ReOpen911.info : Site d'information sur les attentats du 11 septembre 2001

Annonce

Les propos tenus sur ce forum n'engagent que leurs auteurs et n'impliquent en aucun cas leur approbation par l'ensemble du mouvement (plus d'infos). L'association ReOpen911 est une initiative citoyenne et bénévole indépendante de tout mouvement politique, philosophique et religieux.

Merci de soigner vos messages, restez courtois et constructifs. Un message ne respecte pas le règlement ? Signalez-le en utilisant la fonction "signaler" en bas de chaque message. Toute discussion sur la modération ne doit se faire QUE par MP, et non sur le forum...

Vous pouvez contacter l'équipe de modération à l'adresse : moderation [ at ] reopen911.info

Vous n'êtes pas identifié.

#41 08-12-2007 04:43:13

StrawHat
Nouveau membre du forum
Date d'inscription: 07-12-2007
Messages: 37
Site web

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Voici la "vidéo" de Ben Laden dont ils parlent:

=> http://www.open-dial.net/ben-laden-s-ad … -t418.html

Dernière modification par StrawHat (08-12-2007 04:59:26)

Hors ligne

 

#42 08-12-2007 18:33:36

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Ton analyse est intéressante, mjk. Je trouve cela quand même un peu risqué car cette interprétation ne saute pas aux yeux pour qui ne connait pas le personnage et les news qui sautent à la figure, c'est l'organisation des attentats par la CIA et le Mossad, et la connaissance élargie de cet état de fait par les pays occidentaux. En tout cas, c'est pas par le traitement médiatique de cette nouvelle qu'on va en apprendre plus sur le fond de l'affaire hmm.

mjk a écrit:

Je trouve étonnant que Cossiga-le-conspirateur devienne un "conspirationniste du 11 Septembre" pour Rue89.

C'est ce qui s'appelle du service minimum: ils auraient pas pu faire plus court roll. Ils oublient, en plus, la phrase assassine à propos de la connaissance des autres pays européens sur les commanditaires et les organisateurs de ces attentats, et ils renvoient au journal italien sans aucune traduction bien évidemment.

Y a pas photo: on a fait plus de boulot qu'eux concernant le traitement de cette news sauf qu'on n'est pas payé, nous neutral.

Dernière modification par Calixte (09-12-2007 01:49:59)

 

#43 08-12-2007 23:47:23

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Un article intéressant de Wayne Madsen écrit en 2005

http://www.onlinejournal.org/Special_Re … Madsen.pdf



Apparemment, il se pose également des questions sur les déclarations de Cossiga, si vous avez un compte sur son site, n'hésitez pas à c/c ces articles ici smile

http://www.waynemadsenreport.com/articles/20071205
http://www.waynemadsenreport.com/articles/20071207



Paul Joseph Watson a écrit:

Former Italian President and the man who revealed the existence of Operation Gladio Francesco Cossiga has gone public on 9/11, telling Italy's most respected newspaper that the attacks were run by the CIA and Mossad and that this was common knowledge amongst global intelligence agencies.

http://www.prisonplanet.com/articles/de … wledge.htm

J'espère que c'est une erreur que Cossiga soit présenté comme celui qui a révélé l'existence de l'Opération Gladio (alors que c'est Andreotti).


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#44 09-12-2007 16:26:14

el spirito
Membre du forum
Date d'inscription: 25-11-2007
Messages: 304

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Il arrive que pour stopper un feu de brousse on en allume un autre!!!!puis viennent les lances à incendies!
ce qu'il affirme demande des preuves qu'il ne possède pas o bien il en possède de fausses qui peuvent donc etre utiliser pour réfuter tout le reste!


Le WTC est une perle à rebours!

Hors ligne

 

#45 09-12-2007 21:49:13

Kyja70
Membre Actif Asso
Lieu: Budapest
Date d'inscription: 04-03-2007
Messages: 1164

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

http://www.planetenonviolence.org/L-Ex- … 8fbf3889d9

L'Ex Président Italien : Les Agences de Renseignements Savent que le 11 Septembre est un Job Interne

L'homme qui a révélé l'histoire sur Gladio a confié au plus grand journal italien, Corriere della Sera que les attaques ont été menées par la CIA, le Mossad

L'ancien président italien qui est aussi l'homme qui a révélé l'existence de l'Opération Gladio, Francesco Cossiga, s'est exprimé publiquement concernant les attaques du 11 septembre, disant au journal italien le plus respecté que les attaques ont été menées par la CIA et le Mossad et que les agences de renseignements partout dans le monde le savaient.

Cossiga a été élu président du Sénat italien en juin 1983 avant de gagner largement l'élection présidentielle en 1985.

Cossiga a obtenu le respect des partis d'opposition comme appartenant à l'une des rares générations – d'homme honnête – et a dirigé le pays pendant 7 ans jusqu'à avril 1992.

La tendance de Cossiga a ne pas mâcher ses mots a déplu à l'establishment politique italien et il a été forcé de démissionner après avoir révélé l'existence de, et sa participation, à la mise sur pied, de l'Opération Gladio – un réseau voyou du renseignement sous les auspices de l'OTAN qui a mené des attentats à la bombe à travers l'Europe dans les années 60, 70 et 80.

La spécialité de Gladio c'était de mener ce qu'ils appelaient des « opérations sous faux pavillon », des attaques terroristes imputées à leur opposition domestique et géopolitique.

Les révélations de Cossiga ont contribué à ce que soit menée une enquête parlementaire italienne sur Gladio en 2000, au cours de laquelle des preuves ont été découvertes que les attaques étaient supervisées par l'appareil de renseignement américain.

En mars 2001, un agent de Gladio, Vincenzo Vinciguerra, a déclaré, lors d'un témoignage sous serment : « on devait attaquer des civils, des personnes, femmes, enfants, des gens innocents, des personnes inconnues éloignées de tout jeu politique. La raison était plutôt simple : obliger… le public à se tourner vers l'état pour demander plus de sécurité. »

Les nouvelles révélations de Cossiga ont été publiées la semaine dernière dans le plus vieux journal italien, le plus largement lu, Corriere della Sera. Ci-dessous une traduction simplifiée.

« (Ben Laden a soit disant confessé( être responsable de l'attaque de Qaeda de septembre sur les deux tours de New York ( affirmant être ) l'auteur de l'attaque du 11, tandis que tous « les services de renseignements d' l'Amérique et de l'Europe…savent bien maintenant que les attaques désastreuses ont été planifiées et réalisées par la CIA américaine et le Mossad avec l'aide du monde sioniste pour faire porter l'accusation sur les pays arabes et pour persuader les puissances occidentales de prendre part… en Irak (et) en Afghanistan. »

Cossiga a exprimé ses doutes pour la première fois sur le 11 septembre en 2001, et est cité dans le livre de Webster Tarpley comme déclarant que « le cerveau de l'attaque doit avoir été un esprit sophistiqué, à qui on a fourni des moyens importants non seulement pour recruter des kamikazes fanatiques, mais aussi du personnel hautement spécialisé. J'ajoute une chose : cela n'a pu être accompli sans des infiltrations au sein du personnel de sécurité radar et vol. »

Venant d'un ancien chef d'état largement respecté, la déclaration de Cossiga comme quoi les attaques du 11 septembre étaient un job interne et que sa connaissance est communément répandue parmi les agences mondiales de renseignements a peu de chance d'être mentionnée dans les médias de masse traditionnels, parce que, comme des centaines d'autres professionnels sérieux du gouvernement, de l'armée, de l'armée de l'air, alliés en plus à des centaines de professeurs et intellectuels – on ne peut pas le mettre sur la touche comme étant un théoricien cinglé de la conspiration.

Extraits de :

http://www.corriere.it/politica/07_nove … c53b.shtml

Osama Bin Laden in esso 'confessa' che Al Qaeda sarebbe stato l'autore dell'attentato dell'11 settembre alle due torri in New York, mentre tutti gli ambienti democratici d'America e d'Europa, con in prima linea quelli del centrosinistra italiano, sanno ormai bene che il disastroso attentato è stato pianificato e realizzato dalla Cia americana e dal Mossad con l'aiuto del mondo sionista per mettere sotto accusa i Paesi arabi e per indurre le potenze occidentali ad intervenire sia in Iraq sia in Afghanistan

Copyright Paul Joseph Watson 05/12/07, Prison Planet, 2007

url de l'article en anglais sur Global Research

Traduction, introduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Dernière modification par Kyja70 (09-12-2007 21:50:27)


"A ce jour, je n'entre pas dans les théories du complot, sauf celles qui sont vraies !" Michael Moore cité par Pr. David Ray Griffin dans un livre que tout le monde doit lire : La faillite des médias
Sinon écoutez Serge Latouche et Jacques Grinevald sur Nicholas Georgescu-Roegen !
http://ocparis.canalblog.com/

Hors ligne

 

#46 10-12-2007 21:53:54

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

a quand une mise en ligne sur la page d'accueil de ce temoignage de Cossiga meme si il a appartenu au gladio : on a un president de la republique
on met bien en ligne Dasquié (normal) mais je trouve que l'affaire Cossiga se rejoint
Tarpley y est nommé etc....
le texte mis par Kyja est tres bien : pas grand chose a ajouter (pour faire plaisir a Mjk : cossiga neofaciste why not :ca permettra d'etre plus clair! berlusconi l'est encore plus!!)
quand ce topic a ete ouvert il me semble qu'on etait les premiers en france:maintenant ce texte est partout
pourquoi en avoir peur???? ajoutons toutes les precisions sur Cossiga et ca roule

Bienvenue AC:ton texte fait plaisir!!!

Hors ligne

 

#47 11-12-2007 10:59:04

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Bienvenue,

AC a écrit:

Je suis allé sur la page de rue89, pourquoi consacrer de l'energie à repondre sur ces forums ??

Je n'ai posté que 2 fois sur Rue89, il y a plusieurs mois wink

Dieu merci, tous ceux qui rejettent la version Bush ne sont pas de ReOpen911.info, nous sommes beaucoup plus ! J'en profite pour rappeler qu'il y a également des faux conspirationnistes (je n'ai pas encore lu les commentaires dont tu parles).



entada a écrit:

le texte mis par Kyja est tres bien

A mon avis ce texte de Paul Joseph Watson est loin d'être parfait.
Extraits :


L'homme qui a révélé l'histoire sur Gladio

Pourtant tout le monde s'accorde à dire que c'est Andreotti en 1990.

(Rapport Andreotti sur l’Opération Gladio)

L'ancien président italien qui est aussi l'homme qui a révélé l'existence de l'Opération Gladio, Francesco Cossiga

tongue

Cossiga a obtenu le respect des partis d'opposition comme appartenant à l'une des rares générations – d'homme honnête – et a dirigé le pays pendant 7 ans jusqu'à avril 1992.

Une sorte de néo-fasciste fier de ses Gladiateurs poseurs de bombes, certes oui, mais d'une grande intégrité morale.

La tendance de Cossiga a ne pas mâcher ses mots a déplu à l'establishment politique italien et il a été forcé de démissionner après avoir révélé l'existence de, et sa participation, à la mise sur pied, de l'Opération Gladio

Il a toujours révélé l'existence de la structure Gladio, mais on apprend enfin qu'il a lui-même participé à l'aventure.

Les révélations de Cossiga ont contribué à ce que soit menée une enquête parlementaire italienne sur Gladio en 2000

Des aveux détaillés de Cossiga ont peut-être contribué à ce que soit menée une enquête parlementaire italienne sur Gladio en 2000, je ne l'exclus pas, mais permettez-moi d'en douter vu ce qui précède. smile



entada a écrit:

a quand une mise en ligne sur la page d'accueil de ce temoignage de Cossiga meme si il a appartenu au gladio

Je précise que je pense la même chose. C'est une information qui demeure très intéressante, même (surtout ?) si c'est un piège.

Par contre, je doute que la meilleure des choses à faire soit de présenter Cossiga comme un ex-Président "chrétien-démocrate" de la république italienne, ou comme celui qui a révélé l'existence du réseau Gladio.



« La plus perfide façon de nuire à une cause est de la défendre intentionnellement avec de mauvaises raisons. »

Friedrich Nietzsche


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#48 11-12-2007 11:43:56

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Merci Zelda smile.

En plus du fait que ce site titre sur les conspirationnistes (çà, cela m'agace au plus haut point: dans le genre terme réducteur, on ne fait pas mieux roll), je ne crois pas qu'il est dit dans l'article du Corriere della serra que ce sont des médias italiens de gauche qui allaient sortir le scoop du vidéo-montage neutral.

Et puis, Cossiga parle certes des "cercles proches du Palazzo Chigi" mais il rajoute "centre névralgique de direction de l’intelligence italienne". Cela sous-entend que la source d'une telle information vient des services secrets italiens ce qui n'est pas illogique puisque c'est un peu leur boulot, l'anti-terrorisme.

De plus, Cossiga fait dire à ces services secrets que tous les "cercles démocrates" savent ce qu'il en est concernant les attentats du 11 septembre. Peut-être que cela ne veut pas dire la même chose qu'en France mais en Italie, ce terme reprend-il la dichotomie US entre démocrates et républicains, grosso modo gauche et droite ? Sinon, je ne vois pas pourquoi cela exclurait les gouvernements de droite à moins de considérer qu'ils ne sont pas démocrates cool ? C'est donc moins orienté politiquement, je pense, que semble le laisser penser cet article de Solidarité et progrés ou alors il veut jeter aussi le discrédit sur les services secrets de son pays et sur tous les gouvernements de gauche et de droite qui penseraient comme le centre-gauche italien.

Il y a un italien dans la place qui pourrait nous décrypter tout cela.  Bizarre que Giulietto Chiesa n'ait pas relevé cette entourloupe-là hmm:en passant par une traduction erronée, on peut se faire facilement gruger mais un italien. En même temps, si c'était vraiment çà l'intention de Cossiga, de jeter le discrédit sur la gauche italienne, il serait utile de savoir si ceux à qui on atttribue de telles affirmations ont démenti des propos aussi énormes.

Bien eu raison, en tout cas, de ne pas avoir faire fait feu de tout bois de cette nouvelle: toujours vérifier et encore vérifier roll.

 

#49 11-12-2007 12:19:20

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Solidarité et Progrès a écrit:

Dans une remarque ironique, Cossiga insinuait que les medias italiens de gauche avaient l’intention d’accuser Berlusconi d’avoir fabriqué la casette lui-même pour regagner quelque soutien de sa base.

Je pense que l'auteur de cet article a raison, tout ce que déclare Cossiga est ce que pense la "gauche" italienne selon lui, ce qui change tout.

C'est beaucoup moins machiavélique que je ne le pensais, mais c'est quand même assez vicieux de la part du Corriere della Sera, puisqu'il y a visiblement volonté d'induire en erreur.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#50 11-12-2007 13:40:53

Youri
Membre du forum
Lieu: Liège
Date d'inscription: 23-11-2006
Messages: 101
Site web

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Conspirationnistes dans le piège de Cossiga
10 décembre 2007 - 20:24



Le 10 décembre 2007 (LPAC) - Les milieux du renseignement britannique doivent bien rire avec les « conspirationnistes » qui se sont fait piéger par l’ancien président italien Francesco Cossiga.

Plusieurs auteurs quelque peu naïfs sont tombés dans le panneau en reproduisant les hyperboles ambiguës employées par Cossiga accusant la CIA et le Mossad comme étant « derrière le 11 septembre ». Pourtant, Cossiga est connu pour savoir tromper son monde en mêlant vérités et mensonges. Dans ce cas précis, Cossiga verse dans la provocation.

Dans une déclaration rendue publique le 30 novembre, reprise dans Corriere della Sera, Cossiga a ridiculisé ceux qui critiquaient le leader populiste de droite Silvio Berlusconi récemment pris comme cible par une casette vidéo attribuée à Ben Laden. Dans une remarque ironique, Cossiga insinuait que les medias italiens de gauche avaient l’intention d’accuser Berlusconi d’avoir fabriqué la casette lui-même pour regagner quelque soutien de sa base.

Donnant dans la satire, Cossiga disait : « Selon des cercles proches du gouvernement italien (...), la non-authenticité de la cassette est démontrée par le fait qu’Oussama Ben Laden y confesse qu’Al-Quaïda fut l’auteur des attaques du 11 septembre contre les tours jumelles, tandis que tous les cercles démocrates, aussi bien en Amérique qu’en Europe, avec le centre-gauche italien en bonne place, savent très bien que cette attaque désastreuse fut planifiée et mise en place par la centrale du renseignement américain CIA et le Mossad israélien avec le soutien du monde sioniste en vue d’accuser les pays arabes et de susciter une intervention des puissances occidentales contre Irak et l’Afghanistan ! »

La provocation de Cossiga était motivée par ce qu’il percevait comme le « manque de solidarité » avec Berlusconi face à la menace de Ben Laden.

Des auteurs altermondialistes divers ont isolé les paroles de Cossiga de leur contexte et le présentent, à tort, comme l’homme qui a révélé au monde l’existence de l’opération secrète de l’OTAN, Gladio.

En réalité, Cossiga n’est pas un patriote italien mais a toujours été au service de la synarchie anglo-hollandaise.

Cela ne l’empêche pas de dire parfois la vérité. Par exemple, lors de ses premières déclarations, bien plus crédibles, formulées quelques jours après les attentats du 11 septembre.

Dans un entretien au quotidien italien La Stampa du 14 septembre 2001, Cossiga déclara que le « cerveau » de l’attaque devait être « un esprit sophistiqué, non seulement disposant de moyens très importants pour recruter des kamikazes, mais aussi du personnel hautement qualifié. » (...) « Et j’ajoute une chose, » disait-il : « Cette opération n’aurait pas pu être menée à bien sans infiltration du personnel en charge de la sécurité aérienne et des radars. »


http://www.solidariteetprogres.org/spip … ticle=3601


Il est déconcertant de voir que tant de gens sont heurtés par la vérité et si peu par le mensonge. http://groups.google.be/group/11septembre
http://www.facebook.com/vincent.robeyns

Hors ligne

 

#51 13-12-2007 20:41:02

tachikoma
Membre Actif
Lieu: planete prison
Date d'inscription: 10-04-2006
Messages: 63
Site web

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Christopher a écrit:

ca al'air énorme en effet mais ce qui me deplait c'est qu'il accuse le Mossad alors qu'à notre connaissance il n'y a à ce jour aucun element à charge contre le Mossad si ce n'est 5 agents du Mossad qui se seraient rejouits de l'effondremnet des tours ...de là à pointer du doigt Israel.......c'est unpeu border line pour ne pas dire plus.

Ouais genre, bien tente... . C´est qui dápres toi le black pope ? les jesuites ? les gamins du 93 ?

Hors ligne

 

#52 14-12-2007 04:02:38

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Non, c'est forcément un coup des juifs puisque c'est ce que prétend Hufschmid.




mjk a écrit:

Je précise que je pense la même chose. C'est une information qui demeure très intéressante, même (surtout ?) si c'est un piège.

Je précise que je ne pense plus la même chose wink


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#53 14-12-2007 11:17:49

Christopher
Membre Actif Asso
Lieu: Paris
Date d'inscription: 01-12-2007
Messages: 2236

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

zelda a écrit:

Christopher a écrit:

ca al'air énorme en effet mais ce qui me deplait c'est qu'il accuse le Mossad alors qu'à notre connaissance il n'y a à ce jour aucun element à charge contre le Mossad si ce n'est 5 agents du Mossad qui se seraient rejouits de l'effondremnet des tours ...de là à pointer du doigt Israel.......c'est unpeu border line pour ne pas dire plus.

Aucun élément qui implique le mossad ? A voir ...

http://www.alterinfo.net/Les-avions-du- … 08bab76083

http://www.alterinfo.net/Le-9-11-et-la- … 546641d1a8

Je viens tout juste de lire l'article de Christopher Bollyn que tu me suggerais de lire Zelda (il s'agit du premier lien, le deuxieme ne fonctionnant pas). Je n 'y vois aucune preuve tangible ni meme d'indices sérieux suggérant l'implication active du Mossad dans les attentats du 11 Septembre. Je trouve cet article dénué de toute rigueur intellectuelle et particulièrement detestable. Il fait dans la diffamattion emplie de préjugés voir de haine à peine dissimulée à l'égard du peuple juif. Sans nul doute l'oeuvre d'un antisémite cherchant pat tous les moyens à se convaincre et à convaincre de l'implication de l'Etat d'Israel dans ces attentats.

Bollyn pousse même la malhonneteté intellectuelle jusqu'à dire en préambule de son article "Si les indices indiquaient que les Saoudiens, les Pakistanais, voire les Jésuites, étaient à l'origine de ces attaques, j'enquêterais dessus. Toutefois, les indices montrent que les Israéliens sont impliqués. Je cherche donc dans cette direction." Or à contrario du cas Israel, les indices menant au Pakistan et à l'Arabie Saoudite ne manquent pas (affaire Mahmoud Ahmad notamment).

Ce que fait cet article tout au mieux, c'est de montrer que l'implication du Mossad est de l'ordre du possible par le biais notamment de nombreux rappels historiques (telle que les attentats sous fausse banniere perpetrés par l'Etat d'Israel dans son histoire) qui pour certains sont d'ailleurs contestables. Que l'implication du Mossad soit possible ne fait certes aucun doute (d'ailleurs nul ne pourra contester le fait que cette prétendue "guerre contre le terrorisme" sert les intérêts de l'Etat d'Israel), mais de grâce, n'entachons pas notre action par des préjugés ou des attaques gratuites qui sont de nature à décridibiliser le mouvement tout entier (ce qui n'était biensur pas ton cas Zelda mais cet article ne méritait pas plus d'attention que çà).

A moins qu'il y ait de serieux éléments à charge contre le Mossad dont je n'ai à ce jour pas connaissance, autre que les 5 agents du Mossad festifs et les appels téléphoniques passées pour alerter des ressortissants israéliens employés au WTC (cette derniere info est elle prouvée au fait ?), nous pouvons aujourd'hui dire que le Mossad était vraisemblablement au courant des attentats (comme devaient l'être de nombreux services de enseignements étrangers) mais rien ne semble nous autoriser à porter des accusations. Tarpley lui même nous dit que ses années de recherche sur le sujet ne lui ont aujourd'hui pas permis de mettre la main sur le moindre élément à charge contre le Mossad.

Christo

Dernière modification par Christopher (14-12-2007 15:05:41)


Responsable Promotion et Image de Marque de l'association ReOpen911

« Toute vérité passe par trois étapes, d'abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence ». Arthur Schopenhauer.

Hors ligne

 

#54 14-12-2007 11:28:43

josew
Membre du forum
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4170

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Attention de ne pas mélanger le rôle des services secrets avec les populations concernées, qui n'ont RIEN à voir.

Ainsi en France, nous ne sommes pas des terroristes parce que la DGSE a fait sauter le Rainbow Warrior : ce sont ceux qui ont planifié cet attentat et l'ont opéré qui ont commis un acte de terrorisme.

Cette distinction doit être respectée, dans tous les cas, que l'on partage telle hyothèse ou qu'on la réfute.

Merci d'être extrêmement vigilant sur ces différenciations et de ne pas tout amalgamer.

Que des services secrets de différents pays puissent être impliqués, c'est une chose : mais cela ne doit en aucun cas retomber sur le dos des peuples concernés : les Etasuniens sont pour la plupart nos amis, les anglais, les australiens et les israëliens aussi.

Ils peuvent être abusés par leurs gouvernements et leurs médias, comme nous pouvons l'être nous-mêmes.


"Qui ne dit mot, consent"
Animateur d'un site d'informations sur le Nouvel Ordre Mondial et le Spirituel....
Non classé rouge.

Hors ligne

 

#55 14-12-2007 11:31:08

Christopher
Membre Actif Asso
Lieu: Paris
Date d'inscription: 01-12-2007
Messages: 2236

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

tout à fait d'accord Josew. Il ne me semble pas que je faisais dans l'amalgame toutefois.

Dernière modification par Christopher (18-12-2007 06:37:38)


Responsable Promotion et Image de Marque de l'association ReOpen911

« Toute vérité passe par trois étapes, d'abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence ». Arthur Schopenhauer.

Hors ligne

 

#56 14-12-2007 11:38:53

josew
Membre du forum
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4170

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Christopher a écrit:

tout à fait d'accord Josew. Il ne me semble pas que je faisais dans l'amalgame toutefois.

D'une certaine façon, tu ne sépares peut-être pas suffisamment les entités en jeu : il faut vraiment être très rigoureux sur ces aspects et ne pas tomber dans le piège tendu par les pro-NWO.

Le peuple n'est absolument pas responsable de l'action de ses services ou de cellules agissantes au sein de ses services secrets et qui profiteraient du secret défense pour déployer leurs activités criminelles.


"Qui ne dit mot, consent"
Animateur d'un site d'informations sur le Nouvel Ordre Mondial et le Spirituel....
Non classé rouge.

Hors ligne

 

#57 24-12-2007 16:24:14

fontaine-42
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 18-07-2007
Messages: 671

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

SECRETS D'ÉTAT - 12/12/2007

        L'ancien président italien délivre sa version du 11 Septembre en impliquant la CIA et le Mossad

http://www.gazzetta.it/Hermes%20Foto/2006/07/01/0J1INBPA--280x190.jpg

Notes de la rédaction
L'homme qui a organisé l'Opération Gladio a dit au plus grand journal d'Italie que les attentats étaient dirigés par la CIA et le Mossad


Francesco Cossiga, l'ancien président italien qui avait révélé l'existence de l'Opération Gladio, a fait des révélations sur le 9-11, disant au journal le plus estimé d'Italie que les attentats étaient dirigés par la CIA et le Mossad, et que c'est un fait notoire dans les services de renseignement mondiaux.

Cossiga fut élu Président du Sénat italien en juillet 1983, avant de devenir Président du pays en 1985 en remportant les élections dans un raz-de-marée électoral.

En tant qu'homme rare, honnête politicien, Cossiga a gagné le respect des partis de l'opposition et il a dirigé le pays pendant sept ans, jusqu'en avril 1992.

La tendance à la franchise de Cossiga a bouleversé l'establishment politique italien, et il a été forcé de démissionner après avoir révélé l'existence, et son rôle dans la mise en place, de l'Opération Gladio, un réseau criminel de renseignement sous les auspices de l'OTAN, qui a effectué des attentats à la bombe en Europe dans les années 60, 70, et 80.

La spécialité de Gladio était d'effectuer ce qu'ils ont inventé, des « opérations sous fausse bannière, » des attentats terroristes qui étaient attribués à l'opposition interne et géopolitique [...]

http://www.alterinfo.net

TER INFO
D'après un ancien Président italien, les services de renseignement savent que le 9-11 est un coup monté de l'intérieur

D'après un ancien Président italien, les services de renseignement savent que le 9-11 est un coup monté de l'intérieur

L'homme qui a organisé l'Opération Gladio a dit au plus grand journal d'Italie que les attentats étaient dirigés par la CIA et le Mossad

Prison Planet, par Paul Joseph Watson, le 4 décembre 2007

​​​​Francesco Cossiga, l'ancien président italien qui avait révélé l'existence de l'Opération Gladio, a fait des révélations sur le 9-11, disant au journal le plus estimé d'Italie que les attentats étaient dirigés par la CIA et le Mossad, et que c'est un fait notoire dans les services de renseignement mondiaux.

​​​​Cossiga fut élu Président du Sénat italien en juillet 1983, avant de devenir Président du pays en 1985 en remportant les élections dans un raz-de-marée électoral.

​​​​En tant qu'homme rare, honnête politicien, Cossiga a gagné le respect des partis de l'opposition et il a dirigé le pays pendant sept ans, jusqu'en avril 1992.

​​​​La tendance à la franchise de Cossiga a bouleversé l'establishment politique italien, et il a été forcé de démissionner après avoir révélé l'existence, et son rôle dans la mise en place, de l'Opération Gladio, un réseau criminel de renseignement sous les auspices de l'OTAN, qui a effectué des attentats à la bombe en Europe dans les années 60, 70, et 80.

​​​​La spécialité de Gladio était d'effectuer ce qu'ils ont inventé, des « opérations sous fausse bannière, » des attentats terroristes qui étaient attribués à l'opposition interne et géopolitique.

​​​​Les révélations de Cossiga ont contribué à une enquête parlementaire italienne sur Gladio en 2000, au cours de laquelle fut exhumée la preuve que les attentats étaient supervisés par l'appareil de renseignement étasunien.

​​​​En mars 2001, l'agent de Gladio Vincenzo Vinciguerra a déclaré, dans un témoignage sous serment, « Vous avez eu des attaques de civils, de gens, de femmes, d'enfants, de personnes innocentes, de gens inconnus très éloignées de tout jeu politique. La raison était assez simple : Forcer ... le public à se tourner vers l'État pour demander une sécurité plus grande. »

​​​​Les nouvelles révélations de Cossiga sont parues la semaine dernière dans le plus ancien et le plus lu des journaux d'Italie, Corriere della Sera. En voici une rapide traduction :

​​​​Ben Laden a soi-disant avoué être l'auteur des attentats du 11 septembre contre les deux tours de New York, alors que tous les services de renseignements des États-Unis et d'Europe ... savent bien maintenant que ces attentats désastreux ont été planifiés et réalisés par la CIA étasunienne et le Mossad avec l'aide du monde sioniste, dans le but d'en faire porter le chapeau aux pays arabes afin d'inciter les puissances occidentales à prendre part en Irak ... et en Afghanistan.
​​​​
​​​​Cossiga, a exprimé ses premiers doutes sur le 9-11 en 2001, et il a été cité dans le livre de Webster Tarpley, déclarant que « Le cerveau de l'attaque devait être un esprit sophistiqué, avec suffisamment de moyens, non seulement pour recruter des kamikazes fanatiques, mais aussi des gens hautement spécialisés. J'ajoute une chose : Elle n'a pu être réalisée sans infiltration dans le personnel des radars et de la sécurité aérienne. »

​​​​Venant d'un ancien chef d'État très respecté, les assertions de Cossiga, selon qui les attaques du 9-11 étaient un coup monté de l'intérieur, et que c'est un fait notoire dans les services de renseignement mondiaux, ont très peu de chance d'être mentionnées par l'institution d'information médiatique, car tout comme des centaines d'autres gens sérieux, anciens de gouvernement, militaires, professionnels de l'armée de l'air, alliées à des centaines de professeurs et d'intellectuels, il ne peut être écarté comme un fêlé de la théorie de la conspiration.


Original : http://www.prisonplanet.com/articles/de … wledge.htm
Traduit au mieux par Pétrus Lombard pour Alter Info
Dimanche 09 Décembre 2007
Joseph Watson

http://www.alterinfo.net/D-apres-un-anc … 14601.html


Vous serez peut-être déçu si vous échouez, mais vous êtes perdu si vous n'essayez pas.
(Beverly Sills)

Hors ligne

 

#58 24-12-2007 18:30:04

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Je rêve neutral hmm mad sad

Sinon il y a aussi cet article sur alterinfo, ça fera jamais que la 3ème fois qu'on le poste ici-même...



http://www.alterinfo.net/photo/797885-976670.jpg

Les milieux du renseignement britannique doivent bien rire avec les « conspirationnistes » qui se sont fait piéger par l’ancien président italien Francesco Cossiga.

Plusieurs auteurs quelque peu naïfs sont tombés dans le panneau en reproduisant les hyperboles ambiguës employées par Cossiga accusant la CIA et le Mossad comme étant « derrière le 11 septembre ». Pourtant, Cossiga est connu pour savoir tromper son monde en mêlant vérités et mensonges. Dans ce cas précis, Cossiga verse dans la provocation.

Dans une déclaration rendue publique le 30 novembre, reprise dans Corriere della Sera, Cossiga a ridiculisé ceux qui critiquaient le leader populiste de droite Silvio Berlusconi récemment pris comme cible par une casette vidéo attribuée à Ben Laden. Dans une remarque ironique, Cossiga insinuait que les medias italiens de gauche avaient l’intention d’accuser Berlusconi d’avoir fabriqué la casette lui-même pour regagner quelque soutien de sa base.

Donnant dans la satire, Cossiga disait : « Selon des cercles proches du gouvernement italien (...), la non-authenticité de la cassette est démontrée par le fait qu’Oussama Ben Laden y confesse qu’Al-Quaïda fut l’auteur des attaques du 11 septembre contre les tours jumelles, tandis que tous les cercles démocrates, aussi bien en Amérique qu’en Europe, avec le centre-gauche italien en bonne place, savent très bien que cette attaque désastreuse fut planifiée et mise en place par la centrale du renseignement américain CIA et le Mossad israélien avec le soutien du monde sioniste en vue d’accuser les pays arabes et de susciter une intervention des puissances occidentales contre Irak et l’Afghanistan ! »

La provocation de Cossiga était motivée par ce qu’il percevait comme le « manque de solidarité » avec Berlusconi face à la menace de Ben Laden.

Des auteurs altermondialistes divers ont isolé les paroles de Cossiga de leur contexte et le présentent, à tort, comme l’homme qui a révélé au monde l’existence de l’opération secrète de l’OTAN, Gladio.

En réalité, Cossiga n’est pas un patriote italien mais a toujours été au service de la synarchie anglo-hollandaise.
Cela ne l’empêche pas de dire parfois la vérité. Par exemple, lors de ses premières déclarations, bien plus crédibles, formulées quelques jours après les attentats du 11 septembre.

Dans un entretien au quotidien italien La Stampa du 14 septembre 2001, Cossiga déclara que le « cerveau » de l’attaque devait être « un esprit sophistiqué, non seulement disposant de moyens très importants pour recruter des kamikazes, mais aussi du personnel hautement qualifié. » (...) « Et j’ajoute une chose, » disait-il : « Cette opération n’aurait pas pu être menée à bien sans infiltration du personnel en charge de la sécurité aérienne et des radars. »

http://www.alterinfo.net/Conspirationni … 14669.html


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#59 28-12-2007 11:20:36

fontaine-42
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 18-07-2007
Messages: 671

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Attentats du 11/9 : la découverte dangereuse de Cossiga

jeudi 27 décembre 2007-WWW.info-Palestine.net
Mohamed Salmawy - Al Ahram hebdo

J’imaginais que la nouvelle allait secouer le pays et que sa publication allait ébranler toute la presse, qu’elle soit nationale, partisane ou indépendante...

(JPG) ...J’imaginais également que ses retombées se prolongeraient aux registres de l’Histoire pour prouver la véracité de ce qui a été avancé dans le monde arabe sur les événements du 11 septembre.

Cette information confirme que les fameux événements du 11 septembre aux Etats-Unis n’étaient pas tels qu’ils ont été illustrés par les services américains de sécurité. Nous de notre côté, à chaque fois que l’on essayait de les soumettre à l’étude et à la recherche, on était accusé d’être victimes de la théorie du complot.

Voilà l’un des plus importants hommes de politique occidentaux qui fait des déclarations dangereuses sur les événements du 11 septembre. Les voilà publiées dans les détails et sans aucune censure, malgré leurs dangers dans l’un des journaux à grand tirage. L’homme n’est autre que l’ex-président de la République italienne Francesco Cossiga, et le journal est Corriere della Sera.

La crédibilité de Cossiga revient non seulement à son statut d’homme qui jouit d’une grande estime et de respect dans la vie politique italienne, parce qu’il était président de la République. Mais également parce qu’il était l’homme qui a mis à nu ce qui a été appelé plus tard le scandale Gladio, qui a dévoilé que les appareils de sécurité occidentaux, en coordination avec la CIA et sous la supervision de l’Otan étaient les réels auteurs des attentats terroristes des années 1960, 1970 et 1980 du siècle dernier, et qui étaient attribués aux groupes d’opposition.

Cette fois-ci, Cossiga a annoncé que les opérations de septembre 2001 n’étaient pas l’œuvre de Bin Laden, bien qu’il ait avoué avoir été leur auteur, et qu’elles étaient en revanche commanditées par la CIA et le Mossad avec l’appui des organisations sionistes. L’objectif était de désigner les pays arabes comme accusés et convaincre les forces occidentales de participer aux guerres d’Iraq et d’Afghanistan. Cossiga a ajouté que ces informations sont connues des services secrets occidentaux depuis longtemps.

Ce n’était pas la première fois que Cossiga dévoile, pour reprendre ses propos, l’identité du véritable auteur des opérations du 11 septembre. L’écrivain américain Webster Tarpley a évoqué dans son livre, paru il y a deux ans, 9/11 Synthetic Terror : Made in USA, que les opérations de septembre sont le produit d’une mentalité de prééminence disposant d’énormes capacités. Il a dit qu’elles ne pouvaient être exécutées sans l’implication et l’infiltration des cercles locaux, notamment du radar et de la sécurité aérienne.

(JPG) Francesco Cossiga avait été élu président du Sénat en 1983, ensuite il a exercé les fonctions de président de la République de 1985 à 1992 après une victoire à majorité écrasante aux élections. Il a jouit du respect des forces politiques italiennes, y compris de celles de l’opposition, que ce soit lorsqu’il présidait le Sénat ou au cours de son investiture.

En général, son mandat qui a duré 7 ans jusqu’en avril 1992 est considéré comme l’un des meilleurs que l’Italie ait jamais connu à l’époque contemporaine.

Ce qui a le plus distingué Cossiga et qui lui a valu le respect de l’opinion publique est sa franchise et son audace à dévoiler les déviations. Ce sont ces traits de caractère qui l’ont amené à rendre publique l’affaire Gladio et les opérations terroristes perpétrées par la CIA et qui ont été attribuées aux groupes d’opposition en Europe pour des raisons politiques.

La franchise de Cossiga a été telle qu’il a dévoilé le rôle joué à certains niveaux dans cette affaire et dont les séquelles étaient sa démission de la présidence de la République. Le parlement italien avait formé à cette époque une commission spéciale pour mener des enquêtes sur ce scandale. Cette commission a confirmé, à coup sûr, l’implication de la CIA dans toutes les opérations terroristes qu’a dévoilées Cossiga. En 2001, l’un des agents de l’opération de Gladio a témoigné devant la commission, après avoir prêté serment que « nous devons cibler dans nos explosions les civils, c’est-à-dire les femmes, les enfants. Notamment, ceux qui n’avaient rien à avoir avec la vie politique et ce, pour que les citoyens aient recours à l’Etat à la recherche de sécurité et de protection ».

Cette logique s’applique aux opérations de septembre 2001 qui ont poussé les Américains à approuver toutes les lois présentées par l’Administration de Bush et qui leur donnent le droit de violer les libertés personnelles et de ne pas respecter la vie privée des citoyens. Surtout ce que l’on appelle l’« acte patriotique » qui a incité les Américains à refuser la guerre depuis le retrait du Vietnam, jusqu’à l’appui de Bush dans sa guerre contre l’Iraq.

Je ne vais pas faire un commentaire sur ce qu’a dévoilé Cossiga au journal Corriere della Sera. Ce qui m’importe c’est que j’ai cherché des échos de ces déclarations, qui ont été transmises par les agences de presse et les médias partout dans le monde, et chez nous aussi, mais en vain. Bien qu’elles nous concernent en premier lieu.

Je ne cherchais pas un entretien exhaustif effectué par l’un des journaux avec l’ex-président italien, ni une enquête journalistique effectuée dans l’un de nos journaux sur les détails du secret dangereux, ou même une analyse faite par l’un des politiciens. J’aspirais uniquement à ce que l’on publie la matière rapportée par un ex-président italien, qui est parfaitement conscient de ses actes, dans un journal respectable qui est Corriere della Sera.

Qu’est-il arrivé à nos journaux ? Comment se fait-il que tout leur souci est la publication des scandales privés des personnalités publiques au point de négliger les grandes causes à dimensions sociales ? Où est l’intérêt général ? Il est inéluctable que ce secret dévoilé au grand jour par un homme de politique italien de la carrure de l’ex-président italien Francesco Cossiga est de loin plus important que la nouvelle du mariage ou du divorce d’un grand responsable dans un parti politique. Ou encore des robes de soirée des grandes stars au Festival du cinéma du Caire. Plus important encore que celui d’un lapsus prononcé çà ou là par un ministre (s’il s’agit d’un journal d’opposition) ou par un dirigeant de l’opposition (s’il s’agit d’un journal national).

La victime dans tout cela est le lecteur et son droit naturel d’être au courant de ce qui a lieu autour de lui et que la presse est censée lui rapporter.

Al Ahram/hebdo - Semaine du 26 décembre 2007 au 1er janvier 2008, numéro 694 (Opinion)
http://www.info-palestine.net/article.p … ticle=3474


Vous serez peut-être déçu si vous échouez, mais vous êtes perdu si vous n'essayez pas.
(Beverly Sills)

Hors ligne

 

#60 28-12-2007 20:48:14

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Et toujours la même question : stupidité ou malhonnêteté ? neutral

Peut-on savoir ce que tu penses de cette affaire personnellement fontaine-42 ?


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#61 30-12-2007 20:14:14

fontaine-42
Membre du forum
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 18-07-2007
Messages: 671

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

mjk a écrit:

Et toujours la même question : stupidité ou malhonnêteté ? neutral

Peut-on savoir ce que tu penses de cette affaire personnellement fontaine-42 ?

Non... smile wink


Vous serez peut-être déçu si vous échouez, mais vous êtes perdu si vous n'essayez pas.
(Beverly Sills)

Hors ligne

 

#62 30-12-2007 20:18:22

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

C'est top secret ou tabou ?

Les deux sans doute smile tongue lol


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#63 31-12-2007 00:27:25

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

toujours aucune reponse (dementi) de la part de Cossiga sur sa declaration dans le corriere del serra ??? 1er point pour moi  qu'il dit vrai !!
ensuite on tombe sur article de solidarité et progres (il roule pour qui ceux la??)qui nous pondent un titre detourné: Conspirationnistes dans le piège de Cossiga
j'ai beau relire ce texte : ils n'ont aucune preuve d'une manipulation de Cossiga
et il n'arrete pas de rajouter des couches sans aucun argument
on est tombé dans le panneau etc......manipulation : 2eme point

dans cette cassette attibué a Ben Laden : il n'est pas question du pentagone : etonnant!!!!!si j'avais un truc a revendiquer pour mousser mon equipe de terroriste : j'oublierai de rappeller comment j'ai niqué le plus grand centre militaire au monde : pour la gloriole!!!! 3eme point

solidirité et progres par contre ose dire que la premiere declaration de cossiga serait juste: ah bon ??? et la deuxieme du pipo sans aucun argument sauf celui de cracher sur les chercheurs de verité ,tout ca parce qu'il y a le mot Mossad la dedans?? 4eme point

le 5eme point : et la j'avoue c'est du border line : j'ai hesité a le mettre mais je m'appercois que Zelda a posté les liens post 21
l'implication du mossad par Bollyn
Bollyn est un personnage contreversé OK!!!! mais comme peut l'etre Dr Jones : tous les 2 des mormons et ami il me semble
Bollyn antisemite ??? ca y ressemble !!! y a 2 ,3 phrases limite!!!!(exemple:Judith Miller du New York Times répandait des mensonges sur les armes de destruction de masse en Irak afin de faire démarrer la guerre d'agression illégale. La tromperie lui vient naturellement. Elle est fille de William Miller, un juif de Pinsk en Russie)
mais en dehors de l'histoire des 5 rigolos qui dansent sur leur van et de la societe odigo :fait reconnu!!!!  y a vraiment un point mystic!!!!
International Consultants on Targeted Security (ICTS)est une entreprise possédée par Huntleigh USA et gérée par le Mossad, la compagnie de sécurité aérienne qui opérait le filtrage des passagers sur les aéroports de Boston et de Newark le 11 septembre 2001. yikes
de plus : IAI est « leader mondial des programmes de conversion et de modernisation des avions, des véhicules aériens sans pilote (drones), des programmes de communication et de défense électronique. »
de plus encore :  Shalom Yoran est toujours président d'ATASCO USA. »

​Comment un Israélien pouvait-il être nommé président ou vice-président d'une compagnie « étasunienne, » à moins que cette société soit en réalité une entreprise israélienne déguisée en compagnie US ? Et pourquoi, en premier lieu, une compagnie israélienne faisant des affaires aux États-Unis voudrait-elle cacher le fait qu'elle est propriété israélienne ?

une autre couche : ICTS est la societe de securité qui faisait les exercices  le jour du bombing a londres (la meme a Madrid apparement ) et qui traine dans les parages ce jour la?? : netanyahu qui reste confiné dans son hotel : merde trop chelou!!!!

quel est le lien de parenté entre Nehemia Shaul Eisenberg et Lewis Eisenberg?? (president d'ATASCO et président de la Port Authority of New York)

tous ces ptits details sont tres troublants : lire absolument le taff de Bollyn meme si ca sent l'antis.......... (qu'en pense Tarpley???)
en fait j'ai commencé par le 2 eme texte de bollyn
http://www.alterinfo.net/Le-9-11-et-la- … 546641d1a8
puis le premier : la sauce passe mieux (60 ans d'histoire du Mossad : ca fait mal!!)
http://www.alterinfo.net/Les-avions-du- … 08bab76083

franchement j'aimerai savoir ce que vous en pensez : depuis une semaine ca me taraude cette histoire (intox ou realité!!)

Hors ligne

 

#64 31-12-2007 20:34:38

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Afin d'essayer de tirer un peu les choses au clair sur cette sortie de Cossiga, ne serait-il pas opportun de demander directement à Giuletto Chiesa ce qu'il en pense vraiment avec le recul qu'il pourrait avoir aujourd'hui et les répercussions potentielles que cela a eues en Italie ? Avec ses éclaircissements, on pourra peut-être sortir enfin une news sur cette déclaration qui tienne un peu près la route.

Mieux vaut tard que jamais comme on dit wink.

Dernière modification par Calixte (31-12-2007 20:38:05)

 

#65 01-01-2008 10:19:46

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Qui a le contact de Giuletto Chiesa ?

PS: bonne année 2008 à tous wink.

 

#66 02-01-2008 11:45:05

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

mjk a écrit:

Peut-on savoir qui t'a demandé d'effectuer cette modification Calixte ?

Apparemment, la première traduction présentait de petites erreurs: comme je ne suis pas italienne, impossible de vérifier.

J"ai trouvé le contact mail de Giulietto Chiesa. Je préférerai que ce soit quelqu'un qui l'ait déjà contacté qu'il le fasse: je ne suis pas certaine qu'il n'ait que cela a faire l'effort de répondre en français à une parfaite inconnue roll.

 

#67 03-01-2008 01:34:25

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

mjk a écrit:

Ca ne répond pas vraiment à ma question, qui était je le rappelle : qui t'a demandé d'effectuer cette modification ?

Tu sais que tu donnes l'impression parfois d'être un flic roll: si cela peut te satisfaire, c'était, il y a presque un mois, une demande de la part de Demi-Lune.

mjk a écrit:

Je ne suis pas italien non plus, mais il semblerait que la traduction de "quanto" soit "combien" et non "selon", et c'est vérifiable.

Comme déjà dit, "c'est bizarre que Giulietto Chiesa n'ait pas relevé cette entourloupe-là :en passant par une traduction erronée, on peut se faire facilement gruger mais un italien. En même temps, si c'était vraiment çà l'intention de Cossiga, de jeter le discrédit sur la gauche italienne, il serait utile de savoir si ceux à qui on atttribue de telles affirmations ont démenti des propos aussi énormes."

Alors au lieu de perdre du temps à se chamailler inutilement et camper chacun sur ses positions, à mon avis, il serait beaucoup plus utile de demander directement à Chiesa ce qu'il en pense ou de soumettre les différentes interprétations de cet article à un italien de votre connaissance qui s'intéresse un minimum à la politique de son pays et de demander également (et de chercher) s'il y a eu des suites médiatiques à cette affaire en Italie: publication des preuves annoncées, démenti de la gauche italienne....etc.

 

#68 03-01-2008 19:18:55

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Effectivement, la deuxième version est plus juste que la première, mes plus plates excuses.

Dernière modification par mjk (03-01-2008 19:44:51)


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#69 03-01-2008 22:18:22

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Les déclarations choc de l’ancien président italien
Selon le président Cossiga, le 11-Septembre a été organisé par les services occidentaux
L’ancien président de la République italienne, Francesco Cossiga, est connu pour son franc-parler. Dans une déclaration laconique, il a proclamé que « le roi est nu » : selon lui, comme tout les dirigeants occidentaux le savent, mais comme aucun ne le dit, ce sont les services US et israéliens qui ont perpétré les attentats du 11 septembre 2001.

Le quotidien italien de grande réputation Corriere Della Sera publie dans sa version en ligne sur Internet du 30 novembre la prise de position de l’ancien chef d’Etat italien Francesco Cossiga, selon laquelle le fait que les « attaques » du 11 septembre 2001 sur les tours du World Trade Center à New York ont été mises en scène par les services secrets américains et du ­Proche-Orient, était et est connu de tous les services secrets dans le monde.

Cossiga fut, de 1983 jusqu’à son élection comme Président de la République, président du Sénat italien. Il passait pour honnête et incorruptible, cela pendant toute la période de ses mandats jusqu’en 1992, ce qui lui valut le respect, même de ses opposants politiques. Il fut contraint de se retirer parce qu’il avait provoqué l’hostilité de l’Establishment politique et de l’OTAN en rendant publique l’existence de l’« Opération Gladio » et son rôle dans cette organisation. Les révélations de Cossiga avaient provoqué une enquête parlementaire en 2000 sur les activités de Gladio en Italie. Il en ressortit que les services secrets américains et de l’OTAN avaient mené des activités de terreur « sous faux drapeaux », causant de nombreuses victimes parmi la population civile. L’objectif fut alors de ­mettre sur le dos de groupes de gauche les actes de terreur, afin d’exciter la colère contre les communistes et de pouvoir exiger plus de moyens de la part de l’Etat.

Cossiga commente la plus grande duperie de l’histoire envers les populations du monde, toujours selon l’article du Corriere Della Sera, ainsi : « On nous fait croire que Bin Laden aurait avoué l’attaque du 11 septembre 2001 sur les deux tours à New York – alors qu’en fait les services secrets américains et européens savent parfaitement que cette attaque désastreuse fut planifiée et exécutée par la CIA et le Mossad, dans le but d’accuser les pays arabes de terrorisme et de pouvoir ainsi attaquer l’Irak et l’Afghanistan. »

Cossiga avait déjà en 2001 mis en doute la théorie officielle de complot, propagée par l’administration Bush, et mis l’accent sur le fait que l’attaque n’aurait pu avoir lieu sans l’infiltration du personnel des systèmes radar et de la sécurité aérienne américains. Les spécialistes de la construction mettent le doigt sur le fait que la symétrie et la chronologie de l’effrondrement des tours n’a pu avoir lieu qu’à l’aide d’explosifs, l’incendie ne pouvant pas être à l’origine de ce drame.

Il est remarquable que ce journal très apprécié cite actuellement les dires de ce chef d’Etat hautement respecté ; cela enlève toute crédibilité à la prétention qu’il s’agit d’exagérations d’une théorie de complot. Il semble qu’on veuille plus fermement attirer l’attention des politiciens de haut niveau en Europe sur le fait que rien ne peut justifier leur soumission envers les Etats-Unis, en ce qui concerne les massacres de populations et les guerres d’agression, y compris la prétendue « Opération liberté immuable » (« Operation Enduring Freedom ») et qu’il s’agit d’un crime contre l’humanité – avec toutes ses conséquences personnelles, comme l’avaient montré les procès de Nuremberg.

17 décembre 2007
par le reseau voltaire
http://www.voltairenet.org/article153878.html

Dernière modification par entada (03-01-2008 23:20:50)

Hors ligne

 

#70 04-01-2008 10:13:58

kézako
Membre du forum
Date d'inscription: 12-02-2007
Messages: 6575

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Bienvenue michelangela smile

@ mjk

Permets moi s'il te plait d'intervenir et de te donner mon opinion pour ce qu'elle vaut.

Cela fait quelques jours maintenant que je vois sur quelques topics des prises de becs que je trouve inutiles et contre-productifs. J'estime beaucoup entada tout comme toi. Ne pas avoir les mêmes opinions sur certains sujets et le faire savoir est trés sain pour la démarche qui nous occupe ici il est impératif que cela soit ainsi.

Il ne faut pas hésiter à faire connaitre ses idées ou convictions et je dirais même surtout si elles sont complètement opposées à l'idée générale que peut dégager un topic, une remise en question ne peut être que bénéfique.

Ceci dit il faut donc accepter que l'on puisse aussi avoir tord ou bien continuer à argumenter pour faire valoir son opinion.

Que cela soit ainsi sans qu'il faille attaquer tel ou tel membre personnellement même si l'on n'est pas d'accord avec lui me parait primordial lorsqu'on prétend débattre, si ce n'était plus le cas... et bien nous aurions tous tord.

Dernière modification par kézako (04-01-2008 10:25:14)


« La première victime d’une guerre, c’est la vérité » Déclaration du sénateur américain Hiram Johnson en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis.

Vous avez dit anti-américanisme ?

Hors ligne

 

#71 15-01-2008 01:07:02

moumou031
Membre Actif
Date d'inscription: 25-07-2006
Messages: 483

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Gros problème sur les propos de l'ancien président italien Francesco Cossiga.

J'ai un article écrit par lui en 09/2006 et où au contraire, il dénonce les thèses pro-complot et en particulier pour le 11/09!!!

http://www.lastampa.it/redazione/cmsSez … girata.asp

Alors qui croire, le site rapporté par le Réseau Voltaire ou alors l'article écrit de la main même de l'ancien président!

Je ne sais pas quoi en penser, la gars aurait soi-disant évoqué la thèse du complot juste après les attentats de 2001, puis dénoncerait les thèses pro-complot fin 2006 et en 2007 referait un virement de bord!

Voici du grain à moudre à tous les pro-version officielles, ils vont nous dire que ce vieux n'a plus sa tête et qu'il change d'avis comme de chemise!

En résumé, il dit ceci :

Traduction à la hache:

1) Le "complotisme" est une théorie historico-idéologique destinée à nier la réalité purement et simplement pour éviter les conséquences d'un fait, et dans le cas présent le péril d'une "guerre civile", et à nier la réalité d'un péril actuel, celui d'une "guerre contre les juifs et les croisés", soit l'Occident chrétien et libéral.

2) Je réfute la théorie du complot qui est une habile et parfois sincère contrefaçon de la réalité.

3) En me rappelant à quel point est "ouverte" la société américaine (pensons au fait que la "Gorge Profonde" du cas Nixon s'est découvert être le vice-directeur du FBI), et à la (?) contre Bill Clinton, il me semble improbable voire impossible que le 11 septembre ait été le fruit d'un complot américain.

Dernière modification par moumou031 (15-01-2008 01:15:02)

Hors ligne

 

#72 15-01-2008 05:58:41

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Merci smile


Intéressant et terriblement révélateur cet article de Cossiga... j'espère que son aura de reopeniste convaincu est désormais définitivement partie en fumée.

Je note qu'il nous fait le coup du : "S'il y avait eu complot, il y aurait eu des fuites, car il faut bien comprendre que les Etats-Unis bla bla bla".


C'est d'ailleurs un "argument" que nous a également servi Philippe Grasset (DeDefensa).


David Ray Griffin apporte une réponse instructive à ce genre de rhétorique bidon :


Flash non d�t�ct�


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#73 20-01-2008 13:52:42

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

moumou031 a écrit:

J'ai un article écrit par lui en 09/2006 et où au contraire, il dénonce les thèses pro-complot et en particulier pour le 11/09!!!

http://www.lastampa.it/redazione/cmsSez … girata.asp

Voici du grain à moudre à tous les pro-version officielles, ils vont nous dire que ce vieux n'a plus sa tête et qu'il change d'avis comme de chemise!

Merci moumou031.

D'après l'attaché parlementaire de Giulietto Chiesa qu'a rencontré Bluerider1 dernièrement, il n'y a guère eu de remous médiatiques en Italie suite à cette déclaration car il est considéré là-bas comme un fantasque, difficile à prendre au sérieux. En même temps, c'est souvent ce qu'on raconte à propos de ceux qui ont le malheur d'évoquer publiquement le sujet tongue. Mais bon, je ne vois pas pourquoi l'attaché parlementaire de Giulietto Chiesa relayerait une campagne de discrédit infondée contre lui.

J'ai l'impression qu'avec cette déclaration, plus on cherche, moins on trouve de réponses à nos questions neutral.

Dernière modification par Calixte (20-01-2008 13:53:10)

 

#74 20-01-2008 14:40:28

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Je comprends de moins en moins ce que vous ne comprenez pas. hmm

Dernière modification par mjk (20-01-2008 14:42:15)


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#75 20-01-2008 14:56:43

Calixte
Invité

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Il n'y a pas 36 solutions:

- soit il est gaga,
- soit depuis septembre 2006, il s'est mis clairement dans le camps de nos détracteurs et se joue de nous.

Dans les 2 cas et de toutes manières, c'est pas bon pour nous neutral.

Faudrait peut-être penser à prévenir Patriots question 911 http://patriotsquestion911.com/ que le personnage est loin d'être aussi net que le laisse paraitre la note sur lui dans cette page wink.

 

#76 20-01-2008 15:37:36

mjk
Date d'inscription: 22-12-2006
Messages: 1205

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Je suis d'accord, il n'y a pas 36 solutions et dans tous les cas ce n'est pas bon pour nous.

Cossiga est du côté obscur de la force depuis un demi-siècle, aucun doute là-dessus.

Dans sa dernière sortie dans le Corriere della Sera, il se fout de notre gueule avec la complicité du journaliste, qui s'est d'ailleurs bien gardé de signer son article.

Quant à ses déclarations (qui ne mangent pas de pain) dans La Stampa le 14/09/2001, à mon humble avis il voulait laisser entendre que l'Iran ou l'Irak se trouvaient derrière les attaques selon lui.


Exclu pour cause d'associabilité avérée, et revendiquée.

Hors ligne

 

#77 20-01-2008 16:05:51

entada
Membre Actif Asso
Lieu: Les Abymes:Guadeloupe
Date d'inscription: 12-09-2006
Messages: 3583

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Ferdinando Imposimato ne pourrait il pas nous eclairer un peu plus?
http://ferdinandoimposimato.blogspot.com/
+ voir en dessous de cossiga sur patriots question911: un sacré juge....
il a l'air bien au courant : on retrouve pas mal de point commun avec les declarations de cossiga

a gigantic conspiracy came into being, that saw the participation of the CIA, the Mossad, M15 (the British service) and of the SISMI (Italy's Military Intelligence and Security Service), of some journalists of the Washington Post and the New York Times, and the main collaborators in the White House and the Pentagon. .

voila le seul passage sur son blog  ou ferdinando parle de cossiga : j'ose pas traduire! :
Una cosa sembra certa: nulla é cambiato dai tempi del Sifar di De Lorenzo. Con la riforma del 1977, che istituì il Sismi ed il Sisde, i primi atti del Presidente del Consiglio Giulio Andreotti e del Ministro dell'Interno Francesco Cossiga furono la nomina ai vertici dei servizi segreti di Giuseppe Santovito e Giulio Grassini , due generali affiliati alla Loggia di Licio Gelli, uomo della CIA legato a Totò Riina, il capo di Cosa Nostra. Sono stati diversi mafiosi a rivelare questo collegamento tra Gelli e Riina. I legami di Gelli con la Cia sono documentati dalle inchieste della commissione P2 e dalle indagini della magistratura.
passage du 14 Luglio 2007
qq'un pourrait il lui envoyé un mail pour savoir ce qu'il pense des declarations de Cossiga?? est ce que ca vaut le coup?

Dernière modification par entada (06-02-2008 05:04:39)

Hors ligne

 

#78 03-09-2008 19:16:02

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

۠[Liens par les mots soulignés]

۠۠    L'affaire Cossiga a été réévoquée tout récemment sur United for truth 08, la vidéo. Soulevée et débattue ici même, elle a également été discutée sur Francesco Cossiga où la question de la crédibilité des Sources!.
۠    Les déclarations de Cossiga sur le 11-9-1 suffisent-elles à le ranger dans le camp conspirationniste (ou antivoïste, si Calixte préfère) ? Des doutes se sont élevés. La présente note fait le point, apporte quelques compléments et tente de pousser les analyses plus avant; ses conclusions invitent plus à la prudence qu'à l'enthousiasme.

Récapitulation des principales données

۠    Le Corriere della Sera du 30 novembre 2007 a reproduit des propos tenus par Francesco Cossiga. Ils portent sur un enregistrement diffusé par Al-Jazira dans lequel Oussama ben Laden s'en serait pris, entre autres, à Berlusconi.
۠    Cossiga dénonce un faux: l'enregistrement aurait été fabriqué en Italie dans le but de faire contre-poids, auprès de l'opinion, à des nouvelles défavorables à Sua Emittenza. Cossiga prétend devancer la dénonciation du coup-fourré par la presse. Il appuie ses dires d'un avis officieux des services secrets italiens : l'auto-accusation de Ben Laden, au sujet des attentats du 11 septembre 2001, prouve qu'il s'agit d'un faux puisque les gouvernements, les services secrets et les milieux démocratiques (dont le centre gauche italien) savent que ces attentats doivent être attribués à la CIA et au Mossad. Cela expliquerait que ni la présidence de la République, ni la présidence du Conseil n'aient daigné exprimer quelque soutien à Berlusconi.
۠    Le journal termine en signalant l'expression de soutien d'un ministre.

۠    Les propos attribués à Ben Laden avaient été évoqués la veille dans un article du Corriere della Sera. L'enregistrement y est indiqué comme oral alors que Cossiga parle de vidéomontage. Le texte intégral n'est pas fourni. On apprend que Ben Laden y dédouane les Talibans du 11-9-1. Les commentaires insistent sur l'absence de menaces à l'égard des pays européens. Rien ne transparaît concernant Berlusconi.

۠    En contre-point à ce qui ressemble donc à une prise de position conspirationniste de Cossiga, il a été évoqué un article de lui que La Stampa avait publié le 4 septembre 2006. Cossiga s'y montre en adversaire résolu de toutes les théories conspirationnistes, sans exception; il argumente avec une désinvolture qu'il est permis de trouver provocatrice: un vaste complot est impossible dans une société aussi « ouverte » que celle des États-Unis ; et pas besoin de complot de toute façon pour aller vers les catastrophes (les États-Unis en Afganistan et en Irak, Israël au Liban, l'Iran peut-être).

۠    Le site italien d'information Megachip a publié le 3 décembre 2007 un article de Giulietto Chiesa dans lequel celui-ci commente les déclarations de Cossiga. On pourra en lire la traduction plus bas.

Observations en rapport avec les discussions passées du forum

● L'article principal ne provient pas d'un entretien accordé à un journaliste du Corriere. Il reproduit un « communiqué » de l'ancien chef de l'État (le mot figure dans le texte)  transmis par l'agence de presse ANSA (mention sous la photo et confirmation par Chiesa).
● Il n'est pas précisé par le journal si le communiqué est reproduit intégralement.
● Le dernier paragraphe est clairement du journal et non du communiqué (voir les guillemets).
● À l'intention de qui envisagerait un travail d'herméneutique sur le passage « [...] leader du 'Grand et puissant mouvement de Revanche Islamique al-Qaïda', qu'Allah le bénisse !, [...] » : ne pas négliger les guillemets internes...
● En novembre 2007, le gouvernement était celui de Romano Prodi, de centre-gauche. Il n'y avait pas de campagne électorale en cours: la dissolution anticipée du Parlement n'a été décidée que le 5 février 2008. Mais sans doute Berlusconi se préparait-il déjà à une telle échéance (Prodi s'appuyait sur une majorité extrêmement fragile).

Le message de Ben Laden

۠    Le message attribué à Ben Laden a été diffusé dans un montage vidéo. L'image y étant fixe, il n'est pas impropre de le présenter tout aussi bien comme un message audio. À lire le sous-titrage en anglais, la seule allusion faite à Berlusconi et à ses collègues européens consiste à leur reprocher de se fondre dans l'ombre de la Maison-Blanche; mais aucune menace n'est proférée.

Premier commentaire

۠    Solidarité & Progrès a dénoncé un piège qui consisterait à prendre le passage relatif à la CIA et au Mossad pour l'expression pure et simple de la pensée de Cossiga. Cette lecture a été défendue sur le forum par mjk, et entada s'y est rallié. Il y aurait à comprendre que Cossiga aurait pastiché là des propos de centre-gauche, ou même l'article que l'on pouvait s'attendre à voir sortir dans la presse. Certains passages peuvent certes sembler teintés d'ironie, comme la mise en valeur du centre-gauche italien. Malgré cela, la cohérence que l'interprétation rappelée donnerait au communiqué n'est pas facile à saisir à la lecture, et donc à accepter sans réticence.
۠    Mais en considérant l'intégralité du discours attribué à Ben Laden, et en tenant compte ainsi de l'absence avérée de menace, le propos de Cossiga apparaît faux dès le tout début, et ce devait aller de soi à l'époque pour tout observateur tant soit peu attentif à l'actualité (l'article du 29 septembre du Corriere poussait déjà à conclure ainsi). C'est le communiqué pris en bloc, et non telle ou telle de ses parties, qui, compte tenu du message de Ben Laden, se présente comme une plaisanterie. Il est parfaitement évident, par exemple, qu'il n'y avait pas de solidarité à attendre puisque l'absence de menace fait qu'il n'y a pas matière à cela.

Traduction de l'article de Giulietto Chiesa : « Le fou du village »

۠    Que Francesco Cossiga ne croie pas en la version officielle du 11 septembre, c'est depuis longtemps une donnée acquise. Mais hier, 20 novembre 2007, il a fait beaucoup plus. Il annonce à l'ANSA ─ qui rapporte fidèlement ─ que la dernière manifestation d'Oussam ben Laden serait un faux. Et il précise que ses auteurs seraient à Mediaset.
۠    Plus précisément, dit Cossiga, il s'agirait d'un « vidéomontage réalisé dans les studios de Mediaset à Milan et parvenu à la chaîne de télévision islamiste Al-Jazira qui l'a amplement diffusé ».
۠    Les preuves sont encore à venir, mais Cossiga annonce aussi qui les détient et devrait les montrer « demain ou après-demain ». Il est question de rien de moins que de la « plus puissante chaîne de quotidiens et de périodiques de notre Pays ».
۠    Sera-ce le Corriere della Sera ? Cossiga fait savoir que quelqu'un lui a cafardé « le scoop ». Il ne nous reste qu'à attendre, plutôt amusés, les développements de la nouvelle. Il se pourrait que quelqu'un en vienne à soupçonner non sans malignité que, anticipant le scoop, le président émérite puisse avoir tenté l'opération de le bloquer. Mais ce n'est qu'un soupçon, dont il sera vérifié demain ou après-demain s'il était fondé.
۠    Il est certain que la démarche de Cossiga soulève quelques interrogations. Pour commencer parce que Mediaset n'aurait eu besoin d'aucun « vidéomontage », la manifestation d'Oussama n'ayant été que sonore.
۠    En outre Al-Jazira répète que la voix est authentiquement celle de ben Laden, bien qu'elle admette l'avoir reçue, cette fois, non pas par le « traditionnel canal des communications du chef d'Al-Qaïda (que l'on fait porter à la rédaction de Kaboul), mais à travers « un des forum où sont échangés les vidéos et les audios de la propagande jihadiste »  (Rak/AKI 30-NOV-07 18:18 ).
۠    Mais il y a un autre passage énigmatique que Francesco Cossiga n'a pas hésité à placer dans le flot des paroles versés: celui où il dit, textuellement, que « de milieux proches du Palais Chigi, centre névralgique de direction de l'intelligence italienne, on fait remarquer que la non authenticité de la vidéo est attestée par le fait qu'Oussama ben Laden y 'confesse' qu'Al-Qaïda serait l'auteur de l'attentat du 11 septembre contre les deux tours de New York, alors que tous les milieux démocratiques d'Amérique et d'Europe, avec en première ligne ceux du centre-gauche italien, savent désormais que le désastreux attentat a été planifié et réalisé par la CIA américaine et le Mossad, avec l'aide du monde sioniste, pour mettre en accusation les pays arabes et pour induire les puissances occidentales à intervenir, que ce soit en Irak ou en Afganistan.
۠    Là il y a plus qu'une imprécision, pour parler euphémistiquement. Parce que tout ce que Cossiga décrit est en contradiction manifeste avec ce que déclarent officiellement penser « tous les milieux démocratiques d'Amérique et d'Europe » et, plus que tous, « le centre-gauche italien ».
۠    On en vient à penser que Cossiga, encore une fois (certainement pas le première), a assumé le rôle du fou du village qui peut se permettre ─ précisément en tant que fou ─ de dire des vérités que personne n'oserait énoncer. Avec l'unique différence, par rapport au fou de la tradition shakespearienne, que cet ex-président de la République italienne dit des demi-vérités, quand il les dit, mêlées à des demi-faussetés. Les unes et les autres enlacées par des cordons vénéneux qu'il est impossible de débrouiller, parce que seul celui qui les utilise en connaît tous les secrets. Le fou du village parlait aux habitants du village. Celui-ci lance des messages que seuls peuvent comprendre les courtisans ainsi que, de loin, l'Empereur.

Observations sur cet article

● Que Francesco Cossiga ne croit pas en la version officielle n'implique pas qu'il adhère à l'idée d'un complot: il serait antivoïste, mais pas complotiste. L'allégation d'antivoïsme, formulée par Chiesa, appelle confirmation.
● On aura noté en passant que Chiesa se permet d'affirmer que l'ANSA a rapporté fidèlement le communiqué de Cossiga.
● La tournure « ce que déclarent officiellement penser (...) » paraît chargée de sous-entendus intéressants.

Second commentaire

۠    La conclusion du premier commentaire s'accorde avec l'opinion de Chiesa: Cossiga a joué les idiots. L'interprétation que privilégie Chiesa suggère une menace de révélation à l'adresse de « l'Empereur »; ce serait tout à fait digne de la réputation de picconatore faite à Francesco Cossiga. Mais ce sentiment, si inspiré soit-il, aurait bien besoin d'être renforcé par quelques faits nouveaux.
۠    Faut-il estimer, avec Solidarité & Progrès, que « Cossiga n’est pas un patriote italien mais a toujours été au service de la synarchie » (anglo-hollandaise, bien entendu) ? Ce genre de jugement tranché n'est peut-être pas ce qu'il y a de plus idoine pour appréhender les réalités italiennes.
۠    Cossiga aime-t-il « l'Amérique » ? À ce qu'on a rapporté, il a seulement dit préférer ce maître-là à d'autres.

Conclusions

۠    L'accusation de la CIA et du Mossad, tordue, vacillante et intrigante à la fois, venue de la plume de cet « honnête politicien », est à rejeter en tant que prise de position que le Mouvement puisse faire valoir dans les débats du moment.
۠    À côté de cela, les propos de Chiesa semblent porteurs de diverses promesses, certes encore lointaines.
۠

Dernière modification par Keussèje (04-09-2008 22:34:50)

Hors ligne

 

#79 04-09-2008 00:11:21

Analis
Membre du forum
Date d'inscription: 09-05-2008
Messages: 1313

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

J'ai lu récemment sur Libération (je regrette de ne pas avoir conservé l'article) que Francisco Cossiga avait écrit une lettre dans laquelle il précisait que la demande d'extradition de Cesare Battisti était "politique". Ce qui pourrait se révéler d'une grande importance pour l'issue de cette procédure, le Brésil n'autorisant pas l'extradition pour des motifs politiques. Dans ce cas, Francisco Cossiga n'hésite pas à prendre à rebours la politique d'inspiration néo-conservatrice du gouvernement italien, et irait plutôt dans le sens de la philosophie du mouvement Reopen. Le personnage est certainement ambigü, difficile à saisir, voire fantasque. Dénonçant l'existence du Gladio, tout en admettant y avoir été mêlé. Dans tous les cas, je pense qu'il faut en effet réfléchir à deux fois avant de se réclamer de ses déclarations.

Dernière modification par Analis (04-09-2008 00:15:37)

Hors ligne

 

#80 08-09-2008 09:13:22

Keussèje
Membre du forum
Date d'inscription: 20-08-2008
Messages: 946

Re: L'ancien psdt de la rép. ital. Cossiga dans Il Corriere della Sera

Pour pierre60, qui semble avoir un faible pour les Fous du Roi: certaines républiques ont elles aussi le leur.

Ce propos attribué à Francesco Cossiga, notaire de sa République devenu picconatore dans les années quatre-vingt-dix, appuie le jugement de Giulietto Chiesa : « En réalité je ne m'exprime pas, je communique. Je ne suis pas fou, je fais le fou ; c'est différent. Je suis le faux fou qui dit les choses comme elles sont. [In realtà io non esterno. Io comunico; Io non sono matto. Io faccio il matto. E' diverso. Io sono il finto matto que dice les cose come stanno.] » (d'après l'une de ses biographies, en milieu de page).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr