ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#121 07-10-2009 22:34:38

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

1- non, l'échauffement des débris n'est qu'une manière pour eux de dissiper une partie de l'énergie qu'ils ont reçu lors de la déformation. Visiblement, mes explications n'arrivent pas à te convaincre, je ne peux donc que te conseiller d'écrire à l'éditeur de la revue qui a publié les papiers de Bazant et de demander la publication d'un "commentaire". Il suffit de rédiger une page ou deux dans laquelle tu détailles et étayes tes critiques, généralement l'éditeur relaye le commentaire à l'auteur et il publie dans la même revue à la fois tes commentaires et la réponse de l'auteur, c'est une pratique courante qui ne coûte rien (mis à part le temps passé à rédiger le commentaire).

Connais-tu l'histoire des commentaires du papier de Bazant ?
http://www.911blogger.com/node/18196

Merci pour le lien. Je trouve étrange qu'un éditeur propose à quelqu'un de reviewer un article pour ensuite ne tenir aucun compte des commentaires... ce n'est pas vraiment mon expérience des "peer review". Est-ce qu'on a la version de l'éditeur concernant ceci ?

C'est probablement un mauvais travers que j'ai, mais avoir la seule version de quelqu'un qui accepte de co-publier avec "Jesus comes to USA" Jones me semble déjà suspect.

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

2- Arturo Griffith est dans le seul ascenseur dont le conduit traverse complètement la tour, en particulier les étages où l'avion se crashe, et il ne devrait rien se passer pour cet ascenseur ? Je ne comprend pas le sens de ta question... je trouve tout à fait normal au contraire qu'il y ait eu quelques effets sur la cage d'ascenseur.

A. GRIFFITH: Well, I was on my way from B-2 to 49th floor. And as I took off, it was amount it was a matter of seconds -- five, six, seven seconds, I don't know. And there was a loud explosion and the elevator dropped. And when the elevator dropped there was a lot of debris and cables falling on top of the elevator. And I just -- I just put my hand over my head and I said, oh God I'm going to die. But I didn't know what was happening.
When the elevator finally stopped, they had an explosion that bring the doors inside the elevator, and I think I'm sure that that was what broke my leg. And then they had another explosion and the panel that threw me, you know, against the wall, and I guess I was unconscious for a couple of minutes because somebody else was in the elevator with me, and they say that they was trying to get my attention and they didn't get no response from me.

Sur la cage d'ascenseur, vraiment ???
Trouves-tu normal que quand il y a du kérosène au-dessus de l'ascenseur, la porte rentre dans l'ascenseur ?
Trouves-tu normal qu'un paneau le jette horizontalement ("contre un mur") alors que l'explosion se serait produite au-dessus de lui ?
Trouves-tu normal que le kérosène explose 2 fois ? (Indice : je doute que ça soit ça)

La plupart des ascenseurs que je connais ont des doubles portes coulissantes "intérieures + extérieures", donc une surpression liée à l'expansion de produits de combustion va déformer la partie la plus fragile de l'ascenseur, les portes en l'occurrence, même si la combustion a lieu bien au dessus de la cage d'ascenseur (l'expansion des produits étant guidée par le conduit).

Une cage d'ascenseur étant soutenue par son toit et devant elle-même soutenir une charge, il ne me semble pas délirant de considérer que les parois (qui ne sont qu'un mince habillage), sont les parties les plus fragiles et donc qu'en cas de surpression dans le conduit, ce soient les parois et les portes qui lâchent en priorité.

pour ce qui est de "la double explosion du kérosène", il me semble que cela peut être lié à la durée de combustion de la "boule de feu". Tu génère une surpression aux étages de l'impact, une onde de pression s'engouffre dans le conduit de l'ascenseur, bien canalisée par le fait que toutes les portes des étages sont fermée, elle descend jusqu'au niveau du sol dans les machineries, se détend brutalement, l'onde de détente remonte vers les étages et si il y a toujours une surpression alors une onde de compression redescend. C'est le principe du tuyau d'orgue qui produit une vibration acoustique liée à la longueur du tuyau, mais dans le cas du WTC ce tuyau fait presque 300 m, donc il s'écoule plus de 2 secondes entre un aller et un retour. Avec 2 allers-retours, on est à plus de 4 secondes et s'il n'y a pas eu de "troisième explosion", c'est qu'au bout de 6 secondes la "boule de feu" s'est  complètement détendue, il n'y a donc plus de surpression à l'étage du crash, donc plus de raison de secouer cet ascenseur.

Bien sûr, c'est hautement spéculatif, il faudrait regarder en détail les simulations de l'université de Purdue pour confirmer (ou pas) ce scénario.

Pole a écrit:

Si oui, on passe au témoignage suivant :

Lt. Walsh- Answer: What else I observed in the lobby was that – there’s basically two areas of elevators. There’s elevators off to the left-hand side which are really the express elevators. That would be the elevators that’s facing north. Then on the right-hand side there’s also elevators that are express elevators, and that would be facing south. In the center of these two elevator shafts would be elevators that go to the lower floors. They were blown off the hinges. That’s where the service elevator was also.
Chief Congiusta- Question: Were these elevators that went to the upper floors? They weren’t side lobby elevators?
Answer: No, no, I’d say that they went through floors 30 and below.
Question: And they were blown off?
Answer: They were blown off the hinges, and you could see the shafts. The elevators on the extreme north side and the other express elevator on the extreme south side, they looked intact to me from what I could see, the doors anyway…….
…….So I headed for the B stairway. I did not want to deal with elevators. So Ladder 1—
Question: Were there any elevators working or no? Probably no, I assume.
Answer: I couldn’t tell about the express elevators. The elevators that I mentioned before that were on the extreme north end and the extreme south end, I don’t know about those elevators. But I headed for where the service elevator was, which was in the center where the lower floor elevators were, the ones where the doors were blown off them.

Question : quel est le trajet du kérosène sachant qu'il est parti du 95ème étage, est arrivé au rez-de-chaussé, et qu'il n'y a pas de chemin direct sur la même cage d'ascenseur entre eux ?

On va faire simple et rapide, met directement le témoignage d'un type qui dit qu'il n'y avait pas de hublots sur l'avion qui a percuté la tour et que c'était un hologramme destiné à cacher un missile, ou celui qui dit que c'est un rayon de micro-ondes venu d'une station spatiale qui a détruit les tours...

Parce que des témoignages, il y en a plusieurs dizaines de milliers, alors 1 par 1 ça risque de prendre du temps.

Hors ligne

 

#122 07-10-2009 22:47:20

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

C'est probablement un mauvais travers que j'ai, mais avoir la seule version de quelqu'un qui accepte de co-publier avec ["Jesus comes to USA" Jones me semble déjà suspect.
[...]
On va faire simple et rapide, met directement le témoignage d'un type qui dit qu'il n'y avait pas de hublots sur l'avion qui a percuté la tour et que c'était un hologramme destiné à cacher un missile, ou celui qui dit que c'est un rayon de micro-ondes venu d'une station spatiale qui a détruit les tours...

Parce que des témoignages, il y en a plusieurs dizaines de milliers, alors 1 par 1 ça risque de prendre du temps.

Si c'est pour dire ça, il vaut mieux débrancher son clavier...
Penses-tu que le fait que la version vienne de quelqu'un d'autre que Bazant change le nombre de mots écrits par Gourley et par Bazant ?

Badcow a écrit:

La plupart des ascenseurs que je connais ont des doubles portes coulissantes "intérieures + extérieures", donc une surpression liée à l'expansion de produits de combustion va déformer la partie la plus fragile de l'ascenseur, les portes en l'occurrence, même si la combustion a lieu bien au dessus de la cage d'ascenseur (l'expansion des produits étant guidée par le conduit).

Et peut-on savoir la valeur de la surpression ?

Badcow a écrit:

alors une onde de compression redescend.

Peut-on savoir pourquoi cette onde de compression serait bien plus forte que la première ?
Alors qu'il y a un petit obstacle (l'ascenseur) qui devrait gêner. Ou absorber de l'énergie par exemple.

On a aussi des témoins qui ont vu des boules de feu dans le sous-sol (je ne ferais pas l'affront de les remettre...).
Comment le kérosène a-t-il pu aller aussi vite que la surpression associée (cf Rodriguez) ?
Pourquoi des témoins ont-ils vu des portes exploser 30 s après avoir senti le bâtimenter bouger ?

Dernière modification par Pole (07-10-2009 23:26:32)


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#123 07-10-2009 23:18:03

Calixte
Invité

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

Si on fait abstraction des dégâts reçus, des incendies incontrôlables (aux dires des pompiers), de la structure à la con du bâtiment (avec des fondations qui ne sont pas à la bonne taille),

Si on fait abstraction de la chute libre sur pas mal de mètres, des incendies somme toute localisés et des dégâts pas aussi importants que ceux qu'ont connu les bâtiments les plus proches des tours jumelles et d'un effondrement total sur son empreinte, çà ressemble à un effondrement gravitationnel mais que très difficilement quand même.

On aurait pu penser que le WTC7 s'effondre aussi avec l'aide de la gravité comme se sont effondrés les bâtiments voisins qui sont restés encore debout malgré tout:

WTC 3

http://911research.wtc7.net/wtc/evidence/photos/docs/wtc3_7064_s.jpg


WTC 4

http://911research.wtc7.net/wtc/evidence/photos/docs/bjh/16_s.jpg


WTC 5 et 6

http://911research.wtc7.net/wtc/evidence/photos/docs/jc/jc_396_s.jpg

Plan des dommages

http://911research.wtc7.net/mirrors/guardian2/wtc/fig-1-7.jpg


Il aurait pu ne pas s'effondrer du tout aussi comme les immeubles que tu as évoqués plus haut: tu as des précisions sur ces derniers ?


Badcow a écrit:

oui, on peut dire que ça ressemble à une "DC", enfin "très mal contrôlée" la démolition, vu les dommages induits aux bâtiments situés à côté...

Si on part du postulat qu'elle devrait être à tout prix contrôlée.

 

#124 07-10-2009 23:22:57

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Badcow et la science du Nist

et finalement de l'absence de toute trace de bruit de pétardage

mad
Demande à Barry Jennings ce qu'il en pense !
Enfin... Tu aurais dû puisque le rapport du NIST l'a tuer.
Ah pardon !
C'est un témoin ... dérangeant. Donc il ment, comme Rodriguez.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#125 08-10-2009 00:21:53

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow,

Dans la mesure où tu n'avais pas le moins du monde été en mesure de répondre aux questions inaugurales de ce fil que j'avais lançé, je m'étais dit que je n'y interviendrais plus.

Je te rappelle que comme son nom l'indique, la question qui était posée était de voir si tu rangeais à la science du Nist dès lors qu'elle ne répondait pas à une série de questions faisant l'objet de controverses persistantes. (Oui, c'est gênant, ici on ne peut pas troller en disant "et y a même controverse; c'est que des imbéciles qui y connaissent rien et y sont même pas publiés, na!)

Dans la mesure où tu as finalement bien été contraint d'admettre que le Nist ne répondait pas aux questions pisées tout en justifiant (assez mal, je dois dire) qu'elles aient été éludées, je croyais devoir clôturer toute discussion avec toi.

Je voudrais toutefois rebondir sur la conversation actuelle pour te posee une question?

Est-on obligé d'accepter qu'une boule de feu dévalant un ascenseurs durant 300 mètres puisse :


- emprunter plusieurs couloirs d'ascenseurs et les quitter uniquement quand elle est arrivée aux niveaux des lobby ou dans les sous-sols. Autrement dit, pourquoi n'y a-t-il pas eu les mêmes phénomènes meutriers aux étages intermédiaires?

- avoir une puissance et un degré de chaleur tels qu'elle puisse brûler soudainement et mortellement un infortuné agent de sécurité placé à proximité du couloir des ascenseurs, celui-ci n'ayant même pas eu le temps de se lever de sa chaise, et faire fondre son bureau, selon un témoin, sans provoquer en outre un incendie à l'intérieur ni davantage des fumées importantes;

- brûler diverses personnes à un degré tel que certains témoins ont décrit que leur peau pendait mais que leur habit était intact...

- sortir du lobby vers la rue et avoir encore une puissance suffisante pour se propager en dehors de l'enceinte du WTC à un véhicule posté devant l'entrée, lequel était en feu selon divers témoins...

- continuer pour partie jusqu'aux sous-sols pour brûler grièvement d'autres personnes juste après que des témoins aient indiqué avoir entendu et ressenti plusieurs explosions;

Que penses-tu de cette opinion partagée par divers ingénieurs?

La logique de la phrase "la boule de feu est bien arrivée en partie jusque dans les lobbys (...) PUISQUE des personnes étaient en flammes..." m´échappe entièrement. Que la combustion instantannée du kérosène éparpillé autour de l´étage 95 ait pu se propager dans un tube borgne de 400m pour souffler une porte d´ascenseur est une autre impossibilité physique : le développement de gaz chaud dans un espace ouvert (par les brèches dans la structure externe) se trouve de par les lois de la mécanique des fluides dans l´incapacité de générer la pression que nécessite un tel exploit.

Une explosion résulte d'une transformation succincte de composés chimiques dégageant un volume de gaz à haute température, dont l'expansion dépendra de la détente du fluide relativement à la pression du milieu. Ce qu'affirme Bernard Henri, c'est que le milieu de propagation du front de flamme n'étant pas isolé (il s'agit d'un système ouvert), la pression des fluides s'équilibre avec la pression atmosphérique, ne pouvant de ce fait atteindre le premier étage de la tour (situé environ 400m plus bas) avec l'énergie nécessaire pour provoquer les dégâts observées. Ce que semble conforter l'état des premiers étages de la tour sud, qui elle n'a subit aucun dégât, alors que l'avion s'est écrasé à une altitude plus proche du sol.

Et toute dernière question la plus importante : en quoi une enquête sur ces attentats peut-elle faire l'impasse sur l'examen précis de la cause du décès d'occupants des tours et des blessures parfois graves subies antérieurement aux effondrements des tours?


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#126 08-10-2009 11:14:34

fastandfurious
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2009
Messages: 10

Re: Badcow et la science du Nist


Gilgamesh d'Uruk a écrit :



Une résistance énorme, mais négligeable par rapport à l'énergie dégagée par la chute.


Bon, chiffrons cela.


Chaque tour fait dans les 300 000 tonnes et s'élève à 411 m.
L'énergie gravitationnelle d'une tour est :


Eg = mgh/2 : masse x gravité (9,81 m/s²) x mi-hauteur.
Eg = 6,0e11 J (600 gigaJoule).


Mettons une masse molaire d'environ 30g par mole. Soit N = 6e33 atomes.
Et une énergie de liaison de E ~ 1 eV par atome (1,6 e-19 J). Ce sont les ordres de grandeurs.


L'énergie de liaison totale, qu'il faudrait dépenser pour briser toutes les liaison interatomiques (on peut pas faire plus yikes) et réduire de la sorte chaque tour à l'état d'atomes individuels est :


El = N.E
El = 9,6e14 J.


On fait le ratio des deux :


El/Eg = 1600 atomes.


Ça veut dire que l'énergie gravitationnelle relarguée par la chute était suffisante pour réduire les tours en agrégats de 1600 atomes, disons "de qq milliers d'atomes".


Un poussière de 1 micron de densité 5000 kg/m3, disons (en moyennant à la louche le béton et l'acier) représente 100 milliards d'atomes selon les hypothèses retenus. 630 millions de fois plus.


Ce sont des ordres de grandeurs. Mais ils sont suffisamment parlant, je crois.

Bien entendu que les débris des tours étaient pour l'essentiel constitués d'éléments bien plus grossiers que 1 micron.
Donc voila.
a+









Ce calcul est faux. Pourquoi ?


L'énergie de liaison est une grandeur positive et s'exprime en Kj/mole PAR LIAISON
En prenant une énergie de liaison de 150 kj/mole et 60g/mole.
On obtient 3e11/60*150 = 750 Gj ... donc plus que 600 Gj


ce qui est faux dans l'histoire de ce calcul, c'est que l'énergie de liaison est souvent supérieure, en moyenne de l'ordre de 400 kj/mole mais surtout
le nombre de liaisons des constituants du béton, est très souvent supérieur à 1 (en étant gentil on av dire 2 big_smile mais je dirais plutôt 3 ou 4)
Ce qui nous donne 800 kj/mole à 1600 kj/mole


Cela donne donc une énergie 5 et 10 fois supérieure, mais je pense qu'on est loin du compte .....


Mais LE PLUS GRAVE c'est l'incompréhension totale des phénomènes physique et mécanique, l'amalgame entre un comportement dynamique complexe et la statique.


l'exemple de l'essence qui ferait avancer une voiture simplement en la brulant sur le capot à l'air libre, était juste la pour le montrer ...
Même énergie potentielle, mais aucun déplacement.
Cet exemple est pertinent pour montrer l'incompétence.


Pour que cette énergie éclate le béton en fine poudre, il faut qu'elle soit appliqué d'une certaine manière.
C'est encore plus vrai pour une tour, "relativement" légère tel que WTC ....

Pour moi ils devraient être bannis pour dire des conneries pareilles (même  ce que j'ai écrit est certainement faux, mais plus juste que le pseudo calcul de Gilgamesh).
N'importe quel PHYSICIEN rigolerait à la machine à café en entendant de telle conneries.
Pour m'être moquer d'eux et leur avoir prouver qu'il ne connaissait rien à la physique je me suis fait bannir de ardeouaire ....
Ce ne sont que des charlatans.


Je sais pas si ce moorea est du même acabit mais ça promet ...

Dernière modification par fastandfurious (08-10-2009 11:17:07)

Hors ligne

 

#127 08-10-2009 11:32:04

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Badcow et la science du Nist

Ce calcul ne vient pas de Badcow dans ce fil non?


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#128 08-10-2009 11:45:18

fastandfurious
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2009
Messages: 10

Re: Badcow et la science du Nist

Non il vient d'un forum duquel j'ai été banni.

Ce qu'ils écrivent, c'est de l'obscurantisme scientifique.

Mais bon si le modérateur ne veux pas, je supprime mon message ....

Dernière modification par fastandfurious (08-10-2009 11:46:20)

Hors ligne

 

#129 08-10-2009 11:51:16

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Badcow et la science du Nist

Ne le supprime mais déplace dans un fil adéquat.

Tappe "Hardware" dans le moteur de recherche et choisis le fil dans lequel tu veux mettre ton intervention.

Ne t'inquiète pas, tu n'es pas le seul à t'être fait jeter de ce forum trollé jusqu'à la moelle et tu parles à un spécialiste qui s'est fait jeter la dernière fois au motif que "t'es pas là pour discuter"(véridique).

En fait, ce qu'ils appellent "discuter" désigne l'obligation qu'ils font à toute personne soulevant des éléments et arguments auxquels ils ne peuvent pas répondre à l'aide de leur premier post de donner une théorie alternative qui soit cohérente.

Pour eux, questionner la doctrine officielle sans avancer d'autre thèse ou accuser d'autres coupables relève de la trahison. Et pour cause, cela les place dans le chaos de leurs idées toutes faites, simplifications, parti-pris systématiques, manque pathologique d'écoute de l'autre et ils apparaissent vite comme de vulgaires pantins... Les modérateurs interviennent alors en général pour éjecter l'intervenant sous les prétextes les plus divers mais toujours non fondés!

Ce forum fonctionne donc comme une véritable officine de désinformation.

Dernière modification par charmord (08-10-2009 14:19:10)


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#130 08-10-2009 12:00:22

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Badcow et la science du Nist

fastandfurious a écrit:

Non il vient d'un forum duquel j'ai été banni.

Ce qu'ils écrivent, c'est de l'obscurantisme scientifique.

Mais bon si le modérateur ne veux pas, je supprime mon message ....

Non , non, ne supprime rien , il faut reprendre et developper ce calcul d'énergie global de rupture et le ramener à une fourchette d'estimation cohérent pour chacun des faits observés .

Surface estimée des sections d'acier rompues.
Surface estimée pour la transformation des dalles en différentes granulométrie.
Energie necessaire pour déformer dans des proportions à définir toutes les sections d'acier sectionnées.
Energie necessaire pour étaler les débris sur un rayon de 200 m autour de la base des tours...

TRUTH RISING

Dernière modification par f6 (08-10-2009 12:02:40)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#131 08-10-2009 12:00:41

fastandfurious
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 06-10-2009
Messages: 10

Re: Badcow et la science du Nist

Ok, je vais le déplacer !

Laissez moi cet après midi

Moi je me suis fait bannir !
Je laisse tomber ce forum, j'ai compris maintenant.

bon app.

Hors ligne

 

#132 08-10-2009 12:05:34

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Badcow et la science du Nist

fastandfurious a écrit:

Ok, je vais le déplacer !

Laissez moi cet après midi

Moi je me suis fait bannir !
Je laisse tomber ce forum, j'ai compris maintenant.

bon app.

J'ai ouvert un fil dans la section WTC, pour pulvériser Bazant , ton message sera très bien la bas.

Bazant/NIST/Mooréa Pulvérisation d'un mythe...

http://forum.reopen911.info/p205602-auj … ml#p205602

Dernière modification par f6 (08-10-2009 12:14:36)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#133 08-10-2009 14:08:21

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

Je n'ai jamais dit (il me semble) que la combustion du kérosène avait pu chauffer de manière homogène l'ensemble de la structure, surtout pendant un temps si court.

Ah très bien , nous avançons.
Comment expliques tu la rupture quasi simultanée de toutes les colonnes au moment de la mise en mouvement du bloc d'étage.

Si tu admets qu'il y a eu gradient de température important suivant les zones de chauffe au niveau des étages endommagés par les crash, comment expliquer que le toit se met en mouvement en restant quasiment horizontal pendant au moins 4 secondes (aprés il disparait dans la fumée)

Pour que cette observation trouve une explication rationelle, il faut qu'il y ai rupture simultanée de TOUTES les colonnes qui reprennent les descentes de charge.

Hors si la théorie de Bazant /NIST était recevable, ce fait n'est pas possible justement à cause de la différence de température à laquelle à été soumise chacune des colonnes.

A minima , nous devrions assister à une mise en mouvement de type Tour sud??? avec initiation d'un basculement, induit par une rupture décalée dans le temps à cause d'une température non homogène....

Badcow a écrit:

Selon les sources, l'énergie libérée par la chute d'une tour du WTC est comprise entre 10^11 et 10^12 J, soit la même énergie que 24 à 240 tonnes de TNT... si tu considères la limite basse à 24 tonnes de TNT et que cela ne te suffit pas pour expliquer les dommages des tours, combien de tonnes de TNT veux-tu ajouter à cela ? 100 ? 200 ?

Explique moi mieux ce que tu appelles energie libérée, je n'ai toujours pas compris

Merci d'avance.


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#134 08-10-2009 20:04:35

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

f6 a écrit:

Quelles sources ??? Bazant ??? le fraudeur ??

Précise moi s'il te plait le sens de "énergie libérée par la chute du WTC " le terme "énergie libérée" ne me parle pas, je ne comprends pas ce que tu entends par ce terme de libérée...

Pour moi l'effondrement consomme de l'énergie, il n'en libère pas, il la transforme en déformation , chaleur, rupture, pulvérisation.

A ce jour les estimations de Bazant ne me satisfont pas du tout, et tu n'a pas répondu à ma question, concernant l'énergie totale nécessaire à produire les effets observés que j'ai décris plus haut...

Quant à essayer de me disperser sur la question de l'équivalence TNT nécessaire...
Il sera temps de se pencher la dessus lorsque nous aurons répondu à la 1ere question  beaucoup plus essentielle.

Le résultat observable était il possible sans apporter de l'énergie au Système gravitationnelle?

Répondre au comment du process appartiendra à la commission d'enquête en charge d'identifier tous les coupables et tous leurs complices...

Je te laisse la responsabilité de ton commentaire sur Bazant, je n'ai jamais rencontré le personnage.

pour le reste, effectivement, "énergie libérée" n'est pas un terme très judicieux, je vais donc développer.

Une approche énergétique simple demande à ce qu'on définisse l'objet de l'étude, dans le cas de la chute d'un immeuble, le système est donc l'immeuble. A l'instant initial, il possède une énergie potentielle liée à l'élévation de son centre de gravité, et pas d'énergie cinétique. Après l'effondrement, il y a eu une variation d'énergie potentielle (une perte en l'occurrence), et plus d'énergie cinétique non plus, ce que j'appelle "énergie libérée" correspond donc à cette variation d'énergie potentielle.

Bien sûr, cette énergie n'est pas réellement "libre" puisqu'elle a été convertie en travail mécanique, en création de surfaces (pulvérisation), et surtout en chaleur puisque c'est la forme la plus dégradée de l'énergie (au sens de l'exergie), bref, consommée en partie par l'effondrement avant d'être échangée avec le milieu extérieur.

Je retourne la question "en quoi le résultat observable ne correspond pas à la variation d'énergie potentielle du système ?"

En ce qui me concerne, je vois mal au vu des énergies misent en jeu, pourquoi il faudrait absolument ajouter de l'énergie au système pour obtenir ce résultat, à moins de mettre l'équivalent de plusieurs dizaines de tonnes TNT.

Peux-tu me donner le détail de ton calcul / estimation, qui permet de douter de ce point ?

Hors ligne

 

#135 08-10-2009 20:17:35

selassie
Membre de Soutien
Date d'inscription: 26-09-2009
Messages: 826

Re: Badcow et la science du Nist

Tu insinue que les tours étaient des chateaux de cartes et qu'elles ne présentent que peu de résistance ?


L'information est une arme

En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Hors ligne

 

#136 08-10-2009 20:43:18

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

C'est probablement un mauvais travers que j'ai, mais avoir la seule version de quelqu'un qui accepte de co-publier avec ["Jesus comes to USA" Jones me semble déjà suspect.
[...]
On va faire simple et rapide, met directement le témoignage d'un type qui dit qu'il n'y avait pas de hublots sur l'avion qui a percuté la tour et que c'était un hologramme destiné à cacher un missile, ou celui qui dit que c'est un rayon de micro-ondes venu d'une station spatiale qui a détruit les tours...

Parce que des témoignages, il y en a plusieurs dizaines de milliers, alors 1 par 1 ça risque de prendre du temps.

Si c'est pour dire ça, il vaut mieux débrancher son clavier...

Effectivement, c'est "Behold My Hands: Evidence for Christ's Visit in Ancient America, By Steven E. Jones", remarquable article dont on peut citer la conclusion :

"The hypothesis that started my search, that Christ's "other sheep" would have artwork depicting deliberately marked hands, has led to a remarkable conclusion: Hands (and wrists) with clear holes or marks are depicted in the art as well as the hieroglyphic writings of the Maya of Middle America, dating from within about 200 years of the time of Christ. These hands are associated with Itzamna, a kindly Deity associated with healing and teaching the people. He is shown dying in Mayan art, later to be resurrected. Finally, the Maya await the return of this great resurrected Deity in the not-distant future. [See Jones, 99]

These discoveries have provided me a deeper appreciation for the reality of the resurrection of Jesus and of His visit to "other sheep" who heard His voice and saw His wounded hands as did Thomas. My hope is that these new insights will encourage you to seriously consider the Book of Mormon, Another Testament of Christ. Why don't you start reading right away? The Apostle Paul said: "Prove all things. Hold fast that which is good." (I Thessalonians 5:21) Why not? I've done this and for me, the Book of Mormon is a remarkable new witness for Christ, standing as a companion to the Bible."

Merci pour ta remarque fort pertinente.

Pole a écrit:

Penses-tu que le fait que la version vienne de quelqu'un d'autre que Bazant change le nombre de mots écrits par Gourley et par Bazant ?

Dans le lien que tu a indiqué, Gourley parle en effet uniquement du nombre de mots, mais ne détaille pas (ni même n'ébauche) ce qu'il reproche à l'article de Bazant. Généralement, il y a plusieurs "peer-reviewers", peut être que les autres n'étaient pas du même avis que Gourley ?

C'est pour cela qu'il serait bon d'avoir l'histoire en entier... il faudrait faire une enquête indépendante pour en être sûr.

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

La plupart des ascenseurs que je connais ont des doubles portes coulissantes "intérieures + extérieures", donc une surpression liée à l'expansion de produits de combustion va déformer la partie la plus fragile de l'ascenseur, les portes en l'occurrence, même si la combustion a lieu bien au dessus de la cage d'ascenseur (l'expansion des produits étant guidée par le conduit).

Et peut-on savoir la valeur de la surpression ?

Badcow a écrit:

alors une onde de compression redescend.

Peut-on savoir pourquoi cette onde de compression serait bien plus forte que la première ?
Alors qu'il y a un petit obstacle (l'ascenseur) qui devrait gêner. Ou absorber de l'énergie par exemple.

On a aussi des témoins qui ont vu des boules de feu dans le sous-sol (je ne ferais pas l'affront de les remettre...).
Comment le kérosène a-t-il pu aller aussi vite que la surpression associée (cf Rodriguez) ?
Pourquoi des témoins ont-ils vu des portes exploser 30 s après avoir senti le bâtimenter bouger ?

Qu'est-ce qui te permet de considérer que la seconde onde devait être plus forte que la première ?
Le mécanisme (encore une fois hautement spéculatif) que je décris est ce qui se passe dès qu'on a un gros volume "sous pression" et un conduit qui permet une détente. C'est grâce à cela (par exemple) que fonctionne un pulsoréacteur.

Dans ce type de moteur, la surpression est de l'ordre de quelques centaines de mbar, mais dans notre cas c'est probablement moins car à 350 mbar de surpression, il y a de grandes chances d'avoir les tympans explosés.

100 mbar, ça parait peu mais c'est probablement largement suffisant pour souffler des portes d'ascenseur.

Je n'ai pas la prétention d'avoir réponse à toutes les questions, tu pourra citer des centaines de témoins dont je ne pourrais pas expliquer le témoignage (pourquoi as-tu oublié dans ta liste ceux qui disent que c'était un hologramme et pas un avion ?), ne serait-ce que parce que pour émettre une théorie, il faudrait savoir où ils se trouvaient et comment ils ont chronométré le temps écoulé entre le choc et les "boules de feu" (par exemple), mais là n'est pas la question me semble-t-il, ou alors pour toi ne rapport du NIST aurait du être l'explication in extenso de tous les témoignages, même ceux qui parlent d'hologrammes et de "rayon de la mort venu du ciel"...

Hors ligne

 

#137 08-10-2009 20:51:04

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Badcow et la science du Nist

L'avion était chargé de quoi pour toi la vache folle?
C'est ce postulat que tu évite.
Etait ce un avion de ligne ou autre chose?
Sinon tes calculs sont faux et archi faux.


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#138 08-10-2009 21:00:18

selassie
Membre de Soutien
Date d'inscription: 26-09-2009
Messages: 826

Re: Badcow et la science du Nist

La conclusion qui tient quant même pour moitié du post est une posture idéologique qui discréditerait tout discours scientifique si il y en avait un


L'information est une arme

En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Hors ligne

 

#139 08-10-2009 21:14:59

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

C'est probablement un mauvais travers que j'ai, mais avoir la seule version de quelqu'un qui accepte de co-publier avec ["Jesus comes to USA" Jones me semble déjà suspect.
[...]
On va faire simple et rapide, met directement le témoignage d'un type qui dit qu'il n'y avait pas de hublots sur l'avion qui a percuté la tour et que c'était un hologramme destiné à cacher un missile, ou celui qui dit que c'est un rayon de micro-ondes venu d'une station spatiale qui a détruit les tours...

Parce que des témoignages, il y en a plusieurs dizaines de milliers, alors 1 par 1 ça risque de prendre du temps.

Si c'est pour dire ça, il vaut mieux débrancher son clavier...

Effectivement, c'est "Behold My Hands: Evidence for Christ's Visit in Ancient America, By Steven E. Jones", remarquable article dont on peut citer la conclusion :

"The hypothesis that started my search, that Christ's "other sheep" would have artwork depicting deliberately marked hands, has led to a remarkable conclusion: Hands (and wrists) with clear holes or marks are depicted in the art as well as the hieroglyphic writings of the Maya of Middle America, dating from within about 200 years of the time of Christ. These hands are associated with Itzamna, a kindly Deity associated with healing and teaching the people. He is shown dying in Mayan art, later to be resurrected. Finally, the Maya await the return of this great resurrected Deity in the not-distant future. [See Jones, 99]

These discoveries have provided me a deeper appreciation for the reality of the resurrection of Jesus and of His visit to "other sheep" who heard His voice and saw His wounded hands as did Thomas. My hope is that these new insights will encourage you to seriously consider the Book of Mormon, Another Testament of Christ. Why don't you start reading right away? The Apostle Paul said: "Prove all things. Hold fast that which is good." (I Thessalonians 5:21) Why not? I've done this and for me, the Book of Mormon is a remarkable new witness for Christ, standing as a companion to the Bible."

Merci pour ta remarque fort pertinente.

Libre à toi de jeter le bébé avec l'eau du bain.

Fils de puritains il a passé plus de temps à l'étude de la bible que de la science. Une étude de tout ce qu'il a écrit révèle que sur les 3.600.000 mots qu'il a écrit, seuls 1.000.000 concerne la science et 1.400.000 la théologie

De qui s'agit-il ?
Un truther ? Un scientifique étatsunien ? Ou un scientifique anglais très connu dont Bazant a utilisé les lois ?

Badcow a écrit:

Pole a écrit:

Penses-tu que le fait que la version vienne de quelqu'un d'autre que Bazant change le nombre de mots écrits par Gourley et par Bazant ?

Dans le lien que tu a indiqué, Gourley parle en effet uniquement du nombre de mots, mais ne détaille pas (ni même n'ébauche) ce qu'il reproche à l'article de Bazant. Généralement, il y a plusieurs "peer-reviewers", peut être que les autres n'étaient pas du même avis que Gourley ?

Il détaille dans le commentaire qu'il a soumis (premier pdf).
En prime, tu as la réponse de Bazant :
"The crush-up simultaneous with the crush down is found to have advanced “the heating of the upper floors would mean that the steel into the overlying story by only 37 mm for the North Tower components were, if anything, weaker and more likely to fail and 26 mm for the South Tower."
lol
C'est bien pire que ce qu'à dit Jones sur les Mayas : Bazant fait du négationnisme. Il y a eu un crush-up jusqu'au toit au WTC 2 et on le voit sur les vidéos.

Badcow a écrit:

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

La plupart des ascenseurs que je connais ont des doubles portes coulissantes "intérieures + extérieures", donc une surpression liée à l'expansion de produits de combustion va déformer la partie la plus fragile de l'ascenseur, les portes en l'occurrence, même si la combustion a lieu bien au dessus de la cage d'ascenseur (l'expansion des produits étant guidée par le conduit).

Et peut-on savoir la valeur de la surpression ?

Badcow a écrit:

alors une onde de compression redescend.

Peut-on savoir pourquoi cette onde de compression serait bien plus forte que la première ?
Alors qu'il y a un petit obstacle (l'ascenseur) qui devrait gêner. Ou absorber de l'énergie par exemple.

On a aussi des témoins qui ont vu des boules de feu dans le sous-sol (je ne ferais pas l'affront de les remettre...).
Comment le kérosène a-t-il pu aller aussi vite que la surpression associée (cf Rodriguez) ?
Pourquoi des témoins ont-ils vu des portes exploser 30 s après avoir senti le bâtimenter bouger ?

Qu'est-ce qui te permet de considérer que la seconde onde devait être plus forte que la première ?

Euh...
Le témoin ?
Je reprends :

A. GRIFFITH: Well, I was on my way from B-2 to 49th floor. And as I took off, it was amount it was a matter of seconds -- five, six, seven seconds, I don't know. And there was a loud explosion and the elevator dropped. And when the elevator dropped there was a lot of debris and cables falling on top of the elevator. And I just -- I just put my hand over my head and I said, oh God I'm going to die. But I didn't know what was happening.
When the elevator finally stopped, they had an explosion that bring the doors inside the elevator, and I think I'm sure that that was what broke my leg. And then they had another explosion and the panel that threw me, you know, against the wall, and I guess I was unconscious for a couple of minutes because somebody else was in the elevator with me, and they say that they was trying to get my attention and they didn't get no response from me.

La première lui casse une jambe, la deuxième lui jette un panneau dessus qui l'amène contre le mur et lui fait perdre conscience.
Question : laquelle est la plus forte ???

Badcow a écrit:

Le mécanisme (encore une fois hautement spéculatif) que je décris est ce qui se passe dès qu'on a un gros volume "sous pression" et un conduit qui permet une détente. C'est grâce à cela (par exemple) que fonctionne un pulsoréacteur.

Dans ce type de moteur, la surpression est de l'ordre de quelques centaines de mbar, mais dans notre cas c'est probablement moins car à 350 mbar de surpression, il y a de grandes chances d'avoir les tympans explosés.

100 mbar, ça parait peu mais c'est probablement largement suffisant pour souffler des portes d'ascenseur.

Et que se passe-t-il quand on met un bouchon (au WTC : un ascenseur) à la sortie d'un pulsoréacteur ?
On a toujours des ondes puissantes qui se baladent, même après avoir fait sauter une presse hydraulique, des portes de 120 kg d'acier, fait exploser les plafonds ?

Badcow a écrit:

Je n'ai pas la prétention d'avoir réponse à toutes les questions, tu pourra citer des centaines de témoins dont je ne pourrais pas expliquer le témoignage (pourquoi as-tu oublié dans ta liste ceux qui disent que c'était un hologramme et pas un avion ?), ne serait-ce que parce que pour émettre une théorie, il faudrait savoir où ils se trouvaient et comment ils ont chronométré le temps écoulé entre le choc et les "boules de feu" (par exemple), mais là n'est pas la question me semble-t-il, ou alors pour toi ne rapport du NIST aurait du être l'explication in extenso de tous les témoignages, même ceux qui parlent d'hologrammes et de "rayon de la mort venu du ciel"...

Le jour où tu auras une dizaine de personne qui ont vu à une distance proche les effets des rayons venus du ciel, et des personnes touchées par ces mêmes rayons, tu les montreras ici.
En attendant, que tu le veuilles, ou non, il y a plein de témoins d'explosions dont certains en ont fait les frais.
Le NIST devait effectivement enquêter sur la mort des personnes au WTC y compris celles du sous-sol.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#140 08-10-2009 21:17:03

ragondin
Membre de Soutien
Date d'inscription: 29-03-2007
Messages: 7349

Re: Badcow et la science du Nist

Surtout du sous sol. tongue


« La stratégie militaire doit désormais être pensée en fonction de la couverture télévisuelle [car] si l’opinion publique est avec vous, rien ne peut vous résister ; sans elle, le pouvoir est impuissant. »
M. Michael K. Deaver

Hors ligne

 

#141 09-10-2009 00:07:41

inconnu652000
Membre du forum
Date d'inscription: 15-01-2009
Messages: 134

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

f6 a écrit:

Quelles sources ??? Bazant ??? le fraudeur ??

Précise moi s'il te plait le sens de "énergie libérée par la chute du WTC " le terme "énergie libérée" ne me parle pas, je ne comprends pas ce que tu entends par ce terme de libérée...

Pour moi l'effondrement consomme de l'énergie, il n'en libère pas, il la transforme en déformation , chaleur, rupture, pulvérisation.

A ce jour les estimations de Bazant ne me satisfont pas du tout, et tu n'a pas répondu à ma question, concernant l'énergie totale nécessaire à produire les effets observés que j'ai décris plus haut...

Quant à essayer de me disperser sur la question de l'équivalence TNT nécessaire...
Il sera temps de se pencher la dessus lorsque nous aurons répondu à la 1ere question  beaucoup plus essentielle.

Le résultat observable était il possible sans apporter de l'énergie au Système gravitationnelle?

Répondre au comment du process appartiendra à la commission d'enquête en charge d'identifier tous les coupables et tous leurs complices...

Je te laisse la responsabilité de ton commentaire sur Bazant, je n'ai jamais rencontré le personnage.

pour le reste, effectivement, "énergie libérée" n'est pas un terme très judicieux, je vais donc développer.

Une approche énergétique simple demande à ce qu'on définisse l'objet de l'étude, dans le cas de la chute d'un immeuble, le système est donc l'immeuble. A l'instant initial, il possède une énergie potentielle liée à l'élévation de son centre de gravité, et pas d'énergie cinétique. Après l'effondrement, il y a eu une variation d'énergie potentielle (une perte en l'occurrence), et plus d'énergie cinétique non plus, ce que j'appelle "énergie libérée" correspond donc à cette variation d'énergie potentielle.

Bien sûr, cette énergie n'est pas réellement "libre" puisqu'elle a été convertie en travail mécanique, en création de surfaces (pulvérisation), et surtout en chaleur puisque c'est la forme la plus dégradée de l'énergie (au sens de l'exergie), bref, consommée en partie par l'effondrement avant d'être échangée avec le milieu extérieur.

Je retourne la question "en quoi le résultat observable ne correspond pas à la variation d'énergie potentielle du système ?"

En ce qui me concerne, je vois mal au vu des énergies misent en jeu, pourquoi il faudrait absolument ajouter de l'énergie au système pour obtenir ce résultat, à moins de mettre l'équivalent de plusieurs dizaines de tonnes TNT.

Peux-tu me donner le détail de ton calcul / estimation, qui permet de douter de ce point ?

Lorsque tu veux casser un atome tu envoi des neutrons, lorsque tu veux utiliser l'énergie d'un hydrocarbure tu l'enflammes dans un mélange proportionné et dans un espace confiné, lorsque tu veux broyer du béton tu utilises un appareil adéquat ....

C'est ça que tu n'arrives pas à comprendre. La dynamique de cette chute : Des planchers qui tombent, des poutres qui se disloquent ne peuvent expliquer l'éclatement en poudre tel que le dit l'ingénieur du WTC en direct .....

Lorsque tu appuis sur un ressort celui s'arrête au bout d'un moment, ou est passé l'énergie que tu lui as communiqué ?
Lorsque q'un verre chute il lui arrive de ne pas se briser et il ne casse pas ton carrelage pourquoi ??

Répond à ces questions et tu comprendras pourquoi il est impossible que la chute des tours ne peut causer leur auto-éclatement en fumée .... (Surtout la tour 7)

C'est exactement ce que je disais sur le (votre) forum hardware : ce que tu dis est équivalent à dire je vais lâcher une bille sur le sol en espérant que cela cause une fusion thermonucléaire de 2 ou 3 atomes ....
Normal il y a assez d'énergie ...

Dernière modification par inconnu652000 (09-10-2009 00:08:38)

Hors ligne

 

#142 12-10-2009 21:57:50

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Badcow et la science du Nist

Cadeau du NIST:

Under normal circumstances, the 50 Car elevator would be used by FDNY for access to the upper floors inside WTC 1.204 The 50 Car elevator had access to all floors in WTC 1 and was a large capacity utility elevator.205  During an interview, a contract employee at the WTC described what happened with the 50 Car elevator and why it was not available for use by the fire department.  The following information is drawn from the first-person interview: ▪ The employee was working on the 7th floor of WTC 1 when the aircraft hit the building.  The building shook and continued to shake.  The interviewee said that the 50 Car elevator shaft was located just beyond the room’s wall where he was working.  He heard the elevator falling and fly past his location.  He heard people inside the elevator when it went past him.  Then he heard the elevator crash to the bottom of the shaft, and he heard the elevator cables falling down the shaft after the 50 Car fell.  A second explosion followed, and something came through the wall of the room.  A fireball came into the room from the elevator shaft.  The building had moved, and the room’s door became jammed.  Fire gasses that came into the room took his breath away, and when the interviewee finally got out of the room he collapsed on the corridor floor.  Building occupants helped him up and helped to carry him out of the building.

L'onde qui traverse l'orgue du WTC en détruisant le 22 ème étage véhiculerait-elle des "fire gasses" ?
Quelle est cette nouvelle sorte d'onde ?

Mais bon, tu peux bien sûr te limiter à la version du FBI dont le directeur de l'information pense que Jésus est allé chez les Mayas (tout comme Philo "Jesus comes to America" Farnsworth).


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#143 16-10-2009 21:25:50

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

Pole a écrit:

Libre à toi de jeter le bébé avec l'eau du bain.

Ce n'est pas "jeter le bébé avec l'eau du bain", c'est faire appel à son sens critique. De plus, il ne s'agit pas de jeter tout ce qu'a écrit Jones (en particulier ses travaux des années '80) à cause de ce qu'il écrit en 2005, mais juste de constater qu'il présente un article "prouvant" la DC du WTC, et dans la foulée se fend d'un article "prouvant" que Jésus s'est baladé en Amérique après sa résurrection... je suis troublé, voilà tout.

Ca me rappelle un peu notre JPP national, on peut tout à fait considérer que ses "travaux" actuels ne sont pas à la hauteur de ce qu'il faisait en MHD dans les années '70, sans que cela remette en cause la pertinence de ses travaux passés.

Pole a écrit:

Fils de puritains il a passé plus de temps à l'étude de la bible que de la science. Une étude de tout ce qu'il a écrit révèle que sur les 3.600.000 mots qu'il a écrit, seuls 1.000.000 concerne la science et 1.400.000 la théologie

De qui s'agit-il ?

Au hasard, Isaac Newton ? Ou bien Johan Mendel ? Ou alors plus près de nous l'Abbé Moreux ? En quoi "passer du temps à étudier la bible" est incompatible avec des travaux scientifiques ? Et en quoi cela a un quelconque rapport avec Steven E. Jones ?


Pole a écrit:

Il détaille dans le commentaire qu'il a soumis (premier pdf).
En prime, tu as la réponse de Bazant :
"The crush-up simultaneous with the crush down is found to have advanced “the heating of the upper floors would mean that the steel into the overlying story by only 37 mm for the North Tower components were, if anything, weaker and more likely to fail and 26 mm for the South Tower."
lol
C'est bien pire que ce qu'à dit Jones sur les Mayas : Bazant fait du négationnisme. Il y a eu un crush-up jusqu'au toit au WTC 2 et on le voit sur les vidéos.

C'est ça, la fameuse réponse de Bazant qui est censée faire plus de 4000 mots ? Ou bien n'est-ce qu'un tout petit extrait (1% ?) sorti de son contexte ?

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

La plupart des ascenseurs que je connais ont des doubles portes coulissantes "intérieures + extérieures", donc une surpression liée à l'expansion de produits de combustion va déformer la partie la plus fragile de l'ascenseur, les portes en l'occurrence, même si la combustion a lieu bien au dessus de la cage d'ascenseur (l'expansion des produits étant guidée par le conduit).

Peut-on savoir pourquoi cette onde de compression serait bien plus forte que la première ?
Alors qu'il y a un petit obstacle (l'ascenseur) qui devrait gêner. Ou absorber de l'énergie par exemple.
On a aussi des témoins qui ont vu des boules de feu dans le sous-sol (je ne ferais pas l'affront de les remettre...).
Comment le kérosène a-t-il pu aller aussi vite que la surpression associée (cf Rodriguez) ?
Pourquoi des témoins ont-ils vu des portes exploser 30 s après avoir senti le bâtimenter bouger ?
Euh...
Le témoin ?
Je reprends :
La première lui casse une jambe, la deuxième lui jette un panneau dessus qui l'amène contre le mur et lui fait perdre conscience.
Question : laquelle est la plus forte ???
Et que se passe-t-il quand on met un bouchon (au WTC : un ascenseur) à la sortie d'un pulsoréacteur ?
On a toujours des ondes puissantes qui se baladent, même après avoir fait sauter une presse hydraulique, des portes de 120 kg d'acier, fait exploser les plafonds ?

1- dans mon cas hypothèse, la présence de l'ascenseur modifie l'impédance acoustique du "tuyau", et au lieu d'avoir une onde de choc qui fait un aller et une onde de détente qui fait le retour, il y a un "double système" onde de choc / onde de détente qui se met en place, un premier au dessus de l'ascenseur, et un second en dessous de l'ascenseur, et bien sûr ces 2 systèmes d'ondes de choc et de détente interagissent justement au niveau de l'ascenseur, donc si a un moment tu a 2 ondes de choc qui arrivent dessus, l'interaction est plus forte que si c'est une interaction "onde de choc + onde de détente".

De plus, les conditions dites "de réservoir" (la zone haute pression liée à l'explosion du kérosène) ne sont pas constantes, et honnêtement je n'ai aucune idée de comment se comporte une poche de gaz de plusieurs milliers de m^3, en pleine expansion dans un bâtiment dont la structure est fondamentalement vide...

Enfin, il est possible que l'ascenseur, déjà abimé par "la première explosion", ai eu plus de mal à tenir "la seconde explosion".

2- En ce qui concerne les "boules de feu" dans le sous-sol, est-ce qu'il serait aussi étonnant que cela que ce soient des gaz brûlés liés à l'explosion du kérosène lors du crash ?

Sur les vidéo, la "boule de feu" produite par la combustion des dizaines de tonnes de kérosène transformées en spray lors du crash, est en pleine expansion durant plusieurs secondes, et le principe d'une expansion de gaz brûlés c'est qu'elle à lieu potentiellement dans toutes les directions, tant qu'il n'y a pas d'obstacles. Or il se trouve qu'il y a un certain nombre de conduites reliant les différentes zones du WTC (le fameux ascenseur en question en étant une), il n'est donc pas complètement étonnant de voir "apparaître" un certain nombre de "boules de feu" (des gaz brûlés en expansion) à différents endroits des tours.

Pole a écrit:

Le jour où tu auras une dizaine de personne qui ont vu à une distance proche les effets des rayons venus du ciel, et des personnes touchées par ces mêmes rayons, tu les montreras ici.
En attendant, que tu le veuilles, ou non, il y a plein de témoins d'explosions dont certains en ont fait les frais.
Le NIST devait effectivement enquêter sur la mort des personnes au WTC y compris celles du sous-sol.

C'est toi qui a commencé le jeu du "je te donne un bout de témoignage et tu dois expliquer ce qui s'est passé", sans même préciser où sont les gens et quand cela se passe...

Je ne nie pas qu'il y ait des témoins d'explosions, voire même qu'il y ait eu des explosions, c'est le contraire qui m'étonnerais !
J'ai (malheureusement) eu l'occasion d'être 2 fois le témoin d'un incendie sur des habitations, et des "explosions", il y en avait ! Entre les "explosions" des pierres de taille humides et brusquement surchauffées, les craquement de la charpente en chêne, les phénomènes de "backdraft" ou de "flashover", c'était à chaque fois très impressionnant, et pourtant sans aucun explosif ni DC...

Exemple d'une explosion lors d'un incendie, mais des exemples il y en a des milliers, il suffit de taper "backfraft" ou "flashover" dans youtube

http://www.youtube.com/watch?v=t1_u-eAq5QU

et tout ceci, sans explosifs...

Donc, des explosions, oui, il y en a eu, mais "explosion" ne veut pas dire "explosif", et ce n'est certainement pas le rôle du NIST d'expliquer pourquoi certaines personnes sont mortes, pourquoi d'autres ont été blessées, et pourquoi certaines sont sorties indemnes !
Le NIST est une simple agence qui s'occupe de standards et de mesures, un peu comme l'AFNOR en France, ce ne sont pas "Les Experts : Miami" ! Leur boulot était de trouver une explication à l'effondrement du WTC de manière à pouvoir éditer des "recommandations" et faire évoluer les normes de construction, il ne s'agit pas d'une agence destinée à faire une enquête de type "police" en vue d'établir des responsabilités.

Hors ligne

 

#144 16-10-2009 21:34:07

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

inconnu652000 a écrit:

Lorsque tu veux casser un atome tu envoi des neutrons, lorsque tu veux utiliser l'énergie d'un hydrocarbure tu l'enflammes dans un mélange proportionné et dans un espace confiné, lorsque tu veux broyer du béton tu utilises un appareil adéquat ....

C'est ça que tu n'arrives pas à comprendre. La dynamique de cette chute : Des planchers qui tombent, des poutres qui se disloquent ne peuvent expliquer l'éclatement en poudre tel que le dit l'ingénieur du WTC en direct .....

Lorsque tu appuis sur un ressort celui s'arrête au bout d'un moment, ou est passé l'énergie que tu lui as communiqué ?
Lorsque q'un verre chute il lui arrive de ne pas se briser et il ne casse pas ton carrelage pourquoi ??


Répond à ces questions et tu comprendras pourquoi il est impossible que la chute des tours ne peut causer leur auto-éclatement en fumée .... (Surtout la tour 7)

C'est exactement ce que je disais sur le (votre) forum hardware : ce que tu dis est équivalent à dire je vais lâcher une bille sur le sol en espérant que cela cause une fusion thermonucléaire de 2 ou 3 atomes ....
Normal il y a assez d'énergie ...

1- j'aimerai bien que tu me démontre cela, ce devrait être assez amusant...

2- lorsque le ressort s'arrête au bout d'un moment, c'est à cause de frottements, donc l'énergie communiquée s'est très probablement barrée sous forme de chaleur,

3- lorsque le verre tombe et ne se brise pas, l'énergie de la chute se retrouve dissipée sous forme de bruit (onde acoustique), de chaleur (au point d'impact, et vibration (dans le sol)...

Ce que je comprend surtout, c'est que tu ne comprend rien à la loi de conservation de l'énergie et aux mécanismes de dissipation.... et pour l'analogie avec la bille et la fusion thermonucléaire, essaye au moins de faire un calcul d'ordre de grandeur et tu verra qu'il manque quelques eV... et Hardware n'est pas "mon" forum".

Hors ligne

 

#145 16-10-2009 21:36:38

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

Pole a écrit:

Cadeau du NIST:

Under normal circumstances, the 50 Car elevator would be used by FDNY for access to the upper floors inside WTC 1.204 The 50 Car elevator had access to all floors in WTC 1 and was a large capacity utility elevator.205  During an interview, a contract employee at the WTC described what happened with the 50 Car elevator and why it was not available for use by the fire department.  The following information is drawn from the first-person interview: ▪ The employee was working on the 7th floor of WTC 1 when the aircraft hit the building.  The building shook and continued to shake.  The interviewee said that the 50 Car elevator shaft was located just beyond the room’s wall where he was working.  He heard the elevator falling and fly past his location.  He heard people inside the elevator when it went past him.  Then he heard the elevator crash to the bottom of the shaft, and he heard the elevator cables falling down the shaft after the 50 Car fell.  A second explosion followed, and something came through the wall of the room.  A fireball came into the room from the elevator shaft.  The building had moved, and the room’s door became jammed.  Fire gasses that came into the room took his breath away, and when the interviewee finally got out of the room he collapsed on the corridor floor.  Building occupants helped him up and helped to carry him out of the building.

L'onde qui traverse l'orgue du WTC en détruisant le 22 ème étage véhiculerait-elle des "fire gasses" ?
Quelle est cette nouvelle sorte d'onde ?

Ce sont les gaz brûlés qui "poussent" l'onde, bref c'est juste une onde acoustique liée à un phénomène d'expansion de gaz chauds, un effet piston en quelque sorte... de la physique de base, autrement dit...

Hors ligne

 

#146 16-10-2009 21:47:46

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

Pole a écrit:

Fils de puritains il a passé plus de temps à l'étude de la bible que de la science. Une étude de tout ce qu'il a écrit révèle que sur les 3.600.000 mots qu'il a écrit, seuls 1.000.000 concerne la science et 1.400.000 la théologie

De qui s'agit-il ?

Au hasard, Isaac Newton ?

Gagné !
Tu avais l'air de penser que religion est incompatible avec science.
Je dirais même plus : penser que Jésus est allé chez les Mayas invalident tout travail scientifique, qu'il soit avant ou après la déclaration.
Exemple : Steven Jones a travaillé sur la fusion catalysée par muons.
Et ben hop, invalidée par la déclaration sur les Mayas : on peut maintenant appeler ça "fusion froide" en faisant l'amalgame avec Fleischmann et Pons.

Badcow a écrit:

Pole a écrit:

Il détaille dans le commentaire qu'il a soumis (premier pdf).
En prime, tu as la réponse de Bazant :
"The crush-up simultaneous with the crush down is found to have advanced “the heating of the upper floors would mean that the steel into the overlying story by only 37 mm for the North Tower components were, if anything, weaker and more likely to fail and 26 mm for the South Tower."
lol
C'est bien pire que ce qu'à dit Jones sur les Mayas : Bazant fait du négationnisme. Il y a eu un crush-up jusqu'au toit au WTC 2 et on le voit sur les vidéos.

C'est ça, la fameuse réponse de Bazant qui est censée faire plus de 4000 mots ? Ou bien n'est-ce qu'un tout petit extrait (1% ?) sorti de son contexte ?

1% me paraît raisonnable.
Pour le "sorti de son contexte", tu peux toujours aller voir l'original et même le papier de Bazant.

Badcow a écrit:

si a un moment tu a 2 ondes de choc qui arrivent dessus, l'interaction est plus forte que si c'est une interaction "onde de choc + onde de détente".

L'ascenseur n'étant pas du tout au milieu (probablement dans le sous-sol), je ne vois pas comment c'est possible.
Une explication ?

Badcow a écrit:

il n'est donc pas complètement étonnant de voir "apparaître" un certain nombre de "boules de feu" (des gaz brûlés en expansion) à différents endroits des tours.

70 mètres en-dessous du lieu du crash, pourquoi pas...
Mais 300 ???
Je pense que ça mérite explication wink

Badcow a écrit:

Pole a écrit:

Le jour où tu auras une dizaine de personne qui ont vu à une distance proche les effets des rayons venus du ciel, et des personnes touchées par ces mêmes rayons, tu les montreras ici.
En attendant, que tu le veuilles, ou non, il y a plein de témoins d'explosions dont certains en ont fait les frais.
Le NIST devait effectivement enquêter sur la mort des personnes au WTC y compris celles du sous-sol.

C'est toi qui a commencé le jeu du "je te donne un bout de témoignage et tu dois expliquer ce qui s'est passé", sans même préciser où sont les gens et quand cela se passe...

Je ne nie pas qu'il y ait des témoins d'explosions, voire même qu'il y ait eu des explosions, c'est le contraire qui m'étonnerais !
J'ai (malheureusement) eu l'occasion d'être 2 fois le témoin d'un incendie sur des habitations, et des "explosions", il y en avait ! Entre les "explosions" des pierres de taille humides et brusquement surchauffées, les craquement de la charpente en chêne, les phénomènes de "backdraft" ou de "flashover", c'était à chaque fois très impressionnant, et pourtant sans aucun explosif ni DC...

Exemple d'une explosion lors d'un incendie, mais des exemples il y en a des milliers, il suffit de taper "backfraft" ou "flashover" dans youtube

http://www.youtube.com/watch?v=t1_u-eAq5QU

et tout ceci, sans explosifs...

C'est bien gentil, mais là on parle d'explosion au tout début (10 s après le crash).
Donc pas d'embrasement généralisé éclair ou d'explosion de fumées.

Badcow a écrit:

Donc, des explosions, oui, il y en a eu, mais "explosion" ne veut pas dire "explosif", et ce n'est certainement pas le rôle du NIST d'expliquer pourquoi certaines personnes sont mortes, pourquoi d'autres ont été blessées, et pourquoi certaines sont sorties indemnes !
Le NIST est une simple agence qui s'occupe de standards et de mesures, un peu comme l'AFNOR en France, ce ne sont pas "Les Experts : Miami" ! Leur boulot était de trouver une explication à l'effondrement du WTC de manière à pouvoir éditer des "recommandations" et faire évoluer les normes de construction, il ne s'agit pas d'une agence destinée à faire une enquête de type "police" en vue d'établir des responsabilités.

Si tu veux.
Qu'en pense la Commission ?

"A jet fuel fireball erupted upon impact and shot down at least one bank of elevators. The fireball exploded onto numerous floors, including the 77th and 22nd; the West Street lobby level; and the B4 level, four stories below ground."

Explique-nous pourquoi le 22 a-t-il été touché et pas ceux entre le B4 et le 90 ?
Qu'en pense la FEMA ?

Ignition of this cloud resulted in a rapid pressure rise, expelling a fuel rich mixture from the impact area into shafts and through other openings caused by the crashes, resulting in dramatic fireballs.
[...]
It is not known whether the windows that were broken shortly after impact were broken by these external overpressures, overpressures internal to the building, the heat of the fire, or flying debris.

The first arriving firefighters observed that the windows of WTC 1 were broken out at the Concourse level. This breakage was most likely caused by overpressure in the elevator shafts. Damage to the walls of the elevator shafts was also observed as low as the 23rd floor, presumably as a result of the overpressures developed by the burning of the vapor cloud on the impact floors.

Comment un tube (ascenseur) peut-il augmenter la surpression ?
Parce qu'en haut, la FEMA n'est pas sûre que la boule de feu ait cassée des vitres, mais en bas elle en est presque sûre.


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#147 17-10-2009 10:08:54

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

inconnu652000 a écrit:

Lorsque tu veux casser un atome tu envoi des neutrons, lorsque tu veux utiliser l'énergie d'un hydrocarbure tu l'enflammes dans un mélange proportionné et dans un espace confiné, lorsque tu veux broyer du béton tu utilises un appareil adéquat ....

C'est ça que tu n'arrives pas à comprendre. La dynamique de cette chute : Des planchers qui tombent, des poutres qui se disloquent ne peuvent expliquer l'éclatement en poudre tel que le dit l'ingénieur du WTC en direct .....

En cadeau, voici un exemple de DC d'un immeuble sans utiliser d'explosif (juste des vérins hydrauliques) :

http://www.youtube.com/watch?v=syzKBBB_THE

Comme tu peux le constater, aucune poussière n'est formée, aucun phénomène de broyage de béton... toujours convaincu que "des planchers qui tombent, des poutres qui se disloquent ne peuvent expliquer l'éclatement en poudre tel que le dit l'ingénieur du WTC en direct" ?

Hors ligne

 

#148 17-10-2009 13:47:05

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Badcow et la science du Nist

Chèr Badcow,  je t'offre ci dessous un petit cadeau argumentaire de pulvérisation de la Théorie oficielle que tu soutient avec beaucoup de loyauté.

J'en ai plusieurs autres à l'attention de toi même et de tes amis.

------------------------------------------------------------

Quatre secondes et demi de vidéos suffisent à invalider la théorie de Bazant /NIST...

Ce fichier GIF réalisé par JOTA RV est un excellent support d'analyses .
http://forum.reopen911.info/p39384-15-0 … tml#p39384

Dans les quatre secondes et demi des premiers instants de l'effondrement de la tour nord, jusqu'à ce que le toit disparaisse dans la poussière et les éjections de matériaux, il y a déjà trois observations qui chacune à elle seule suffit à invalider la TO.

1/ Pendant ces quatre secondes et demi, la ligne du toit reste parfaitement rectiligne et horizontale, descendant et accélérant en tout point et en tout lieu du toit à la même vitesse.
Depuis le même instant de démarrage du mouvement vers le bas appelé t=0.



Cette observation nous indique beaucoup de chose sur ce qu'il se passe dans la structure du bâtiment pour que ce fait soit observable.

Pour que cela puisse se produire, il faut que absolument tous les appuis du toit passant par les colonnes, cessent exactement au même instant t d'assumer la fonction de reprise et descente de charge qu'ils assumaient jusque là sans donner le moindre signe de faiblesse.

Ce simple fait est parfaitement incompatible avec la théorie oficielle. Il permet de l'invalider à lui tout seul.
Pourquoi?


Les colonnes de la structure de la tour qui reprennent les charges descendantes, sont de sections d'acier différentes entre l'intérieur de la tour  et celles de l'extérieur.

Leur réponse thermique est donc différente,, de par leur section différente, leurs capacités à absorber des calories pour monter en température au fur et à mesure de leur exposition aux incendies ne sera pas la même pour une colonne du noyau que pour une colonne extérieure.

Il en va de même pour leurs capacités à diffuser les calories depuis la zone des incendies jusque vers un lieu non exposé au feu de la colonne.
Leur capacité de dispersion des calories, et de restitution des calories absorbées par radiation est également différente pour une colonne du noyau que pour une colonne extérieur.

Nous pouvons donc affirmer que même si la température avait été la même en tout lieu des trois étages en feu, la montée en température des colonnes du noyau et des colonnes extérieures ne pouvait pas être identique.de par leurs sections différentes.
Même en imaginant que ces colonnes soient montées à des températures de plus de 1000 ° C (ce qui n'est pas le cas) elles n'auraient jamais pu atteindre leur température respective de rupture par "ramollissement" de l'acier exactement au même instant t= 0.


Par ailleurs, la température d'un incendie de kérosène puis de bureau même très intense sur trois étages de tour n'est pas identique en tout lieu des incendies.
Dans le chaos d'un incendie de grandes différences de températures existent entre les différents lieux et les différents instants de l'événement.

Par ailleurs les conditions de chargement des colonnes sur lesquels le bloc d'étage supérieur et son toit sont en appui ne sont identiques pour chacune des colonnes.
Après le crash de l'avion dans la structure, certaines d'entre elles étaient rompues.

Les charges que ces colonnes supportaient avant rupture se sont donc reportées sur leurs voisines intacts.
Dans les zones de colonnes rompues celles restées intacts et à proximité immédiate de celles endommagées sont donc surchargées par le poids qu'elles ont à assumer.

Ces trois faits : Réponse thermique des colonnes + températures variables des incendies suivant les lieux + chargement différents suivant les colonnes constituent des conditions initiales qui rendent la rupture simultané de TOUTES les colonnes au même instant T=O impossible à obtenir dans des conditions normales d'accident ...



[b]Pour obtenir ce résultat de rupture simultané de TOUTES les colonnes AU MÊME INSTANT t=0, il faut disposer sur ces colonnes des charges sectionnantes et les mettre a feu avec les moyens appropriés.


Il n'y a pas d'autre explication rationnelle à ce que nous pouvons observer.
Nous assistons à la démolition contrôlée du bloc d'étage supérieur qui démarre depuis la zone du crash de l'avion pour remonter vers le toit.

L'ambition des démolisseurs était ce jour là de simuler un effondrement "naturel" .

Le 11 Septembre 2001 est un crime contre l'humanité,commis par une faction occulte du gouvernement US.
Ses conséquences politiques ont engendré un génocide commis par l'occident .

Afin de préserver la paix, et afin de restaurer leur souveraineté, les citoyens occidentaux ont à démasquer les coupables et à organiser un nouveau"nuremberg".

L'occident ne pourra pas faire l'économie de cette introspection.
Ce travail appartient aux peuples occidentaux trahis par leurs dirigeants .

PS: @Badcow
Je reviendrais vers toi pour t'exposer les arguments développés à partir des calculs de l'énergie totale de rupture nécessaire à obtenir le résultat observable après effondrement...

La pulvérisation de Bazant continue...

Bon courage Badcow, je sais que ça fait mal de prendre conscience que la mère patrie nous a trahi...

Dernière modification par f6 (17-10-2009 13:50:25)


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#149 17-10-2009 18:56:22

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

f6 a écrit:

[...]
Pour que cela puisse se produire, il faut que absolument tous les appuis du toit passant par les colonnes, cessent exactement au même instant t d'assumer la fonction de reprise et descente de charge qu'ils assumaient jusque là sans donner le moindre signe de faiblesse.
[...]

Ce serait vrai uniquement si chacun des appuis était suffisamment résistant pour supporter à lui seule la charge totale, ce qui n'est bien évidemment pas le cas.

Attention, avec ce genre d'argumentation, tu va arriver à démontrer qu'il est impossible de faire s'écrouler un bâtiment, à moins de le réduire en bouillie étage par étage !

Hors ligne

 

#150 17-10-2009 19:03:05

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

Pole a écrit:

Badcow a écrit:

Au hasard, Isaac Newton ?

Gagné !
Tu avais l'air de penser que religion est incompatible avec science.
Je dirais même plus : penser que Jésus est allé chez les Mayas invalident tout travail scientifique, qu'il soit avant ou après la déclaration.
Exemple : Steven Jones a travaillé sur la fusion catalysée par muons.
Et ben hop, invalidée par la déclaration sur les Mayas : on peut maintenant appeler ça "fusion froide" en faisant l'amalgame avec Fleischmann et Pons.

Puisque tu as fort délicatement découpé ma réponse initiale, je me permet de la remettre en intégralité :

Badcow a écrit:

Ce n'est pas "jeter le bébé avec l'eau du bain", c'est faire appel à son sens critique. De plus, il ne s'agit pas de jeter tout ce qu'a écrit Jones (en particulier ses travaux des années '80) à cause de ce qu'il écrit en 2005, mais juste de constater qu'il présente un article "prouvant" la DC du WTC, et dans la foulée se fend d'un article "prouvant" que Jésus s'est baladé en Amérique après sa résurrection... je suis troublé, voilà tout.

Ca me rappelle un peu notre JPP national, on peut tout à fait considérer que ses "travaux" actuels ne sont pas à la hauteur de ce qu'il faisait en MHD dans les années '70, sans que cela remette en cause la pertinence de ses travaux passés.

Badcow a écrit:

Au hasard, Isaac Newton ? Ou bien Johan Mendel ? Ou alors plus près de nous l'Abbé Moreux ? En quoi "passer du temps à étudier la bible" est incompatible avec des travaux scientifiques ? Et en quoi cela a un quelconque rapport avec Steven E. Jones ?

Donc, comme tu peux le constater, non, "penser que Jésus est allé chez les Mayas n'invalide pas tout travail scientifique", enfin, tout travail fait raisonnablement avant, parce que pour "l'après", on peut raisonnablement douter qu'il ait encore toutes ses facultés... et son article n'a rien à voir avec de la théologie.

Hors ligne

 

#151 17-10-2009 19:14:30

Calixte
Invité

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

En cadeau, voici un exemple de DC d'un immeuble sans utiliser d'explosif (juste des vérins hydrauliques) :

http://www.youtube.com/watch?v=syzKBBB_THE

Comme tu peux le constater, aucune poussière n'est formée, aucun phénomène de broyage de béton... toujours convaincu que "des planchers qui tombent, des poutres qui se disloquent ne peuvent expliquer l'éclatement en poudre tel que le dit l'ingénieur du WTC en direct" ?

On en parle sur ce fil wink http://forum.reopen911.info/p43425-02-0 … tml#p43425 .

Zorg a écrit:

Coubiac a écrit:

On voit très bien à quel point les étages supérieurs sont ralentis..

+10
C'est ultra-important !!!
On n'a absolument pas la chûte du bâtiment en "chûte libre" comme pour les twins ou le WTC7.

On voit bien que sans explosifs placés à des endroits cruciaux les étages "résistent", "freinent"...

cette vidéo est géniale : elle nous prouve que si un immeuble s'effondre à partir d'un certain étage alors le poids de la partie supérieure ne peut provoquer une destruction à la vitesse de la chûte libre...
Ici, dans ce cas, la moitié supérieure s'effondre sur la moitié inférieure.
dans le cas de la tour sud du WTC, la partie supérieure représente que 1/5 de la hauteur.
dans le cas de la tour nord du WTC, la partie supérieure ne représente que 1/8 de la hauteur (faut rajouter aussi la flèche) :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9b/World_Trade_Center_9-11_Attacks_Illustration_with_Vertical_Impact_Locations_frdeuterium360.jpg

http://img488.imageshack.us/img488/7009/balzaciq3.jpg

je sais bien que 1/8 ou 1/5 d'une tour du WTC pèse plus que la moitié de cet immeuble de 14 étages mais tout est question de proportions aussi : le WTC a une résistance structurelle adaptée à sa grande taille (je ne sais pas si je suis bien clair...)

Et puis comme l'a remarqué Max :

la chûte est ralentie et " stoppée avant de pouvoir écraser le rez de chaussée"

 

#152 17-10-2009 19:38:07

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

charmord a écrit:

Badcow,

Dans la mesure où tu n'avais pas le moins du monde été en mesure de répondre aux questions inaugurales de ce fil que j'avais lançé, je m'étais dit que je n'y interviendrais plus.

Je te rappelle que comme son nom l'indique, la question qui était posée était de voir si tu rangeais à la science du Nist dès lors qu'elle ne répondait pas à une série de questions faisant l'objet de controverses persistantes. (Oui, c'est gênant, ici on ne peut pas troller en disant "et y a même controverse; c'est que des imbéciles qui y connaissent rien et y sont même pas publiés, na!)

Dans la mesure où tu as finalement bien été contraint d'admettre que le Nist ne répondait pas aux questions pisées tout en justifiant (assez mal, je dois dire) qu'elles aient été éludées, je croyais devoir clôturer toute discussion avec toi.

J'ai expliqué dans mon premier post pourquoi je n'avais pas l'intention de te répondre.

Pole (et d'autres) posent des questions, toi tu fais de la rhétorique de prétoire, en concluant "de toutes façons, le gouvernement US est coupable même si on n'a aucune preuve, il a démontré par le passé qu'il pouvait faire des trucs pas nets, ce truc me semble pas net, donc il est coupable".

charmord a écrit:

La logique de la phrase "la boule de feu est bien arrivée en partie jusque dans les lobbys (...) PUISQUE des personnes étaient en flammes..." m´échappe entièrement. Que la combustion instantannée du kérosène éparpillé autour de l´étage 95 ait pu se propager dans un tube borgne de 400m pour souffler une porte d´ascenseur est une autre impossibilité physique : le développement de gaz chaud dans un espace ouvert (par les brèches dans la structure externe) se trouve de par les lois de la mécanique des fluides dans l´incapacité de générer la pression que nécessite un tel exploit.

Une explosion résulte d'une transformation succincte de composés chimiques dégageant un volume de gaz à haute température, dont l'expansion dépendra de la détente du fluide relativement à la pression du milieu. Ce qu'affirme Bernard Henri, c'est que le milieu de propagation du front de flamme n'étant pas isolé (il s'agit d'un système ouvert), la pression des fluides s'équilibre avec la pression atmosphérique, ne pouvant de ce fait atteindre le premier étage de la tour (situé environ 400m plus bas) avec l'énergie nécessaire pour provoquer les dégâts observées. Ce que semble conforter l'état des premiers étages de la tour sud, qui elle n'a subit aucun dégât, alors que l'avion s'est écrasé à une altitude plus proche du sol.

1- Annoncer cela de manière péremptoire, en faisant appel à la toute puissante "mécanique des fluides" est à mon avis au mieux "osé", au pire de la désinformation. Une boule de feu telle qu'observée génère facilement ses 100 mbar de surpression, ce qui est suffisant pour détruire déjà pas mal de choses comme des portes, des cloisons, etc.
Par contre, tu remarquera que l'auteur a écrit "la combustion instantanée du kérosène éparpillé [...]"... a ton avis, quelle serait la température et la pression générée par la "combustion instantanée du kérosène" en mélange avec l'air ?

2- Effectivement, dans la plupart des cas, les pressions s'équilibrent assez rapidement puisque la dimension du système est toujours ridiculement faible par rapport à la vitesse du son (qui est la vitesse de "transport de l'information"), mais dans le cas du WTC la "boule de feu" dont on parle fait plus de 70 m dans la dimension horizontale (et probablement plus d'une centaine), et est en expansion durant plusieurs secondes, ce qui est une situation fort différente de ce à quoi on est habitué.

Les effets d'échelle sont des choses dont il faut se méfier comme la peste, car on peut observer des phénomènes à petite échelle, et des choses complètement différentes à plus grande échelle.

Un peu comme l'argument qui m'avait été opposé il y a quelques pages, comme quoi il était très difficile de faire fondre même de l'aluminium avec un fer à souder, à cause de la conductivité thermique, en oubliant totalement que lorsque toute la pièce est plongée dans un brasier, la conductivité thermique n'a plus aucun rôle de dissipation...

charmord a écrit:

Et toute dernière question la plus importante : en quoi une enquête sur ces attentats peut-elle faire l'impasse sur l'examen précis de la cause du décès d'occupants des tours et des blessures parfois graves subies antérieurement aux effondrements des tours?

Tout simplement parce que ce n'est pas le rôle du NIST de faire des enquêtes sur la façon dont des gens sont morts, le NIST n'a aucune compétence en médecine légale. Après, si tu parle de l'enquête "en général", je ne vois pas trop à titre personnel ce que cela pourrait apporter. Lors d'un accident de voiture, on ne demande pas aux enquêteurs de simuler ou de reconstituer le crash pour savoir si Untel a été tué par le choc de sa tête sur la colonne de direction ou contre un montant latéral, ou bien si c'est à cause de l'hémorragie provoqué par un longeron qui aurait transpercé l'artère fémorale...

Enfin, si tu pense que ça manque à tout prix, tu peux toujours tenter de faire une simulation du bâtiment avec toutes ses conduites, de placer les gens à l'endroit précis où ils se trouvaient et de voir ce que ça donne...

Hors ligne

 

#153 17-10-2009 20:23:49

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

Pole (et d'autres) posent des questions, toi tu fais de la rhétorique de prétoire, en concluant "de toutes façons, le gouvernement US est coupable même si on n'a aucune preuve, il a démontré par le passé qu'il pouvait faire des trucs pas nets, ce truc me semble pas net, donc il est coupable".

Ou ai-je prétendu cela? Ne serait-ce pas de la déformation des propos de ton interlocuteur?
Merci de citer un post où j'aurais accusé le Gouvernement US d'être coupable de ces attentats?
Cela s'appelle de la diversion par rapport à la question posée et ce n'est pas la première, hélas.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#154 17-10-2009 20:32:23

charmord
Membre du forum
Lieu: Brussels DC
Date d'inscription: 05-12-2006
Messages: 8296

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

charmord a écrit:

Et toute dernière question la plus importante : en quoi une enquête sur ces attentats peut-elle faire l'impasse sur l'examen précis de la cause du décès d'occupants des tours et des blessures parfois graves subies antérieurement aux effondrements des tours?

Tout simplement parce que ce n'est pas le rôle du NIST de faire des enquêtes sur la façon dont des gens sont morts, le NIST n'a aucune compétence en médecine légale.

Ou ai-je parlé de médecine légale?

Le mandat du nist est entre autres de déterminer

    * why the injuries and fatalities were so low or high depending on location (by studying all technical aspects of fire protection, evacuation, and occupant behavior and emergency response);

Il lui incombait donc bel et bien de dire pourquoi il y a eu tant de morts dans les étages inférieurs de la tour Nord, même si cette mort s'est produite avant l'effondrement!

Or, le rapport du Nist n'envisage cet aspect que de manière très marginale et surtout de façon radicalement biaisée, en laissant penser que certaines personnes ont été piégées en sous-sol par la chute d'un des ascenseurs (le 50) alors que tel ne fut pas le cas, puisque l'ascenseur fut bloqué selon les témoins au -1, grâce au système de freins, avant donc d'atteindre le -4. Plusieurs témoignages font état de nombreux blessés et morts dans les sous-sols de la tour Nord et force est de constater que le rapport du Nist a échoué à donner une explication.


La manière la plus sûre de corrompre une jeunesse est de l'instruire a tenir en plus haute estime ceux qui pensent de même que ceux qui pensent différemment."

Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#155 17-10-2009 21:20:37

Pole
Membre du forum
Date d'inscription: 23-01-2009
Messages: 4084

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

Donc, comme tu peux le constater, non, "penser que Jésus est allé chez les Mayas n'invalide pas tout travail scientifique", enfin, tout travail fait raisonnablement avant, parce que pour "l'après", on peut raisonnablement douter qu'il ait encore toutes ses facultés... et son article n'a rien à voir avec de la théologie.

La famille de Philo Farnsworth était membre de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.
Et pourtant, il avait encore toute ses facultés après être né et a même inventé la TV.
Comment expliques-tu ce phénomène étrange ?

Badcow a écrit:

1- Annoncer cela de manière péremptoire, en faisant appel à la toute puissante "mécanique des fluides" est à mon avis au mieux "osé", au pire de la désinformation. Une boule de feu telle qu'observée génère facilement ses 100 mbar de surpression, ce qui est suffisant pour détruire déjà pas mal de choses comme des portes, des cloisons, etc.

Pourquoi la FEMA n'en est pas sûre ?

Badcow a écrit:

Par contre, tu remarquera que l'auteur a écrit "la combustion instantanée du kérosène éparpillé [...]"... a ton avis, quelle serait la température et la pression générée par la "combustion instantanée du kérosène" en mélange avec l'air ?

C'est peut-être dû à Bazant :
The heating is probably accelerated by a loss of the protective thermal insulation of steel during the initial blast.

charmord a écrit:

Or, le rapport du Nist n'envisage cet aspect que de manière très marginale et surtout de façon radicalement biaisée, en laissant penser que certaines personnes ont été piégées en sous-sol par la chute d'un des ascenseurs (le 50) alors que tel ne fut pas le cas, puisque l'ascenseur fut bloqué selon les témoins au -1, grâce au système de freins, avant donc d'atteindre le -4. Plusieurs témoignages font état de nombreux blessés et morts dans les sous-sols de la tour Nord et force est de constater que le rapport du Nist a échoué à donner une explication.

Selon une personne d'hardware dont je ne citerais pas le nom, il s'est même crashé au -1. tongue

Dernière modification par Pole (17-10-2009 21:28:03)


Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs n’impliquent en aucun cas leur approbation par l’ensemble du mouvement.
Les tours jumelles ne sont pas tombées en chute libre. Le WTC 7 oui, sur un peu plus de 30 m.

Hors ligne

 

#156 18-10-2009 00:45:34

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

f6 a écrit:

[...]
Pour que cela puisse se produire, il faut que absolument tous les appuis du toit passant par les colonnes, cessent exactement au même instant t d'assumer la fonction de reprise et descente de charge qu'ils assumaient jusque là sans donner le moindre signe de faiblesse.
[...]

Ce serait vrai uniquement si chacun des appuis était suffisamment résistant pour supporter à lui seule la charge totale, ce qui n'est bien évidemment pas le cas.

Euh faut développer un peu ton argumentaire car je ne vois pas le rapport entre resistance d'une colonne et soi disant "rupture" SIMULTANÉ DE TOUTES LES COLONNES.

Ce que nous observons depuis t=0   =  mise en mouvement du toit et de l'antenne vers le sol = sectionnement SIMULTANÉ de TOUTES LES COLONNES!!!

C'est ce que nous observons sur toutes les vidéos , une démolition controlée du bloc d'étage supérieur, avec un démarrage du preocessus de démolition depuis la zone des impacts en remontant vers le toit!

Ce bloc d'étage se réduit de un tiers de sa hauteur et il n'y a toujours aucun dommage aux étages SOUS LA ZONE D'IMPACT.....

Badcow a écrit:

Attention, avec ce genre d'argumentation, tu va arriver à démontrer qu'il est impossible de faire s'écrouler un bâtiment, à moins de le réduire en bouillie étage par étage !

Euh.... Badcow ,
jusqu'ici je t'accordais le bénéfice du doute, car soutenir la VO pour un technicien compétent est très difficile à moins d'être payé pour le faire...

Mais attention Badcow, avec ce genre d'arguments je vais finir par penser que comme Turing machine ou Mooréa tu es payé par nos ennemis pour semer le trouble sur notre forum...

Je ceux bien débattre avec des pro vo , mais si le débat est fallacieux, tu devrais retourner chez hardware... au moins vous pourrez continuer à jouer d'arguments sans fondements en toute quiétude!


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#157 18-10-2009 01:27:15

f6
Lieu: le gosier
Date d'inscription: 07-02-2008
Messages: 4177

Re: Badcow et la science du Nist

charmord a écrit:

Badcow a écrit:

charmord a écrit:

Et toute dernière question la plus importante : en quoi une enquête sur ces attentats peut-elle faire l'impasse sur l'examen précis de la cause du décès d'occupants des tours et des blessures parfois graves subies antérieurement aux effondrements des tours?

Tout simplement parce que ce n'est pas le rôle du NIST de faire des enquêtes sur la façon dont des gens sont morts, le NIST n'a aucune compétence en médecine légale.

Ou ai-je parlé de médecine légale?

Le mandat du nist est entre autres de déterminer

    * why the injuries and fatalities were so low or high depending on location (by studying all technical aspects of fire protection, evacuation, and occupant behavior and emergency response);

Il lui incombait donc bel et bien de dire pourquoi il y a eu tant de morts dans les étages inférieurs de la tour Nord, même si cette mort s'est produite avant l'effondrement!

Or, le rapport du Nist n'envisage cet aspect que de manière très marginale et surtout de façon radicalement biaisée, en laissant penser que certaines personnes ont été piégées en sous-sol par la chute d'un des ascenseurs (le 50) alors que tel ne fut pas le cas, puisque l'ascenseur fut bloqué selon les témoins au -1, grâce au système de freins, avant donc d'atteindre le -4. Plusieurs témoignages font état de nombreux blessés et morts dans les sous-sols de la tour Nord et force est de constater que le rapport du Nist a échoué à donner une explication.

Badcow, l'infatigable et ardent provo...

En fait pour moi, il n'y a qu'une seule explication rationnelle à ton cas, car tu es techniquement cultivé...

Donc ta mauvaise foi devient suspecte car tes conclusions vont à l'envers du rationalisme dont tu sais faire preuves parfois ...

Ça rapporte bien comme job de faire le provo sur les forum de truther???

Sinon un dernier mot, pour te répondre sur les limites de prérogatives du NIST...

Tu vois moi si j'étais ingénieur structure salarié ou sous traitant du NIST, le jour ou j'aurais appris que des morceaux d'os humain ont été retrouvé sur le toit de la deuth bank à des dizaines de mètres de la tour la plus proche, même si ce n'était pas dans mes prérogatives, je me serais demandé :

1/ Comment ce fait à il pu physiquement se produire???

C'est comme ça un ingénieur, ça décortique les trucs et ça réflechit

- Il faut d'abord découper un corps humain en morceaux de la taille de l'os retrouvé.

-Ensuite pour qu'il puisse franchir la distance de la tour au toit de la banque, il faut le pousser très fort le petit morceau d'os léger qui subit sa trainée dans l'air , qui est une force qui le freine beaucoup.
Le petit morceau d'os, est léger...La distance à franchir est grande, il a fallu pousser très très fort sur le petit morceau d'os pour que ça puisse se produire...

Tiens ça me rapelle un autre truc troublant, un morceau de structure de quatre tonnes retrouvé à 180 Mètres...

Y'avait un peu de "Gravité" horizontale au WTC le 11 Septembre 2001...

Il y a différents objets qui se sont fait pousser très très fort des blocs de 4Tonnes comme des petits morceaux d'os...

C'est ça un Badcow, il devait y avoir de la "gravité " horizontale ce jour là !
C'est curieux la gravité des fois...


N'oublions jamais la force de conviction d'un petit homme aux pieds nus, qui sut se défaire de tout un empire...
Propos d'un juif "conspira antisionistes" du début du XXI eme siècle.

Hors ligne

 

#158 18-10-2009 11:23:23

kikujitoh
Membre de Soutien
Lieu: Air Force One
Date d'inscription: 07-02-2009
Messages: 4814

Re: Badcow et la science du Nist

Badcow a écrit:

pour ce qui est de "la double explosion du kérosène", il me semble que cela peut être lié à la durée de combustion de la "boule de feu". Tu génère une surpression aux étages de l'impact, une onde de pression s'engouffre dans le conduit de l'ascenseur, bien canalisée par le fait que toutes les portes des étages sont fermée, elle descend jusqu'au niveau du sol dans les machineries, se détend brutalement, l'onde de détente remonte vers les étages et si il y a toujours une surpression alors une onde de compression redescend. C'est le principe du tuyau d'orgue qui produit une vibration acoustique liée à la longueur du tuyau, mais dans le cas du WTC ce tuyau fait presque 300 m, donc il s'écoule plus de 2 secondes entre un aller et un retour. Avec 2 allers-retours, on est à plus de 4 secondes et s'il n'y a pas eu de "troisième explosion", c'est qu'au bout de 6 secondes la "boule de feu" s'est  complètement détendue, il n'y a donc plus de surpression à l'étage du crash, donc plus de raison de secouer cet ascenseur.

C'est la première fois que je viens sur ce topic et j'ai une question. Est-ce que les les personnes qui croient en la théorie officielle du complot sont capables de répondre par autre chose que des spéculations et des théories extravagantes ? La fameuse boule de feu / kaméhaméha qui génère des compressions puis produit des ondes de détentes, détruit les portes d'ascenseurs, le hall du WTC1 et les escaliers du WTC7 il faudrait un peu arrêter avec ça. Il faut sortir du monde de Dragon Ball Z.


"Les versions officielles des évenements historiques devraient systématiquement être remises en question." Howard Zinn

Hors ligne

 

#159 18-10-2009 22:08:30

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

charmord a écrit:

Badcow a écrit:

Pole (et d'autres) posent des questions, toi tu fais de la rhétorique de prétoire, en concluant "de toutes façons, le gouvernement US est coupable même si on n'a aucune preuve, il a démontré par le passé qu'il pouvait faire des trucs pas nets, ce truc me semble pas net, donc il est coupable".

Ou ai-je prétendu cela? Ne serait-ce pas de la déformation des propos de ton interlocuteur?
Merci de citer un post où j'aurais accusé le Gouvernement US d'être coupable de ces attentats?
Cela s'appelle de la diversion par rapport à la question posée et ce n'est pas la première, hélas.

Je fais rapide, je n'ai pas envie de faire une recherche sur "un autre forum", et de toutes manières je pense que tout le monde s'en fout...

charmord a écrit:

- Avec la circonstance que cette étude a été menée par un collectif qui se trouve sous l'autorité hiérarchique du Gouvernement US le plus menteur de toute l'histoire des USA et ne peut juridiquement rien produire comme preuve en justice, ainsi que c'est indiqué au sein même du rapport...

Hors ligne

 

#160 18-10-2009 22:11:44

Badcow
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 26-08-2009
Messages: 87

Re: Badcow et la science du Nist

f6 a écrit:

[...]

Regarde encore une fois les vidéo, tu verra que les 2 tours ne s'effondrent pas de la même façon et que dans un des 2 cas il y a un début de rotation de la partie supérieure, autant pour la "destruction simultanée de toutes les colonnes"...

Mais ça, c'est bien expliqué dans le rapport du NIST.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr