Messages: 711

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Citations "MagicalMysteryFlights"

I"l semble cependant que le mur extérieur a été emporté entre les piliers de soutien du bâtiment, et que le trou est donc probablement plus large que ne l’était l’engin qui l’a percuté."

"Toujours incapables de remettre en cause les erreurs de jugement de Meyssan, les gars? Le trou fait 30 mètres de large au niveau du rez-de-chaussée! Un peu d'honnêteté intellectuelle rehausserait le niveau actuel du débat.Ce que dit Meyssan reste cependant vrai pour la queue, mais il existe une explication, voir mon hypothèse."

J'ai peut-être raté un épisode. Quique qu'il en soit les piliers verticaux dont parlent Pierre Henri Bunel auraient été été broyés et brisés au moment de l'impact de l'avion si cela avait été un Boeing 757 fonçant sur le pentagone à une vitesse de 850 Km/h et pas plus tard (au moment de l'effondrement de la facade faisant apparaître le trou plus large qu'il ne l'était?)

Les propos de Pierre Henri Bunel concernant les effets de l'onde choc de la charge explosive (il suppose que c'était un missile qui a frappé le pentagone) et les effets et conséquences d'un incendie de Kérosène qui auraient du être observés si un Boeing 757 avait vraiment frappé le pentagone mais qui n'ont pas été observés, ont aussi leur importance.

Dernière modification par questionneur (16-04-2008 12:54:42)

Hors ligne

 

#6 16-04-2008 14:33:39

FMAZERO
Date d'inscription: 16-04-2008
Messages: 177

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Bonjour à tous, je suis nouveau membre sur ce forum et comme vous je cherche des réponses. Il est vrai que toutes théories est possibles ! Mais j'ai une interrogation sur le sujet. Pourquoi temps de suspicions et d'interrogations alors qu'il suffirai de dévoiler au grand jour les enregistrements des caméras de surveillance pour prouver que le vol 77 était bien la cause. Question futile mais élémentaire à mon sens. Pourquoi ce secret ? Le pantagone ne dispose t-il pas de plus de 80 (plus ou moins) caméras de surveillance...


“Ceux qui sont prêts à sacrifier un peu de liberté pour plus de sécurité, ne méritent ni l’une ni l’autre“ Thomas Jefferson

Hors ligne

 

#7 16-04-2008 14:52:24

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

FMAZERO a écrit:

Bonjour à tous, je suis nouveau membre sur ce forum et comme vous je cherche des réponses. Il est vrai que toutes théories est possibles ! Mais j'ai une interrogation sur le sujet. Pourquoi temps de suspicions et d'interrogations alors qu'il suffirai de dévoiler au grand jour les enregistrements des caméras de surveillance pour prouver que le vol 77 était bien la cause. Question futile mais élémentaire à mon sens. Pourquoi ce secret ? Le pantagone ne dispose t-il pas de plus de 80 (plus ou moins) caméras de surveillance...

La confiscation de l'ensemble des vidéos disponibles est un élément important pour penser que l'administration américaine a des choses à cacher!

Ce simple fait permet toutes les légitimes suscpicions, la formulation des hypothèses les plus folles.
Si ils avaient la capacité de faire la preuve de leur bonne foi, les néos cons l'auraient fait.

Je ne pense pas qu'ils laissent le truth movment se développer de gaieté de cœur...

Dans ces circonstances , penser que ces vidéos sont accablantes est légitime, mais ne constitue pas une preuve.

Seul une enquête indépendante pourra légitimement réclamer ces vidéos et les exploiter pour faire toute la lumière sur la partie pentagone du dossier 911.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#8 16-04-2008 15:07:48

FMAZERO
Date d'inscription: 16-04-2008
Messages: 177

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Autre interrogation élémentaire. Admettons que se soit un Boeing, comment un avion peut-il avoir un pouvoir perforant aussi important face à du béton armé ? et la chose la plus étonnante pour ma part se sont les ailes et la queue de l'avion, ses parties non eux aucun pouvoir perforant, aucune trace sur les photos, pourquoi ? il y a que deux possibilités, ou elles perforent le site donc visible au niveau de l'impact ou bien elles restes en dehors donc des éléments important serait visibles (morceaux d'ailes, trains d'atterrissages, réacteurs (3m de diamètre environ, élément le plus résistant composé de titane n'aurait aucun pouvoir de pénétration)).


“Ceux qui sont prêts à sacrifier un peu de liberté pour plus de sécurité, ne méritent ni l’une ni l’autre“ Thomas Jefferson

Hors ligne

 

#9 16-04-2008 19:03:56

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

FMAZERO a écrit:

Autre interrogation élémentaire. Admettons que se soit un Boeing, comment un avion peut-il avoir un pouvoir perforant aussi important face à du béton armé ? et la chose la plus étonnante pour ma part se sont les ailes et la queue de l'avion, ses parties non eux aucun pouvoir perforant, aucune trace sur les photos, pourquoi ? il y a que deux possibilités, ou elles perforent le site donc visible au niveau de l'impact ou bien elles restes en dehors donc des éléments important serait visibles (morceaux d'ailes, trains d'atterrissages, réacteurs (3m de diamètre environ, élément le plus résistant composé de titane n'aurait aucun pouvoir de pénétration)).

Bienvenue FMAZERO,

Si tu es patient, la 3e partie du chapitre 2 de ma présentation s'en vient. Dans celle-ci j'explique ce qui est arrivé ( selon mes recherches évidement ) a la queue et les ailes.

Ta question est pertinente ! A ce stade , tout n'est qu'hypothèses, mais lorsqu'on se penche sérieusement sur la question et qu'on se pose les VRAIES questions, une très probable explication devient évidente.

Je t'expliquerai tout ça dans la 3e partie donc. ( a venir très bientôt )

En attendant je te propose de consulter le début de ma présentation , soit le chapitre 1 et la 1ere partie du chapitre 2 :

http://forum.reopen911.info/t9663-un-av … artie.html

http://forum.reopen911.info/t9562-un-bo … u-non.html

Et continues a te poser des questions, c'est comme ça que j'en suis arrivé a ma position

Hors ligne

 

#10 16-04-2008 19:24:49

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

MMF,
je sais que sur le pentagone il y tellement d'hypotheses possibles qu'on y perd son latin;mais comme tu le soulignes ainsi que Sayan,si on pourrait se mettre d'accord pour presenter un dossier solide avec la presence d'un boeing(en l'occurence le vol77) ont avanceraient d'un grand pas et le temps perdu a pinailler sur les details de ceci ou cela pourrait largement etre utiliser a travailler sur des choses plus importantes.
Quand a ton idée de charges explosives lineaires disposées le long du batiment,faut vraiment une précision au millieme de seconde,avec un avion qui arrive a 850km/h.
Pourquoi pas simplement des explosifs placés dans la facade et qui explosent grace a l'impact?
Je pense que ce procédé aurait tres bien pu aider notre sacré boeing a rentrer plus facilement au pentagone.
En tout cas,chapeau bas pour le dossier presenter par Sayan.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#11 16-04-2008 19:38:04

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

f6 a écrit:

La confiscation de l'ensemble des vidéos disponibles est un élément important pour penser que l'administration américaine a des choses à cacher!

Ce simple fait permet toutes les légitimes suscpicions, la formulation des hypothèses les plus folles.
Si ils avaient la capacité de faire la preuve de leur bonne foi, les néos cons l'auraient fait.

Je ne pense pas qu'ils laissent le truth movment se développer de gaieté de cœur...

Dans ces circonstances , penser que ces vidéos sont accablantes est légitime, mais ne constitue pas une preuve.

Seul une enquête indépendante pourra légitimement réclamer ces vidéos et les exploiter pour faire toute la lumière sur la partie pentagone du dossier 911.

Je tiens a te féliciter pour ton aisance a bien rendre les choses...

Et si tu permet j'aimerais ajouter des arguments qui ont déjà été soulevés par des analystes du FBI. ( Désolé je n'ai pas de source et j'y vais de mémoire )

1- Il est également possible que les coupables utilisent la bonne vieille tactique de "Empoisonner le puit". Le truc est simple ; on fait courrir une rumeur , on l'alimente et on regarde ensuite ses adversaires se casser la geule avec cette fausse piste. En plus ça permet d'éloigner les regards de sur les VRAIS indices.

Dans ce cas-ci; les coupables auraient fait exiprès pour ne dévoiler qu'un très subtile indice de la présumé présence de l'avion. Soit sa queue ainsi qu'une trainée de fumée blanche. Mais c'est aussi insuffisant pour ceux qui réclament des preuves plus tangibles.

Bref, un savant dosage d'indice qui a réconforté ceux qui croient a l'avion et irrité ceux qui n'y croient pas. Résultat + une querelle qui n'en finit plus depuis plusieurs années ! Une division importante au sein du mouvement.

À partir de là , toutes les hypothèses sont possibles et le web en fourmille... En pendant ce temps là, les néo-cons poursuivent leur agenda. Le mouvement est top gros pour être ignoré, mais en les divisant de la sorte ils se sont payés du précieux temps pour continuer leur travail.

2- Si vidéos compromettante il y avait, ( ce qui est très probable ) celles-ci ont surement déjà été détruites pour éviter tout risque de fuite ou de procédure légale future. Les enjeux sont bien trop grand pour risquer d'avoir a fournir des preuves auto-incriminante...

Un bon criminel cherchera toujours a détruire toute preuve , et l'arme du crime. Ce qui est tout a fait normal.

A titre d'exemple; les transcripts des intérrogatoires de présumés membres d'Al-Qaeda a Guantanamo qui ont été détruites par le CIA. Avoué par le CIA lui-même... Ça c'est passé il y a quelques mois seulement. Quand les preuves deviennent trop gênante, on les détruits

Hors ligne

 

#12 16-04-2008 19:54:09

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

genesis666 a écrit:

MMF,
je sais que sur le pentagone il y tellement d'hypotheses possibles qu'on y perd son latin;mais comme tu le soulignes ainsi que Sayan,si on pourrait se mettre d'accord pour presenter un dossier solide avec la presence d'un boeing(en l'occurence le vol77) ont avanceraient d'un grand pas et le temps perdu a pinailler sur les details de ceci ou cela pourrait largement etre utiliser a travailler sur des choses plus importantes.
Quand a ton idée de charges explosives lineaires disposées le long du batiment,faut vraiment une précision au millieme de seconde,avec un avion qui arrive a 850km/h.
Pourquoi pas simplement des explosifs placés dans la facade et qui explosent grace a l'impact?
Je pense que ce procédé aurait tres bien pu aider notre sacré boeing a rentrer plus facilement au pentagone.
En tout cas,chapeau bas pour le dossier presenter par Sayan.

Merci pour ton commentaire genesis666 !

Les détails et les disputes qui s'y rattachent sont en effet une énorme perte de temps ! Le pire c'est que ce n'est pas important de connaitres ces détails a cette étape-ci. Ce qui manque au mouvement, peu importe nos opinions, c'est de trouver les points solides et "vendre" l'idée qu'il s'agissait bien d'un inside job. Ensuite, a force de popularité , le besoin et la formation d'une enquête indépendante deviendra réalité.

Pour ce qui est des explosifs, l'idée a déjà été dite qu'il suffirait de place une charge dans l'avant du fuselage de l'avion. Une opération simple qui peut-être mis en place très discrètement par un ou deux complice. Rien de complexe et ça fait le boulot , dès que l'avion impacte le batiment.

D'ailleurs cela expliquerais peut-être les caractéristiques que Brunel associe avec des explosifs.

Comme ça, avec des moyens très simple ils auraient pu atteindre leur objectif : Se servir d'un 757 présumément détourné par des pirates de l'air pour détruire , en contrôlant les dégâts et les pertes humaines au minimum, les preuves de la fraude de 2.3 trillions dérobé. Le tout venant également sérieusement ébranler la peur de la population et raviver le patriotisme de ses militaires pour ensuite poursuivre leur agenda, que l'on connait tous.

Hors ligne

 

#13 16-04-2008 20:07:07

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

questionneur a écrit:

Sayan a écrit:

« Premier constat ; le trou d’entré est LARGEMENT suffisant pour être cohérent avec un 757. Erreur que Meyssan aurait dû corriger dans sa position. C’était son devoir de le faire mais il ne l’a pas fait. »

Il ne faut pas faire dire à Meyssan ce qu’il n’a pas dit,

Il ne faut pas non plus jouer sur les mots a propos d'un texte pris dans le lot de ce dernier.

Le fait reste celui-ci : Meyssan a publiquement , et a répétition, soutenu qu'un 757 n'entrait pas dans l'empreinte laissé par ce présumé vol 77. Son fil a ensuite repris le flambeau avec son site " Hunt The Boeing".

Je m'excuse de te décevoir sur la précision de la formulation. Mais mon point n'était pas l'analyse des propos de Meyssan. Je soulignais seulement son premier argument pour affirmer qu'il n'y avait pas eu de 757 sur le Pentagone.

Hors ligne

 

#14 16-04-2008 20:54:48

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Sayan a écrit:

Un bon criminel cherchera toujours a détruire toute preuve , et l'arme du crime. Ce qui est tout a fait normal.

A titre d'exemple; les transcripts des intérrogatoires de présumés membres d'Al-Qaeda a Guantanamo qui ont été détruites par le CIA. Avoué par le CIA lui-même... Ça c'est passé il y a quelques mois seulement. Quand les preuves deviennent trop gênante, on les détruits

Quand le vent tournera, la disparition volontaire de tous ces éléments deviendra à charge.
C'est vrai pour l'acier du WTC comme pour les vidéos du pentagone.
Comme pour les conversations des aiguilleurs de la FAA.

Aujourd'hui ils agissent en toute impunité, grâce aux immunités et lois d'exception qu'ils ont inventés pour se protéger, mais cela ne durera pas éternellement.

Le seul et dernier contrepouvoir susceptible de changer la donne, c'est le peuple, mais la dose de somnifère qu'il ingurgite tous les jours, ne le rend pas très vif au réveil....

Il nous faut avoir l'ambition de l'efficacité, pour accélérer son réveil !

Dernière modification par f6 (16-04-2008 20:57:30)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#15 16-04-2008 21:21:29

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Le premier argument de Th Meyssan est corroboré par d'autres récits journalistiques datant de décembre 2001, eux mêmes tirés du témoignage du premier bureau ayant été chargé d'examiner les dégâts dus au crash, ainsi que par le témoignage de B. Pugh là où ton analyse se fonde sur des photos floues où l'on ne voit rien (sinon avec un photomontage contesté et contestable) et des analyses officielles qui n'ont pas cessé de se contredire, rien que pour embêter les truthers...

Un peu de sérieux...

Dernière modification par charmord (16-04-2008 21:22:28)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#16 16-04-2008 21:27:34

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

f6 a écrit:

Sayan a écrit:

Un bon criminel cherchera toujours a détruire toute preuve , et l'arme du crime. Ce qui est tout a fait normal.

A titre d'exemple; les transcripts des intérrogatoires de présumés membres d'Al-Qaeda a Guantanamo qui ont été détruites par le CIA. Avoué par le CIA lui-même... Ça c'est passé il y a quelques mois seulement. Quand les preuves deviennent trop gênante, on les détruits

Quand le vent tournera, la disparition volontaire de tous ces éléments deviendra à charge.
C'est vrai pour l'acier du WTC comme pour les vidéos du pentagone.
Comme pour les conversations des aiguilleurs de la FAA.

Aujourd'hui ils agissent en toute impunité, grâce aux immunités et lois d'exception qu'ils ont inventés pour se protéger, mais cela ne durera pas éternellement.

Le seul et dernier contrepouvoir susceptible de changer la donne, c'est le peuple, mais la dose de somnifère qu'il ingurgite tous les jours, ne le rend pas très vif au réveil....

Il nous faut avoir l'ambition de l'efficacité, pour accélérer son réveil !

Comme ça fait du bien de lire des réponses de cette qualité... Après les attaques infantile et acharnées de Charmord.

Je suis bien d'accord avec toi ; c'est au peuple qu'incombe de faire tourner le vent. Malheureusement pour nous, le temps file et ce peuple s'endort de jour en jour.

Je crois que tu as mis le doigt sur le "talon d'achille" du mouvement... L'efficacité ! Non pas que le talent et la passion fasse défaut, mais la cohésion et la rigueur de notre objectivité souffrent de grave carences.

A preuves; après plus de 6 ans le fosé s'élargit entre les fervents de multiples hypothèses au lieu de se rapprocher vers les points forts. Il y a de plus en plus d'initiés mais hélas également de plus en plus de division.

Hors ligne

 

#17 16-04-2008 21:51:31

Sayan
Membre du forum
Lieu: Montréal , Québec
Date d'inscription: 29-09-2006
Messages: 1208

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

charmord a écrit:

Le premier argument de Th Meyssan est corroboré par d'autres récits journalistiques datant de décembre 2001, eux mêmes tirés du témoignage du premier bureau ayant été chargé d'examiner les dégâts dus au crash, ainsi que par le témoignage de B. Pugh là où ton analyse se fonde sur des photos floues où l'on ne voit rien (sinon avec un photomontage contesté et contestable) et des analyses officielles qui n'ont pas cessé de se contredire, rien que pour embêter les truthers...

Un peu de sérieux...

Tu veux du sérieux ??

Cette photomontage a laquelle tu te réfères vient DIRECTEMENT du fils de Meyssan. Elle n'a rien de constestable sinon que dans tes délires. Si Meyssan s'en sert pour APPUYER TON OPINION , je vois pas pourquoi je ne pourrais pas m'en servir pour APPUYER LA MIENNE

Maintenant, pour la xième fois... Cesse ton acharnement sur mon cas ! Je ne suis pas ton souffre douleur ni une menace au mouvement. Je suis un membre tout comme toi. Et un peu de respect ne te ferais pas de mal..

T'aimes pas mon travail ? Alors arrête de crier aux loups comme si tu était le gardien du mouvement... Montes ton propre dossier , tu y présenteras tes positions et tes arguments.

Laisses donc les autres se faire leur propre opinion !

Hors ligne

 

#18 16-04-2008 22:35:59

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Je parle du témoignage de B. Pugh, pas des images de sa caméra...
J'ai peut-être un problème de lunettes mais toi c'est en amont des lunettes que cela se situe...
Quant à l'expert en question, son nom est M. Biscotte et son témoignage a été abondamment examiné dans d'autres fils.
Encore eût-il fallu que vous lisiez ce qui ne concorde pas avec vos CROYANCES.
Vous êtes les seuls à penser que la largeur du trou est établie...


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#19 16-04-2008 22:41:28

galomir
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 18-02-2008
Messages: 85

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

genesis666 a écrit:

si on pourrait se mettre d'accord pour presenter un dossier solide avec la presence d'un boeing(en l'occurence le vol77) ont avanceraient d'un grand pas et le temps perdu a pinailler sur les details de ceci ou cela pourrait largement etre utiliser a travailler sur des choses plus importantes.

Pourquoi s'acharner à vouloir démontrer dans un dossier qu'il y a eu ou pas un Boeing ? En voulant affirmer des hypothèses on dérive de plus de notre but plus selon moi. En ce sens une simple synthèse contradictoire entre probabilités/faits et la VO devrait amplement déservir notre cause pour souligner le besoin d'une vraie enquête. Rien que l'absence des bandes dis pas mal de choses... c'est tellement gros ... La fumée distrait souvent de l'essentiel.

Hors ligne

 

#20 16-04-2008 22:57:42

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

MagicalMysteryFlights a écrit:

Le Boeing 757 arrivant de biais (environ 48°) sur une façade renforcée (60 cm de calcaire+briques+béton, avec renforts métalliques et doublé de colonnes de béton, solide, mais pas un bunker) ne devrait-il pas, vu la fragilité extrême du fuselage, avoir du mal à pénétrer dans le bâtiment?

La couche de calcaire : 6 pouces soit 15 cms
Les couches de briques : 8 pouces soit 20 cms

Le béton est celui des colonnes me semble t-il, il est donc inexact de parler d'un mur de 60 cms d'épaisseur. On devrait plutôt parler d'un mur de 35 cms d'épaisseur environ.
Voir ici : http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 30&p=1

A noter que bien qu'extrêmement abimées et arrachées à leurs bases, les colonnes situées au passage supposé du réacteur droit sont toujours là...

Qui connait l'écartement entre ces colonnes ?

Dernière modification par Zorg (16-04-2008 23:57:34)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#21 16-04-2008 23:56:20

Zorg
Membre Actif Asso
Date d'inscription: 18-07-2006
Messages: 4903

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

http://qcpzra.blu.livefilestore.com/y1pbehHcLwX4SX__ZH4NSVWUVFv71yhRqL8Wsm1mmeZZogCBinoDoTveqf-AgE6eqx2yjnmfVtIED-JscyXbhlQQQ/FairingPath.jpg

Ce schéma ne me semble pas à l'échelle :
le diamètre du moteur étant d'environ 2,5 mètres.

Cete histoire avec le générateur a été notamment abordée ici :
http://forum.reopen911.info/viewtopic.p … 9&p=10 (à partir du post 234)

http://www.thewebfairy.com/killtown/images/flight77/generator/tg_fmkneel.jpg

Sur cette photo, on constate que le générateur semble avoir perdu ses roues avant et est donc incliné vres l'avant. Si on considère qu'au moment de l'impact, le générateur était droit alors on dirait que le trou du générateur se situe au dessus du grillage.

Cette encoche ne me parait pas pouvoir coincider avec le trou qu'aurait causé le moteur droit (voir post 234 du topic mentionné au-dessus)
Selon moi, ce dégât sur le générateur (tout comme le dégât sur le muret) n'est guère probant...

PS : je cherche les dimensions et poids du moteur Rolls Royce RB211-535E4B.
La plus grande hélice mesure 1,90 m : http://www.aerospaceweb.org/question/pl … 110c.shtml
mais le diamètre du moteur ? et sa longueur ? son poids ?

Dernière modification par Zorg (16-04-2008 23:58:00)


" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." (Noam Chomsky)

Un Jeudi Noir de l'Information : le documentaire qui démonte les manipulations de Canal+, Jeudi Investigation, Tac Presse...
ReOpen911 répond à Noam Chomsky et Jean Bricmont

Hors ligne

 

#22 17-04-2008 00:14:43

TROPTARD
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 31-03-2008
Messages: 14

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Vous etes encore sur ca ???
ca sert a rien, vous croyez que grace aux post vous allez touchange

jen ai trop marre, si c t grace a des pleureuse que la verite  s'etend ca se serait. vs server aa rien la. c pas pour vs insulter mais c la verite. ce que vs faite c juste des spéculation sans preuve. arretez cela de suite je vous en prie c ridicule. quandje vois quon est dans le meme camp ca me desespere.

je vous comprend pas vous voulez la verite mais vs faite rien pour. c'est en faisant des pas en avant ke lon avance. quand on voit ce comme nos ennemeis avance, on se rend compte que faire du surplace ne sert a rien. meme discussion depuis deux ans???. soyez  combatif ou abandonnez.

plus le temps place plus je me dis que c peine perdu. a quand un "michael moore" se battant pour notre cause.
a quand un acteur plutot qu'un spectateur.
quand allez vous vous reveillez??

juste une question? pensez vous vraiment que ca va tt changer ce que vous faites?? avant de m'insulter meditez svp

Hors ligne

 

#23 17-04-2008 09:48:29

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

MagicalMysteryFlights a écrit:

Parce que tirer une hypothèse à partir des observations s'est toujours avéré une voie productive pour comprendre un phénomène.
Quand tu commence à comprendre, alors tu peux commencer à comparer, évaluer et découvrir des relations de cause à effet qui autrement t'auraient échappé .

Tu le dis toi-même, il faut tirer des hypothèses à partir d'observations.

Et pour cela, il faut analyser dans le détail toutes les observations sans filtre, de la manière la plus objective possible et ne pas se mettre des oeillères en niant les incohérences et contradictions à notre inuition première.

Cela suppose en premier lieu de faire la distinction entre les informations fiables et celles qui ne le sont pas. Ce que constate un certain nombre de personnes sur ce forum c'est que lorsque l'on procède à ce travail sans exclusive, énormément d'informations relatives au Pentagone ne peut être qualifié de fiables. Il faut donc dresser un inventaire de ce qui l'est et rejetter ce qui ne l'est objectivement pas, avant de passer au stade des hypothèses.

Par ailleurs, une fois que l'on aura effectué cette distinction, il ne faut pas non plus se créer d'exclusives si l'on en arrive à la conclusion pas improbable du tout au vu de la connaissance partielle que j'ai de ce dossier que les éléments retenus sont divergents, voire contradictoires et mènent vers des pistes et hypothèses qui peuvent aller dans des sens très divergents. Nier cette réalité et tendre vers la cohérence à tout prix est térile et c'est une forme de désinformation, peu importe qu'elle soit volontaire ou non. Il est parfaitement envisageable que vu l'accès relativement limité que l'on a aux éléments de cette affaire et vu le cover up dont se sont accompagnés ces attentats, il soit impossible pour les cybertuthers que nous sommes de recomposer le puzzle, à défaut d'avoir certaines pièces.

C'est au départ de ce constat que j'estime très humblement ne pas encore en être au stade de commencer à comprendre ce qui s'est produit au Pentagone et par conséquent ne pas être en mesure de dresser des hypothèses. J'avoue que ce n'est pas simple de se discipliner de la sorte et que l'on est très vite tenté d'émettre des hyppothèses quand ce ne sont pas des théories intangibles, vu l'ivresse que comporte la recherche de la vérité. Je reconnais d'ailleurs être tombé dans ce piège, lorsque de fil et aiguilles, je suis tombé sur plusieurs témoignages qui pourraient indiquer l'utilisation de bombes à l'intérieur du Pentagone. Mais, je me suis rendu compte que je faisais fausse route et depuis j'esssaye de me tenir à une stratégie plus sage et à mon sens plus rigoureuse.

Donc, je persiste à penser que tu brûles les étapes, MMF (Et cela vaut pour Sayan et CS évidemment) en ne surseyant pas à vérifier la validité de ton/tes hypothèses dans l'attente qu'un travail fouillé de vérification  et sélection des informations ait été réalisé. C'est effectivement un travail de très longue haleine mais il est indispensable si l'on veut faire oeuvre utile.

Ce travail d'analyse et de sélection est d'autant plus important qu'il peut de toute façon remplir un rôle au moins aussi essentiel, compte tenu de l'objectif premier de Reopen - à savoir la réouverture de l'enquête -, celui de répertorier toutes les contradictions, fabrications, incohérences, utilisation de faux, bref toutes les insuffisances en général des éléments à charge de la théorie officielle.

N'est-ce pas de cela qu'il s'agit en priorité?

Dernière modification par charmord (17-04-2008 13:13:41)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#24 13-07-2010 17:48:04

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

J'en reviens au générateur.
Ce qui me chiffonne, c'est la déchirure provoquée par la fairing.

Vous ne trouvez pas que l'angle de cette dernière est étrange, si on considère que le générateur a d'abord été bousculé par le réacteur droit avant d'être frôlé par cet aileron?
A croire cette photo, on dirais que le fairing est passé au travers du générateur en même temps que le réacteur.


http://jonas61.unblog.fr/files/2010/07/gougeaerial.jpg

Pourtant, le réacteur est bien plus avancé que le reste de l'aile, ce qui implique que le générateur ait été bousculé avant que le fairing ne le touche...


http://jonas61.unblog.fr/files/2010/07/generatoric.gif

http://jonas61.unblog.fr/files/2010/07/generatorlc.gif


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

#25 13-07-2010 20:35:06

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

ça se passe sur quelques centièmes de secondes,pratiquement en même temps,je vois pas ou est le problème??
P.S: d'ou tient tu ces animations???fait maison??


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#26 14-07-2010 15:13:12

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

genesis666 a écrit:

ça se passe sur quelques centièmes de secondes,pratiquement en même temps,je vois pas ou est le problème??
P.S: d'ou tient tu ces animations???fait maison??

Les animations ont été faites par le CIT.
J'aurai néanmoins vu la déchirure autrement, surtout si on regarde la deuxième animation...

A ton avis, c'est de l'en***** de mouche?


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

#27 14-07-2010 16:05:48

genesis666
Membre du forum
Lieu: jette Belgique
Date d'inscription: 18-01-2008
Messages: 270

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

Animations faites par le CIT????
Ils auraient abandonner leur théorie sur le passage au nord de la station citgo?? roll

Ca se passe a une vitesse présumée supérieur a 600km/h,donc le choc entre le moteur et le générateur ainsi que l'éraflure provoquée par le fairing sont pratiquement simultanés.


Nietzsche : tout esprit profond avance masqué

Hors ligne

 

#28 14-07-2010 17:21:13

Jonas061
Membre du forum
Date d'inscription: 03-12-2009
Messages: 532

Re: Un avion au Pentagone - Chapitre 2 - 2e Partie

genesis666 a écrit:

Animations faites par le CIT????
Ils auraient abandonner leur théorie sur le passage au nord de la station citgo?? roll

Ca se passe a une vitesse présumée supérieur a 600km/h,donc le choc entre le moteur et le générateur ainsi que l'éraflure provoquée par le fairing sont pratiquement simultanés.

Mais concrètement, qu'est ce qui aurait alors bousculé le générateur au point de modifier complètement son axe si le fairing était passé au dessus sans qu'il ait encore changé de position?

PS: concernant les animations, celles-ci ont été diffusées par Craig Ranke, mais je ne sais pas s'il en est l'auteur:
http://www.abovetopsecret.com/forum/thread299744/pg1


"Pour enchainer les peuples, on commence par les endormir" Jean-Paul Marat.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr